Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
janvier 2018
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

  • GroupeThe Dark Element
  • Album : S/T
  • Sortie : Novembre 2017
  • LabelFrontiers Records
  • Style :  Heavy Mélodique / Symphonique (un peu) / Hard FM
  • Site Web : www
  • Note : 13/20

Ce projet qui sort sans doute une fois de plus des cartons de Frontiers a de quoi attirer l’attention. Anette Olzon associée à Jani Liimatainen (guitare et claviers, Cain’s Offering, ex-Sonata Arctica) sur le papier c’est assez excitant.
L’album solo d’Anette après son éviction de Nightwish était plutôt sympathique (pour qui n’est pas enfermé dans le style Metal) et la carrière post Sonata Arctica de Jani avec Can’s Offering reste ma foi agréable.

Le résulta de ce mariage musical ? Un album ultra cliché et tendance et qui cherche  bon grès malgré à s’écarter de l’ex formation de la chanteuse.
Les titres s’écoulent et malheureusement j’ai eu du mal à accrocher. Tout d’abord la production Frontiers, c’est fade et froid, ça fonctionne peut être pour du Hard FM bien ficelé mais ici ça manque d’âme. Pourtant c’est signé Jani lui-même et mixé par l’expert Jacob Hansen, je ne comprends pas ce non effort à donner un impact à l’album. Ensuite il y a ce manque de recherche musicale. Lorsque l’on a été compositeur de Sonata Arctica on ne crée pas des compositions aussi peu originales. Jani qui a composé l’intégralité du disque semble s’être contenté de pomper à gauche et à droite les formations les plus en vogues coté Metal féminin. Tout ça ressemble beaucoup trop à Amaranthe (assez souvent sur l’ensemble de l’album mais principalement sur « Dead to Me »). Heureusement, vocalement Anette fait le travail et n’a clairement rien à envier à la chanteuse du groupe sus nommée. Il y aussi du Within Temptation (« Last Good Day » -un des meilleurs morceaux de l’album-, « Only One Who Knows Me » basique et peu convainquant).
Le premier titre éponyme est ultra faible,  il pourrait servir de musique d’attente avant la montée du groupe sur scène. « My Sweet Mystery » aurait pu être bon, mais certaines parties de la compo viennent tout mettre à plat. « Here’s to You » lui aussi aurait pu dégager quelque chose d’intense, mais il manque un je ne sais quoi pour briller. Dommage le refrain est excellent.
Sérieusement il manque l’originalité à ce groupe pour prouver réellement ses capacités. Cain’s Offering est parfois limite lui aussi et ça laisse à penser que Jani est ici en vitesse de croisière et qu’il ne s’est pas trop décarcasser. Ça semble tellement banal par moment.  « The Ghost and the Reaper » fait tellement Stratovarius.
A contrario, la ballade « Someone You Used to Know » est la pépite de The Dark Element. Le titre montre en puissance progressivement pour terminer en apothéose, la mélodie est à tomber, tout comme la voix d’Anette.

The Dark Element est au final comme les albums de Amaranthe, c’est bien, bien ficelé, bien travaillé, bien mélodique et bien chanté. Mais il manque le petite truc, la petite étincelle pour faire boum, pour tout péter. Le classicisme général tend à l’ennuie, dommage.


Tracklist:
01. The Dark Element
02. My Sweet Mystery
03. Last Good Day
04. Here’s To You
05. Someone You Used To Know
06. Dead To Me
07. Halo
08. I Cannot Raise The Dead
09. The Ghost And The Reaper
10. Heaven Of Your Heart
11. Only One Who Knows Me