Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
juin 2019
L M M J V S D
« Mar    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Archives mensuelles : juin 2019

  • Groupe : Automb
  • Album : Esoterica
  • Sortie2018
  • Label : Satanath Records/ Final Gate Records
  • Style : Black /Death
  • Site Web : www
  • Note: 16/20

Fruit d’une collaboration entre Satanath Records et Final Gate Records, l’album du jour « Esoterica » nous est proposé par le groupe américain Automb formé en 2017 qui sévit dans un black metal agrémenté de la lourdeur du death metal.

Pendant un peu plus de 40 minutes, les morceaux se déroulent dans une ambiance des plus sombres, avec une rythmique principalement violente, résidant d’ailleurs comme l’axe de violence le plus impactant dans l’oeuvre tant le travail rythmique est aussi carré que lourd.

Le travail des mélodies de guitares est également bien mis en avant, et d’ailleurs concernant le chant des grattes puis du travail proposé on retrouve les influences des groupes de brutal black scandinaves à la Marduk ou encore Dark Funeral.

L’apport d’un clavier pose une ambiance assez mystique et assombrit encore l’atmosphère comme sur « Blood Moon » et son côté très mélancolique dans l’ exécution. Le tempo y est d’ailleurs plus lent que sur les autres titres qui eux distribuent un côté plus apocalyptique.

Néanmoins, l’énergie qui se dégage du titre a un bon impact de même que pour un titre comme « Frozen » qui se trame dans le même esprit, sur un mid tempo lourd et mélancoliquement mélodique.

On appréciera l’esprit guerrier de « Summoning The Storm » puis ce chant également éraillé et agressif. A noter que le chant est déclamé par une dame qui gère fort bien son art et ces vocaux savent se poser aisément à l’ambiance destructrice.

Les riffs s’enchaînent rapidement et les rythmiques n’arrêtent à aucun moment la distribution de raclées.

Citons aussi « Mourned » qui est une véritable guerre tant les riffs se font agressifs.

Le morceau alterne sur un passage très épique où le solo vient se poser de manière plus atmosphérique, puis le passage lourd mené par une batterie assez tribale vient vous remettre la grappin dessus pour vous replonger dans le tourbillon chaotique et brutal. Ici aussi, on appréciera les petites touches de claviers venant apporter un aspect assez intriguant, englobant les passages.

Le brutalité s’intensifie aussi sur le titre d clôture : « Into Nothingness » qui effectivement expédie l’auditeur dans le néant à la fin de l’album.

Des mélodies assez glaciales et une rythmique emplie de blasts, de contre temps, des variations plus lourdes s’imposent en break également et le chant se fait toujours aussi barbare.

Bien que n’étant que la première œuvre d’Automb, il est à noter que les membres sont déjà forts d’une expérience bien corsée (certains ayant bossé avec des combos comme Necrophagia et Morbid Angel. Les amateurs de violence rythmique mais mélodique apprécieront cet album qui renferme de très bonnes ambiances et qui assure dans son exécution diabolique.

Album bigrement appréciable.


Tracklist:

  1. Esoterica (Intro)
  2. Horned God
  3. Summoning The Storm
  4. Mourned
  5. Call Of Hekate
  6. Blood Moon
  7. The Forest
  8. A Lamentation
  9. Frozen
  10. Into Nothingness

  • Groupe : Necroheresy
  • Album : Asylum
  • Sortie2017
  • Label : Symbol Of Domination/Wings Of Destruction/Darknagar Records
  • Style : Death/Thrash
  • Site Web : www
  • Note: 16/20

Penchons nous sur une production Symbol Of Domination en collaboration avec Wings Of Destruction et Darknagar Records qui nous mène droit en Slovaquie avec le death/thrash bien lourd de Necroheresy.

Le combo slovaque propose avec cet album 1 intro et 9 titres d’un death/thrash des plus rageurs au son massif et pesant.

Dès le départ le ton est donné, l’ambiance du premier titre en est au film d’horreur oppressant et c’est vraiment l’effet provoqué par l’album entier.

En plus de mélodies old school entraînantes, le groupe alourdit le ton usant d’une double pédale lourde à souhait, tâtez donc un peu du titre « Satan My Master » et osez en sortir indemne tant le ton y est grave . Les riffs sont lourds, les rythmiques tapent grassement et violemment et la voix sort des plus profondes des abysses unissant un chant death ultra gras accompagné de cris plus bestiaux.

L’esprit est caverneux dans l’ensemble des titres, c’en est rien de l’évoquer pour un titre comme « Four Rooms Of Sanatorium » où l’ambiance sombre pèse, avec des hystéries vocales, des soli jaillissant de nulle part et cet atmosphère difficilement respirable qui englobe le tout.

Nous pourrions aussi évoquer « Battle Of Sokolovo » et son ambiance guerrière sur fond de death thrash bien brut où les vocaux alourdissent l’ambiance déjà destructrice  ou encore « Mortal Addiction » et son côté old school à souhait, limite rock’nroll lourd où l’on pourrait y retrouvé un côté rappelant Abscess.

Il y a aussi le caterpillar « Blind Monk » et son aspect détonnant. Pure violence en veux tu en voilà !

Des breaks plus mélodiques viennent alléger la destruction déjà bien entamée mais la fureur reprend ensuite de plus belle.

L’album propose une ambiance lourde sur un tableau où le death et le thrash croisent le fer mais s’allient néanmoins à merveille.

