Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
mars 2018
L M M J V S D
« Fév   Mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives quotidiennes : 25 mars 2018

  • Groupe : Borealis
  • Album : The Offering
  • Sortie : Mars 2018
  • Label : AFM
  • Style : Metal Orchestral, Power Metal Progressif
  • Site Web : www
  • Note: 19,5/20

Quelle claque mes amis !
J’écoute Borealis depuis Fall From Grace et après la sortie de l’excellent Purgatory en 2015, j’attendais avec impatience l’arrivée de leur nouvel album. Et je ne suis pas déçu. C’est clairement la meilleur surprise de ce début d’année. Après ma chronique de Ostura, où j’ai mis une pièce sur le fait que The Room allait être l’un des disques de l’année, je crois que je peux rajouter The Offering à ma liste.

Clairement, si vous aimez Evergrey, Borealis va vous botter les fesses avec un Metal bien plus puissant. Les Canadiens vont bien plus loin que les Suédois en matière d’orchestrations, et l’égale en matière d’émotions. Si le dernier disque de Evergrey était déjà très fort, avec des qualités quasi inégalées pour le groupe, Borealis élève encore le niveau.

Depuis que j’ai le promo entre les oreilles, je ne pense qu’à lui. Et si la première écoute m’a laissé un goût de trop peu, dès la seconde ça a été la révélation. Pas de longueurs inutiles, pas de démonstrations, pas de grandiloquences veines, c’est carré, c’est sans bagout, en tout point excellent, cela frôlerai presque avec la perfection. Appuyé par une production puissante et des arrangements dignes d’un véritable orchestre, The Offering est en un mot, grandiose.

On peut parler de Evergrey, mais j’ai aussi pensé des formations où l’on a pu entendre Jorn Lande par le passé. Dans le chant certes, car Matt Marinelli se rapproche vraiment de Jorn et de Tom Englund, mais aussi dans certaines mélodies (« Sign of No Return » qui pourrait sortir tout droit d’un album de Beyond Twilight).

Si certaines compositions peuvent apparaître de prime abord classiques dans leurs constructions, je pense qu’elles méritent que l’on s’y attarde un peu plus, car c’est vraiment très bien façonné. Ce coté puissant ou vraiment glacials de certains passages sont agrémentés de telles façons qu’une mélodie ou une orchestration viennent adoucir ou réchauffer le tout. « River » est du niveau de l’incomparable et unique album de Mundanus Imperium, The Spectral Spheres Coronation. Certains passages ont une touche progressive que l’on ne retrouve que chez Andromeda ou sur Astronomica le dernier album de Crimson Glory.
Comment ne pas frissonner sur les orchestrations et la puissance de « Into the Light » ou bien sur le refrain très musclé de « Forever Lost » ?

De temps à autres, une poignée de groupes arrivent à composer des titres qui propulsent l’album au rang d’imparable, d’immanquable, de culte même. Je pense rapidement comme ça à Lost Horizon avec « Highlander (The One) », longue composition, très travaillée, absolument intemporelle… La dernière pièce de The Offering, « The Ghost of innocence » et ses 8 minutes 45 élève l’album a un rang supérieur. Je pense qu’elle rejoint ces titres dont se souviendra encore dans de nombreuses années.
Quel beau morceau ! Un duo qui fait dresser les poils, un refrain grandiose et un final tambour battant sans négliger des orchestrations à rendre jaloux Kamelot, whaou! Comment ne pas céder à la grâce d’un tel titre? Comment ne pas succomber à la déesse Metal après avoir entendu une telle merveille ?

The Offering est dors et déjà parmi mes albums de l’année.
Hautement recommandé aux personnes aimant le Metal Orchestral, tout simplement.


 Tracklist:
01. The Fire Between Us
02. Sign Of No Return
03. The Offering
04. River
05. The Second Son
06. The Devil’s Hand
07. Into The Light
08. Scarlet Angel
09. The Awakening
10. The Path
11. Forever Lost
12. The Ghosts Of Innocence