Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
février 2018
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728  

Magic Fire Music: Salut ! Aujourd’hui on est là pour parler de la sortie du premier album, nommé ”Antagonism Of The Soul”. Pourquoi avoir choisi ce titre au sens si profond ?
Bruno : On a choisi ce titre car ça représente deux forces opposées. On vit un peu dans un monde d’opposition et ça nous marque dans la vie en général. On a illustré tout ça grâce à un spectre noir et un spectre blanc autour d’une demoiselle qui figure sur l’artwork. Donc voilà, deux forces opposées qui font partie du quotidien qui nous influencent et qui nous guident.

Magic Fire Music: Pendant combien de temps avez-vous travaillé sur l’album ?
Valentin : Certaines des morceaux de l’album se trouvaient déjà sur notre premier EP qu’on a sorti en 2014. Le reste des morceaux a été écrit jusqu’au début des enregistrements de l’album, en 2016, certains ont même été modifiés à nouveau pendant.
On a commencé les enregistrements il y’a deux ans début 2016. On a fait les guitares, la basse et le chant dans notre home studio. Puis on est allés enregistrer la batterie au studio en Aout 2016, ainsi que les chants groupés et les parties de guitare acoustique. Ensuite le mix/mastering, les démarches de partenaires, le design du cd et l’organisation de la sortie de l’album nous ont pris tout 2017.

Magic Fire Music: Vous avez été complètement libres au niveau des processus de composition, d’écriture et d’enregistrement ? L’album correspond-il à ce que vous aviez imaginé ?
Bruno : Oui on a été totalement libre car tout était déjà préparé de notre côté, et ensuite on a commencé à démarcher les labels. Donc tout était déjà prêt et déjà produit. C’était un peu clé en mains pour le label.

Magic Fire Music: L’album est très sombre, cela se voit notamment dans le clip de ”Death Wish”, qui est l’un des titres paru pour représenter l’album avant sa sortie.
Valentin : Ça représente bien l’album justement, comme Bruno disait, en ce qui concerne la protection des hommes et l’opposition des forces dans notre vie. On voit que dans « Death Wish » il y a un gamin qui est maltraité par son père et qui aimerait se suicider, mais qui pourtant n’y arrive pas.
Bruno : Oui il est retenu par ses souvenirs et par l’espoir d’avoir des jours meilleurs, donc il n’y arrive pas.

Magic Fire Music: Pourquoi avez-vous choisi les titres ”Black Moon” et ”Death Wish” pour représenter l’album avant sa sortie ?
Valentin : Déjà parce qu’ils font partie de nos titres préférés, et aussi parce que c’est les derniers titres qu’on a composé pour l’album. Qui d’ailleurs se trouvent un peu plus dans la tendance actuelle, avec un côté metalcore plus prononcé. Ces morceaux c’est un peu le best-of de ce qu’on a proposé et on voulait les partager avec le public.
Bruno : C’est vrai que y’a d’autres titres qui feraient plutôt heavy, d’autres plus metalcore, et on trouve que ”Black Moon” et ”Death Wish” combinent très bien ces deux styles. On aime tous ces styles-là, on n’est pas influencés par un seul style, c’est vraiment plusieurs genres de metal, et même d’autre styles de musique.

Magic Fire Music: D’où vient le nom du groupe ?
Bruno : On n’a pas réellement cherché de significations à la base. Valentin avait pensé à ce nom au début sans lien avec l’économie ou quoi que ce soit. Mais si on devait faire un parallèle, pour nous ce serait plus ”insolvable” dans le sens philosophique (et non économique) du terme.

Magic Fire Music: Le groupe est tout jeune et pourtant vous avez déjà accompli pas mal de choses. Par exemple Bruno tu as eu l’opportunité de jouer avec Alexi Laiho en Finlande, ce n’est pas rien !
Bruno : C’est sûr c’était une super opportunité, après je ne prends rien pour acquis. C’est bien qu’on ait déjà fait beaucoup de choses mais ce n’est que le début et il ne faut pas s’arrêter là. On veut pousser ce projet au maximum.

Magic Fire Music: La notoriété du groupe dépasse déjà les frontières, notamment grâce aux vidéos sur YouTube de Galacticriminal …
Bruno : Oui, c’est génial. On a cherché à se faire connaître en contactant pas mal de monde. On travaille avec Roger pour la France, on a un agent de presse en Angleterre, mais on multiplie aussi les contacts par nous-mêmes. Et effectivement on a la chance d’avoir eu des Youtubeurs qui ont fait des vidéos sur notre musique, ça a été un bon coup de pouce. On est plutôt contents d’apparaître sur leur chaîne YouTube ! Mais ce n’est pas fini et il faut toujours faire les démarches, au quotidien. Il y a un effet boule de neige qu’il faut toujours entretenir. Personne ne vient vers nous, c’est à nous d’aller vers les gens. Et y a peu de gens qui répondent … Mais il ne faut pas se décourager.

Magic Fire Music: De qui vous entourez-vous lorsque vous composez / enregistrez ?
Valentin : Quand on compose c’est plutôt Pierre et moi qui apportons les idées de base. On va trouver des riffs et on va essayer de construire la musique à partir de ça. Et dès qu’on sent qu’on a une bonne idée et qu’on pourra faire une musique, on propose à Bruno et Mickaël qui apportent aussi leurs idées. Ensuite Bruno fait les tests d’enregistrement, on met en commun, et on peaufine tous ensemble.

Magic Fire Music: Y-a-t-il d’autres clips prévus pour l’album ?
Valentin : Oui, il y a un autre clip de prévu qu’on va tourner d’ici un mois et qui devrait sortir vers mars / avril. C’est le clip éponyme de l’album. Toujours en coopération avec Igor Omodei, comme sur nos deux clips précédents, dont adore le travail.

Magic Fire Music: Cette année marque un tournant pour le groupe avec la sortie du premier album … Quels sont les prochains objectifs ?
Valentin : On va essayer d’organiser pas mal de concerts. Y en a déjà quelques-uns d’organisés d’ailleurs, à Nancy et Paris par exemple (ndlr : release party le 16/02/18 à Paris au Klub). Pour les dates à venir elles seront visibles sur notre page Facebook. On va aussi commencer à composer le prochain album, et chercher un max de partenaires.