Tu veux un peu de violence malsaine? Jette toi sur cet album !


Tracklist:

  1. Intro
  2. Silence Before The Storm

  3. Four Rooms of Sanatorium

  4. Consecration

  5. Battle of Sokolovo

  6. Mortal Addiction

  7. Blind Monk

  8. Satan My Master

  9. Asylum

  10. Portent

  • Groupe : Rescue Rangers
  • Album : Divisive
  • Sortie2019
  • Label : Klonosphere
  • Style : Stoner rock grungy
  • Site Web : www
  • Note: 16/20

 


Production de l’écurie Klonosphere, nous allons nous attarder sur l’album des marseillais de Rescue Rangers qui fait suite à deux précédentes galettes.

Nous avons ici 11 titres plutôt énergiques et accrocheurs ù le style varie d’un rock grungy avec des accents un peu stoner ici et là également épicé par des touches plus hardcore/punk.

L’ambiance qui se dégage de cet album ne sera pas sans déplaire aux nostalgiques de la scène des 90s, puisque l’on retrouve pas mal de sonorités de cette époque.

Pas mal de passages rappelleront Helmet ( à noter que l’album est d’ailleurs produit par Page Hamilton), voire encore des passages qui ne seront pas sans rappeler Foo Fighters, Nirvana ou encore Gallows notamment pour le chant bien rageur.

Mention spéciale à « Delicious & Refreshing » et son atmosphère très noise/rock ainsi que ce genre de refrain qui reste en tête.

A ce titre, Rescue Rangers sait proposer un album empli de ce types de mélodies accrocheuses tant vocales qu’au niveau des mélodies.

Les morceaux sont relativement courts, n’excédant au plus que 3 minutes environ et renferme un dynamisme certain.

La palme du titre le plus pêchu revient à « Authority » qui sait tarter comme il faut de par ce rock’n’roll stoner bien puissant qui, sans aucun doute, doit assurer l’ambiance en concert.

La palme du titre le plus accrocheur revient elle à « Tradittore » avec son côté bien Nirvana et qui pousse au mouvement de nuque automatique.

« Loving Your Servitude » tend plus vers le rock et comme « Accelerate » , ce titre devrait faire plaisir aux amateurs de la bande actuelle de Mr Dave Grohl.

On pourra souligner également la très bonne « Refined Barbarians » qui alterne entre un hardcore lourd et groovy et des refrains très cobainiens ou encore « Peachy Boy » et ce trip à la Melvins.

L ‘album se laisse écouter d’une traite et sait proposer des choses intéressantes dans ce mélange de rock trempé dans le grunge noisy d’une part et dynamique de l’autre. Bon travail !


Tracklist:

  1. Delicious & Refreshing
  2. Accelerate
  3. Loving Your Servitude
  4. Authority
  5. Divisive
  6. Easy On The Eyes (Ice Cream)
  7. Peachy Boys
  8. Carnilove
  9. Concrete City
  10. Tradittore
  11. Refined Barbarians

  • Groupe : Feed Them Death
  • Album : No Solution/Dissolution
  • Sortie2018
  • Label : Grimm Distribution/Exalted Woe Records
  • Style : Brutal death/Grind
  • Site Web : www
  • Note: 15/20

Une sortie de chez Grimm Distribution, il y avait un petit moment que nous n’en avions évoqué dans nos pages et pour l’album en question, le label s’est allié à Exalted Woe Records.

Concernant le groupe, nous avons à faire à un one man band basé en Angleterre Feed Them Death formé par un ancien membre d’Antropofagus qui déjà ne proposait pas dans la dentelle.

Car sur les 12 titres proposés (dont une intro et une outro), c’est un grind/death brutal et bestial qui est offert dans la plus pure des traditions.

Blasts à gogo et mélodies assassines font bon office, et vocalement le chant hurlé et furieux s’associe aisément à un chant guttural bien death.

La brutalité s’exécute déjà dès l ‘intro avec la rythmique qui mitraille, pas mal de breaks accentuent le côté hystérique de l’oeuvre. Les chants eux se disputent férocement le bout de gras et du gras, il y en a.

Les mélodies sont agressives et s’enchaînent naturellement dans la pratique du massacre.

L’ensemble est balancé directement sans détour et le death grind est puissant.

On appréciera pleinement un titre comme « Terrific Gods Caravan » qui démarre presque, par rapport au reste de l’album, en mid tempo avec les vocaux parlés avant de repartir dans une vélocité de riffs violents, une double pédale qui se démène puis les variations de chant grassement vociférées.

« Penance In The Wrong Direction » est aussi bien fournie en matière d’alternance dans la violence. Entre les passages ou la double assomme et ceux plus lourds où les riffs tranchent puis ce chant aigu qui ici accentue pas mal le côté éraillé, nous avons ici encore une bonne forme de démence plaisante.

L’album laissera pour sûr des traces et il sera sans doute apprécié des amateurs de formations comme Terrorizer ou Brutal Truth (avec un côté death plus prononcé).

Encore une bonne bande son à se mettre après une journée peu reluisante ! Fort !


Playlist:

  1. Cadavoracity I (intro)

  2. Exposed Parading Dissent

  3. Bloodshed Theatre

  4. The Horrific Balance

  5. Terrific Gods Caravan

  6. First Time Dead

  7. Prosperity_Captivity

  8. Doctrine Of Approximation

  9. Penance In The Wrong Direction

  10. Inception In Rot

  11. Divide and Conquer

  12. Cadavoracity II (outro)