Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Hard Rock

  • Groupe : Disturbed
  • Album : Evolution
  • Sortie : Octobre 2018
  • Label : Reprise Records
  • Style : Morden Metal, Hard US, FM
  • Site Web : www
  • Note: 14.5/20

Disturbed… mine de rien ce groupe commence à faire partie des vieux briscards dans le genre Hard et Metal et va sans doute, comme à chaque fois faire couler beaucoup d’encre, ou du moins faire beaucoup parler sur les réseaux sociaux. Si les amateurs du groupe en parlent en bien pour le moment, les notes vues ici ou là sont plutôt quant à elles mitigées.
Après le succès de sa reprise de « The Sound of Silence », le groupe de Chicago a vu son panel de fans évoluer et de toute évidence cela se ressent, Disturbed a changé et semble vouloir s’assurer une reconnaissance plus populaire que par le passé. A la première écoute, je me suis dit que Disturbed était en roue libre se contentant de faire ce qu’il sait faire de mieux, de gros riffs et de belles mélodies. Et puis les écoutes s’enchaînant, mon impression a pris une autre direction. Le groupe a effectivement changé son fusil d’épaule pour se rapprocher d’un Metal moins dur et clairement plus ouvert au monde. Plus facile d’accès ? Je n’irai pas jusque là, car quelques titres sont encore bien Heavy et percutant, avec des riffs vraiment durs, mais la multitudes de ballades ou de morceaux plus ‘doux’ prouvent bien que quelque chose a changé. Immortalized semble proche et loin à la fois.
Attention, la qualité est toujours au rendez-vous, car à part le premier morceau sur lequel je n’ai absolument pas accroché, le reste de l’album est vraiment bien foutu.
Si vous aimez les dernières productions de Nikki Sixx par exemple, je pense que ce Evolution pourrait vous intéresser. On reste dans cette production massive, à la rythmique puissante, voire indus, à la basse lourde qui donne un tempo lent et pesant. Après, le reste est orienté Folk, où la guitare acoustique prend une place plus importante. On cherche la direction que veut prendre Disturbed, qui a le cul entre deux chaises, mais personnellement cela ne m’a pas dérangé plus que ça.
Je ne peux pas dire que Disturbed prenne de risques avec ce nouvel album, car finalement s’il était annoncé comme un changement d’orientation, on se retrouve bel et bien avec une simple évolution.
L’édition Deluxe contient quatre titres supplémentaires dont « The Sound of Silence » interprété en live en compagnie de Myle Kennedy. Personnellement je trouve que le groupe insuffle au titre une sonorité proche des chansons de Noël et ça a du mal à passer. Le reste de cette édition limitée est totalement inutile; « This Venom » est une composition passable, le remix de « Are You Ready est insignifiant, alors que la ballade « Univited Guest » est quant à elle totalement vide, inefficace et stérile. Bref, c’est une purge.


Tracklist:
1. « Are You Ready »
2. « No More »
3. « A Reason to Fight »
4. « In Another Time »
5. « Stronger on Your Own »
6. « Hold on to Memories »
7. « Saviour of Nothing »
8. « Watch You Burn »
9. « The Best Ones Lie »
10. « Already Gone »
11. « The Sound of Silence » Live Feat Myles Kennedy (Deluxe Edition)
12. « This Venom » (Deluxe Edition)
13. « Are You Ready » ( Sam de Jong Remix) (Deluxe Edition)
14. « Univited Guest » (Deluxe Edition)

 

  • GroupeShakra
  • Album : Snakes & Ladders
  • Sortie : Novembre 2017
  • Label : AFM Records
  • Style : Hard N’Roll
  • Site Web : www
  • Note: 13.5/20

Hé bien vous savez quoi, voilà un album de Shakra que je trouve ennuyeux. Ça faisait longtemps que cela n’était pas arrivé ! A vouloir sortir des albums aussi souvent, il me semble que les Helvètes se soient contentés de peu pour ce Snakes & Ladders. Les compositions sont bonnes, mais il n’y a réellement rien de bien folichon. Où sont donc des titres comme « Hello » ou « Around the World » que l’on pouvait entendre sur l’album précédent
Shakra est en roue libre et un titre comme « The Seeds » m’a à peine fait tapoter des pieds. Et seul « I Will Rise Again » a réussi a éveiller un soupçon d’intérêt. 
Bon, je ne vais pas reprocher à Shakra de faire du Shakra, mais quitte à le faire, autant que ça soit bien fait. Mais franchement l’écoute de Snakes & Ladders me laisse sur ma faim, alors que d’écouter juste le premier titre de Hight Moon éveil en moi l’envie de parcourir des kilomètres à bord de ma voiture (je sais, c’est cliché, mais j’aime ça). Idem pour « Open Water » qui se révèle être une ballade plutôt classique et l’on pouvait clairement s’attendre à mieux de la part des Suisses.

Bon les gars, revenez dans deux bonnes années et prenez le temps de peaufiner tout ça s’il vous plait. Vous être capable de bien mieux. 

 


Tracklist:
01. Cassandra’s Curse
02. Friday Nightmare
03. Snakes & Ladders
04. Something You Don’t Understand
05. The Seeds
06. Rollin’
07. Medicine Man
08. I Will Rise Again
09. Open Water
10. The Race Of My Life
11. Fire In My Veins
12. The End Of Days

 

  • GroupeSparzanza
  • Album Announcing the End
  • SortieOctobre 2017
  • Label : Despotz Records
  • Style :  Hard Rock / Stoner / Metal / Rock Gras
  • Site Web : www
  • Note : 19.5/20

Whaou. Je suis long à la détente. J’adore Sparzanza et voilà seulement que je découvre leur nouvel album, Annoncing the End.
Ça va être rapide, sur cette rondelle, il n’y a rien à jeter.
Concentré de tubes, tout simplement et du début à la fin. L’amateur de Rock Gras et de Stoner trouvera immédiatement son bonheur.

Ça débute tambour battant, avec un titre éponyme, très Heavy où ça gueule même un peu. Quelle efficacité. Le son est dingue. La production est sans faille. Et ça ne s’arrête qu’à la dernière seconde « Truth is a Lie »
Si le premier titre est gros coup de poing Heavy, le groupe revient à son style de prédilection immédiatement. C’est du tout bon je vous dis.
Si il y un titre à retenir de ce Annoncing the End, c’est évidemment « Whatever Come May Be » auquel je pense. Le refrain avec une voix féminine qui accompagne Fredrik Weileby ce n’est que du bonheur et le coup de génie du sifflement façon Western… Un bijou je vous dis.

Annoncing the End que je ne découvre qu’en ce début de 2018 est clairement l’album de 2017 ! Une pépite, un must have !!
La Chronique est courte, mais je n’avais nullement envie de vous ennuyer sur des détails, puisque ce disque est parfait.


Tracklist:
01. Announcing The End
02. Damnation
03. Whatever Come May Be
04. Vindication
05. The Trigger
06. Breathe In The Fire
07. One Last Breath
08. To The One
09. The Dark Appeal
10. We Are Forever
11. Truth Is A Lie