Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
décembre 2019
L M M J V S D
« Juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Cardinal Yohan

Guardian ep

  • Groupe : Guardian
  • Album : Guardian [EP]
  • Sortie : 2014
  • Label : Autoproduction
  • Style : Metalcore
  • Site Web : www
  • Note : 15/20

 


Aujourd’hui, metalcore avec Guardian et leur EP éponyme, le groupe est composé de 5 gars de Sydney en Australie, le pays des trucs trop dangereux pour que j’y mette les pieds un jour, avec Jordan Neander au chant, Anthony Antoun et Jeffery Wu aux guitares, Jackson Grace à la basse et Joe Graham au chant.

Apres une « Intro » respirant la mélancolie brûlante et résonnante, on enchaîne sur du bon gros son avec « Let Live » qui donne le ton de l’EP et de la musique du groupe: du gros son alternant riffs lourd et riffs mélodieux, on a affaire à des compositions intelligentes.
Les guitares, très complémentaires, sont toujours en accord, qu’elles jouent la même choses ou que l’une marque la mélodie pendant que l’autre jouent le riff de soutien. Le tout sans qu’on perde l’attention pour le chanteur, qui et pour moi le léger point négatifs sur cette EP, le chant manque d’une pointe de finesse sur certain passage. Point effacé sur le morceau « Storms » qui a eu le soutien de Blake Curby, chanteur d’Elegist, et où l’on sent une forte influence math. La basse n’est pas en retrait, elle renforce grandement la lourdeur des riffs et se fait très belle lorsque les guitares passent en son clean pour un peu de douceur. Et enfin le batteur envoie le bon dosage sur chaque morceaux, avec un jeu de grosse caisse excellent ! Et quand il faut il sait faire groover encore plus la bête, comme dans l’intro de « Zion ».

Pour faire cours, on a un bon EP qui promet un bel avenir pour ce groupe à suivre !! Je vais mettre un note moyenne parce que vraiment le chanteur a fini par me gonfler, sinon je conseille vivement l’écoute de tout les morceaux qui sont en téléchargement gratuit et légal sur leur Bandcamp ! C’est ca qu’est beau !


 

Tracklist:
01. Intro
02. Let Live
03. Hindsight
04. Undetow
05. Storms (ft. Blake Curby of Elegist)
06. Rock
07. Zion

gods of war

  • Groupe : Manowar
  • Album : Gods of War
  • Sortie : 2009
  • Label : Magic Circle
  • Style : Heavy Metal
  • Site Web : www
  • Note : 15/20

 


Aujourd’hui je m’attaque à un gros morceau, Gods of War de Manowar, sorti en 2007, album contant la mythologie nordique à grand coup de d’haltère, mais aussi de finesse d’homme, comme sait si bien le faire la bande de DeMaio, composé de Karl Logan à la guitare, Eric Adams au chant et Scott Colombus à la batterie et évidemment Joey DeMaio à la basse.
Ici on a pas affaire à un simple album de Manowar, ne vous attendez pas à du muscle au bout de deux secondes. Joey DeMaio, qui a écrit tout l’album lui même, à part « Sleipnir » et le célèbre « Die For Metal » coécrites par le guitariste Karl Logan, nous gratifie sur cet album d’une longue piste instrumental d’introduction orchestré, aussi longue que sont titre et que cette phrase: « Overture to the Hymn of the Immortal Warriors ».

Les morceaux s’enchaînent ensuite dans un pur style Manowar, un chant puissant, parfois harmonisé pour faire dresser les poils de vos bras musclés de bonhomme, entrecoupés de narration nordique et religieuse présentant le sujet de la chanson, telle que « Blood of Odin ». Et c’est ce qui déchire dans cette album, la narration et extrêmement présente et ne casse en aucun cas le rythme de l’album (je vais être clair, le seul autre album qui réussi cet exploit a mon sens c’est Ziltoid the Omniscient… sorti la même année… également composé par une seule personne… je m’égare !). Il ne manque pas, bien sur, les power ballades qui font pleurer les guerriers, Hymn to the Immortal Warriors rempli parfaitement ce rôle, des chœurs, des cordes frottées, du synthé, et de l’émotion.

Le chant est très puissant, je ne m’en lasse pas, la guitare est excellente et les solo sont très bon, la basse comme souvent chez Manowar est extrêmement présente et soutien parfaitement la batterie tout en posant sa mélodie sur chaque chanson, quant à la batterie on a ici un parfait équilibre, tantôt véloce sur des morceaux comme « King of Kings » ou « Sleipnir », tantôt lourde et apportant un certain groove à la testostérone sur d’autres comme « Loki God of Fire » et « Gods of War ».

Si on devait souligner un point négatif sur cet album ce serais les parties narrations, qui pour les non anglophones se solderont par un zapping à la recherche des chansons, et les morceaux composés uniquement d’instruments d’orchestre et d’église qui ne peuvent pas plaire à tous.

En résumé Manowar nous pond ici un ovni dans sa discographie qui conserve parfaitement l’esprit du groupe, et qui est mon préféré, parfait pour une grosse séance de musculation. Pour la note, elle sera bonne, je lui donne un beau 15 sur 20. Bon maintenant je dois aller soulever de la fonte, mes biceps ramollissent !


 

Tracklist:
01. « Overture To The Hymn Of The Immortal Warriors »
02. « The Ascension »
03. « King Of Kings »
04. « Army Of The Dead [Part I] »
05. « Sleipnir »
06. « Loki God Of Fire »
07. « Blood Brothers »
08. « Overture To Odin »
09. « The Blood Of Odin »
10. « Sons Of Odin »
11. « Glory, Majesty, Unity »
12. « Gods Of War »
13. « Army Of The Dead, [Part II] »
14. « Odin »
15. « Hymn Of The Immortal Warriors »
16. « Die For Metal »