Whyzdom + Elyose + Azylya

10 Mai 2011

La Scène Bastille, Paris


Auteur :

GothicMelody


Partager

Partager sur Facebook Partager sur MySpace Partager sur Twitter Partager sur Google Buzz


Mardi 10 mai 2011, direction la Scène Bastille pour une affiche composée uniquement de groupes à chant féminin.*

C’est au groupe belge Azylya d’ouvrir la soirée.
Un homme déguisé en prêtre ou quelque chose du genre apparait sur scène, un livre à la main et commence à raconter l’histoire. Puis arrive la chanteuse Jamie-Lee qui porte un masque et commence à danser une poupée à la main. La mise en scène est originale et intéressante, elle donne envie de voir la suite et surtout d’entendre les morceaux. Le groupe présente les titres de leur EP Thanatos’ Insanity plus deux titres ne figurant pas sur l’EP, leur musique est plutôt sombre, le chant alterne entre voix féminine et masculine ce qui permet d’avoir plus de variation même si malheureusement quelques problèmes de sons ne permettent pas de mettre en valeur la voix de Jamie-Lee, en revanche pour le chant masculin on l’entend mieux. Le groupe essaie de communiquer avec le public et de mettre de l’ambiance dans une salle qui est assez remplie. La prestation est intéressante, ils se débrouillent bien. Jamie-Lee ne laissera pas de côté la mise en scène du début pour reprendre durant le set la poupée et danser avec, le groupe arrive à faire vivre cette histoire mais le public lui a un peu de mal à y rentrer.
Le set était agréable, le groupe a du potentiel, il est encore jeune et il mérite qu’on le suive de plus près.

Setlist
Intro
Incest
Woodscape
Delirius
Within in my cell
Electroconvulsive
Azylya



Après une petite pause pour permettre le changement de matériel, c’est au tour du groupe Elyose d’entrer en scène. Le groupe nous présente des morceaux de leur démo et de leur futur album. Ils nous proposent un metal electro qui bouge bien. Les compositions du groupe sont assez intéressantes, ils essaient de faire quelque chose de différent et ont du potentiel. Des chansons comme « Elévation Binaire » ou « Overload » donnent vraiment bien sur scène, elles mettent de l’ambiance.
Au niveau du chant, Justine utilisent des effets de voix, l’idée est bonne, car cela permet de retrouver les mêmes effets qu’en studio mais en même temps cela dessert Justine un peu car elle reste un peu trop collée à son micro alors qu’elle a une grande énergie et pourrait occuper beaucoup plus la scène. En parlant de soucis de micro : celui de Ghislain ne fonctionne pas très bien et l’on ne l’entendra quasiment pas et les instruments ne seront pas assez mis en valeur. Le groupe malgré des problèmes techniques s’amuse et reste de bonne humeur. C’est la première scène avec le nouveau batteur et cela se sent mais le batteur a une double casquette : il joue aussi de la guitare ! Il nous le montrera sur « Overload ».
Le set se termine dans une bonne ambiance sur le titre « Théogyne ».
Elyose est encore un jeune groupe qui manque encore d’expérience scénique mais laissons leur un peu de temps et il se peut que le groupe nous étonne car il a un bon potentiel !

Setlist
Le libérateur
Elévation Binaire
Down the Road
L’émancipée
Incandescence
Overload
Wine from the Sick
Theogyne



Nouvelle pause, puis Whyzdom arrive sur scène. Le groupe fait sa première scène avec sa nouvelle chanteuse : Clémentine et avec le nouveau Dark Whisper Choir. Le décor est planté et les premières notes de « Evelasting Child » résonnent puis Clémentine apparait. On sent tout de suite que la jeune fille maîtrise la scène et a beaucoup d’énergie. Au fur et à mesure l’ambiance se fait. Clémentine a une jolie voix et la maitrise bien ! Elle gruntera à la fin de la chanson « Atlantis » ce qui en étonnera plus d’un. Par sa prestation elle montrera que le groupe a trouvé une excellente chanteuse qui s’inscrit bien dans l’univers un peu sombre du groupe.
En plus de nous présenter des titres de From the Brink of Infinity, le groupe nous présente des morceaux de leur album à venir et c’est très prometteur. Le titre « Cassandra’s mirror » est vraiment extra.
Le groupe montre qu’il maitrise la scène et cela se sent. Ils s’amusent entre eux et avec le public.
Bien que les morceaux soient longs, le set passe vite et « Daughter of the night » marque la fin du show.
Whyzdom nous a offert une prestation assez carrée, il nous démontre qu’il est un bon groupe et qu’il joue dans la cour des grands. Le futur album promet d’être intéressant et après ce concert le groupe a de grandes chance de devenir encore plus populaire et pourrais très vite devenir un très grand groupe.

Setlist
Evelasting Child
The Witness
Cassandra's Mirror
The Train
The Spider
Atlantis
Cathedral of dammed
Daughter of the night


Pour conclure : une soirée bien sympathique avec de bons groupes, une bonne ambiance. Le point négatif de la soirée est à propos des lumières, mais apparemment c’est un problème récurant à la Scène Bastille.


Retour aux Concerts

Commentaires

    Il n'y a pas encore de commentaire.

Ajouter un commentaire

Pseudo
Email
Recharger
Recopier le code: