Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catharsis

 

  • GroupeMachine Head
  • Album Catharsis
  • SortieJanvier 2018
  • Label : Nuclear Blast
  • Style :  Thrash Moderne, Thrash Groovy, Neo
  • Site Web : www
  • Note : 16.5/20

Bon alors penchons nous sur le cas Catharsis, tant décrié ces dernières semaines, après la sortie de trois singles. Beaucoup semblent déçus au point de cracher sur la formation et l’on peut voir ici et là beaucoup de moqueries et de quolibets concernant ce nouvel album.
Vous savez qu’une chronique ce n’est au final qu’un avis personnel qu’il n’est là qu’à but informatif. Angel n’aimera pas c’est certain, donc cette chronique ne s’adressera pas à elle, mais ceux qui se rapprochent de mes goûts musicaux pourront pourquoi pas s’enquérir de ma chronique.
Voici donc ce que je ressens après plusieurs écoutes.

C’est d’une oreille curieuse que je me suis penché sur Catharsis. Il faut dire que toutes ces attaques envers le groupe depuis la sortie des singles a quelque peu éveillé ma curiosité. Souvent le groupe a droit ce genre de décharge avant chaque sortie d’album, notamment Supercharger, Unto the Locust ou bien encore le précédent Bloodstone and Diamons. Il faut avouer que pour cette fois, les Américains ont mis en ligne des titres assez différents de ceux habituellement interprétés, notamment « Kaleidoscope » et « Bastards » qui semblent t’ils n’ont pas plus aux fans.

Et bien ce Catharsis, j’ai aimé. Je ne suis pas fan du groupe, mais j’aime ce qu’il propose. Par ailleurs j’aime étrangement les disques qui ont été décrié par le passé. Supercharger, Unto the Locust et Bloodstone and Diamons sont parmi mes préférés. L’excellence selon moi est The Blackening, un concentré de bonheur Thrash moderne, l’une des pépite de ce début de siècle.

Et donc… Et donc, il n’y a rien à jeter sur Catharsis. Une fois encore l’équipe de Rob Flynn envoie la purée et de très belle façon. Ce que propose le groupe est plus frais que les derniers albums et certains reprocheront à Flynn de trop chercher à varier les plaisirs. Sans doute les mêmes qui attendent toujours d’être surpris… enfin bref, ceci est un autre problème. Oui Flynn, nous ballade tantôt sur des sentiers battus, « Heavy Lies The Crown » ou « Razorblade Smile », tantôt sur des ‘expérimentations’ (?) comme sur les surprenants et mélodiques « Screaming at the Sun », « Heavy Lies the Crown »  ou le génial « Bastards » (oui j’ai adoré).

Des influences mal digérées ? Bof, je ne suis pas convaincu (j’ai souvent pensé à Prong, pour ne citer que ce groupe de part le groove qui se dégage de beaucoup de titres).
En tout cas, si la volonté était de surprendre et peut-être de se faire plaisir – quitte à laisser des fans au bord de la route – je trouve que c’est plutôt réussi.

Un défaut majeur est la durée de l’album. On flirte avec les une heure quinze et je pense que ça fait un poil long pour un disque de Thrash, aussi varié et mélodique soit-il. Parmi mes coups de cœur , il y a donc le fameux « Bastards », « Catharsis », « Heavy Lies The Crown » mais aussi et surtout « Grind You Down » véritable brûlot. Flynn et sa fine équipe condensent admirablement la musique de Machine Head en un seul titre. Puissant, percutant, agressif, incisif et mélodique, avec un refrain de feu en chant clair, voilà le programme de cette compo. Je vous laisse par contre seul juge de « Eulogy » qui clôt l’album. Serez-vous capable de me dire si je l’ai apprécié ou non. 

Malgré toute la méprise qu’a reçut Catharsis depuis le début, je pense qu’il s’agit là d’un très bon cru de la part des Américains. Pas le meilleur, mais il est déjà très bon. 


Tracklit:
01. « Volatile »
02. « Catharsis »
03. « Beyond The Pale »
04. « California Bleeding »
05. « Triple Beam »
06. « Kaleidoscope »
07. « Bastards »
08. « Hope Begets Hope »
09. « Screaming At The Sun »
10. « Behind A Mask »
11. « Heavy Lies The Crown »
12. « Psychotic »
13. « Grind You Down »
14. « Razorblade Smile »
15. « Eulogy »