Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
octobre 2021
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Metal Symphonique

  • GroupeOrphaned Land
  • Album Unsung Prophets & Dead Messiahs
  • Sortie : Janvier 2018
  • Label : Century Media
  • Style : Metal Oriental / Heavy Metal / Metal Progressif / Doom / Death Metal / Metal Symphonique
  • Site Web : www
  • Note: 18,5/20

Allez, je vous refais l’historique, rapidement…
Orphaned Land
 est une formation Israélienne qui fête ses 25 ans d’existence.

Le groupe est l’un des pionniers en matière de Metal Oriental au coté de Melechesh. Il mélange Folk, Death Metal ainsi que du Doom. Les racines orientales sont très présentes dans la musique de la formation Israélienne et le folklore musical y est tout naturellement prédominant. Coté texte Orphaned Land met l’accent sur  un message de coexistence pacifique entre juifs et musulmans.

Cela parle beaucoup de religion, quelle soit Musulmane ou Chrétienne, ou Juive bien évidemment. La bible, sur l’album Mabool, qui parle de Noé, ou ici sur le nouvel album Unsung Prophets & Dead Messiahs qui parle du concept philosophique de la caverne de Platon (Source Wikipedia:  Elle expose en termes imagés les conditions d’accession de l’homme à la connaissance de la réalité, ainsi que la non moins difficile transmission de cette connaissance). Le groupe veut par ses textes raconter le destin de GandhiMartin Luther King ou Jésus Christ, des messies morts ou des révolutionnaires condamnés ou tués par ignorance selon le chanteur Kobi Farhi.


Les années passent et les albums aussi et il semble que les Israéliens préfèrent adoucir la chose. Plus de voix claires, plus de mélodies, plus progressifs aussi par moment.

Durant l’écoute de Unsung Prophets & Dead Messiahs j’ai beaucoup penser à Moonspell, évidemment dans les moments Death, mais aussi par moment dans certaines phases musicales. 
Extrême et mélodique je crois qu’il est difficile de mélanger aussi bien ces deux palettes de la musique Metal que sur cet album. De plus les sonorités arabisantes de la musique font vite voyager dans ce si lointain Moyen Orient. 

Si Unsung Prophets & Dead Messiahs se ressent comme plus épique que les albums précédents c’est du aux influences orientales présentes du début à la fin du disque. Ce voyage est totalement réussi. L’album n’en est pour autant pas forcement plus complexe. Si chaque titre se veut différent dans sa rythmique ou son intonation musicale, il n’en reste pas moins que tout coule de source. Tout s’imbrique admirablement.
Le très progressif et zen « All Knowing Eye » se veut très planant mais ne fait concrètement pas tache face au très Folk/Oriental « Yedidi » chanté en Hébreu. En fait après plusieurs écoutes Unsung Prophets & Dead Messiahs pourrait même être l’opposé musical des glacials albums de Vintersorg ou Borknagar, tant les compositions quelles soient progressives ou Death sont travaillées.
On appréciera ou pas la présence de Hansi Kursch sur « Like Orpheus ». Perso, j’ai du mal avec sa voix dès qu’elle sort de Blind Guardian et ici cela ne fait exception. Outre Hansi, il y a aussi comme invités, Steve Hackett (Genesis) au solo sur  « Chains Fall To Gravity » et Tomas Lindberg (At The Gates) au chant growl sur « Only The Dead Have Seen The End Of War », fabuleux titre qui n’a rien à envier aux grandes productions de Metal Opéra. 

Plus les écoutes passent et plus j’apprécie ce disque. Toutes ces sonorités, ce patchwork d’influences orientales, sont un régal pour mes oreilles. 
Orphaned Land a fait un travail remarquable.
L’un des joyaux de cette année c’est certain. 


Tracklist:
01.  « The Cave »
02. « We do not Resist »
03. « Propaganda »
04. « All Knowing Eye »
05. « Yedidi »
06. « Chains Fall to Gravity »
07. « Like Orpheus »
08. « Poets of Prophetic Messianism »
09. « Left Behind »
10. « My Brother’s Keeper »
11. « Take my Hand »
12. « Only the Dead Have Seen the End of War »
13. « The Manifest – Epilogue »

  • GroupeSleeping Romance
  • Album : Alba
  • Sortie : Novembre 2017
  • Label : Nuclear Blast
  • Style : Metal Symphonique
  • Site Web : www
  • Note: 12.5/20

Visiblement le coup du groupe à chanteuse façon Heavy Symphonique à toujours le vent en poupe. Nuclear Blast qui a signé ce groupe Italien en 2015 après un premier album (Enlighten paru en 2013) a décidé de continuer sur cette voix pourtant fortement encombrée.
La liste est trop longue dans ce style et j’avoue que c’est avec un certain recul que je me suis penché sur l’écoute de cet album.

Musicalement, aucune surprise, la qualité est au rendez-vous, mais il n’y a franchement rien de sensationnel. Tout ça a déjà entendu trop souvent depuis l’arrivée de ce style. Delain, Vision of Atlantis, Leaves Eyes, Trails of Tears ou bien encore Amberian Dawn… A croire que tout a déjà été écrit dans le genre. Certes la demande est toujours là, mais il y a sans doute d’autres formations plus aventureuses qui ne demandent qu’à percer. Car non, Sleeping Romance ne fait ni dans le The Gathering, Lacuna Coil, Madder Morten, ni dans le Arch Enemy ou bien encore Atrox ou les Rock Beyond the Black. Et pourtant je suis certain qu’il y aurait des parts de marché à récupérer.

Alba est si classique qu’en écouter l’intégralité se révèle très ennuyeux. Attention, l’amateur ou l’amatrice du genre en aura pour son compte, car le niveau est là, la performance vocale aussi. Mais une petit prise de risque aurait été le bienvenu, juste histoire de marquer le coup. Nous sommes à mille lieu du dernier album de Bare  Infinity tellement mieux conçu et travaillé.

Sleeping Romance va devoir se torturer un peu les méninges pour devenir plus attractif, sinon la formation italienne risque d’endormir son auditoire.


Tracklist:

01. « Overture / Twilight »
02. « Where the Light Is Bleeding »
03. « Lost in My Eyes »
04. « Touch the Sun »
05. « Forgiveness »
06. « My Temptation »
07. « Across the Sea »
08. « Everything Behind »
09. « Through the Looking Glass »
10. « Alba »
11. « Underture / Daylight »