Quoi de neuf ?
Calendrier
mai 2017
L M M J V S D
« Mar   Juin »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Archives

Archives quotidiennes : 10 mai 2017

Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on Facebook1

 

Le festival de Chauny 6ème édition…Déjà !

Ce festival est presque devenu un incontournable.

Le choix d’une soirée plutôt que deux me parait plus adapté à ce festival régional.

 

Sold Out ! 900 entrées ! Impossible de trouver une place ce soir-là !

C’est dire sur ce festival a fait son petit bonhomme de chemin.

 

Avec une programmation éclectique mais très inégale, ce festival 6ème édition réussit néanmoins le tour de force de réunir sur une même scène une ancienne star allemande du punk, un jeune groupe de rock revival suédois qui monte et une pointure britannique de la batterie qui a joué avec Tom Jones dans les années 60, Manfred Mann dans les années 70, avant de rejoindre AC/DC dans les années 90 sans oublier quelques grands comme Gary Moore et David Gilmour.

Mante et Papooz, artistes plus anecdotiques, étaient également de la partie.

Notons que Nina Hagen nous propose ce soir sa seule date Française, et c’est dans l’Aisne qu’elle est programmée.

 

Bref, il y en avait pour tout le monde !

 

 

La soirée débute avec Mante, un trio électro/pop made in France formé en 2015. Il n’est jamais évident de chauffer la salle et c’est avec brio que le groupe s’est imposé en tant que tel.

 

Setlist :

01. « Océane »
02. « Dans le rétro »
03. « Marvel »
04. « Plus Rien de Saint »
05. « Les nuits polaires »
06. « Côte Connecticut »

 

 

 

Je propose arbitrairement de ne retenir qu’un groupe, qui me semble disposer du potentiel pour monter très haut.

Les pilules bleues (drôle de nom pour un groupe de rock !) nous ont présenté un show à l’ancienne, avec cheveux (très) longs qui assurent !

Les musiciens de Blues Pills sont tous excellents, et n’ont rien à envier à leurs ainées !

Une section rythmique très solide, qui accompagne un guitariste (français) trop en retrait à mon gout. Les solos sont beaucoup trop timides!

Et une chanteuse suédoise, qui n’est pas sans rappeler les grands groupes hippies de la fin des années 60, telles que Grace Slick ou Janis Joplin.

 

Setlist :


01. « Lady In Gold »
02. « Little Boy Preacher »
03. « Highclass Woman »
04. « Aint no Change »
05. « Elements ans Things »
06. « You Gotta Try »
07. « Gone So Long »
08. « Somebody to Love »
10. « Little Sun »
11. « Outro »
12. « Devil Man »

 

 

La très attendue Nina Hagen est montée sur scène et a proposé un show à la hauteur de ce que nous pouvions attendre. Bien sûr elle n’a plus ses 20 ans, mais elle a encore la pêche la bougresse, même si ce soir c’est enrhumée qu’elle est montée sur scène. Edith Piaf, les Doors et d’autres artistes se verront être repris par la star. Nous aurons aussi droit à quelques titres emblématiques de son répertoire. Très engagée, elle profite du moment pour faire passer de nombreux messages.

 

Setlit :


01. « Make Love Not War »
02. « Non, Je Ne Regrette Rien »
03. « Hevenu Shalom Alechem »
04. « Peace Pollution Revelation »
05.
« Go Down Moses »
06. « Jesus Is A Rock In The Weary Land »
07. « All My Trials »
08. « Hossanah Rockefeller »
09. « Sister Rosetta »
10. « Alabama Song (Whisky Bar) »
11. « Blowin’ In The Wind »
12. « Smack Jack »
13. « Russian Reggae »
14. « All You Fascists Are Bound To Lose »
15. « Riders On The Storm »
16. « Amazing Grace »
17. « Frühling In Paris »
18. « Soma Koma »
19. « We Shall Overcome »
20. « When The Saints Go Marching In »

 

 

 

C’est Chris Slade Timeline qui terminera la soirée. Les fans d’AC/DC sont aux anges et nous assistons à un spectacle intéressant même si les quinquagénaires proposent un spectacle en demi teinte. Au programme de nombreuses reprises, d’AC/DC bien entendu mais aussi de Uriah heep, Pink Floyd, Gary Moore, Tom Jones et Bruce Springsteen.

 

Setlit :

01. « Dirty Deeds Done Dirt Cheap »
02. « Davy’s On The Road Again »
03. « High Voltage »
04. « July Morning »
05. « You Shook Me All Night Long »
06. « Hells Bells »
07. « Parisienne Walkways »
08. « Confortably Numb »
10. « Riff Raff »
11. « Blinded By The Light »
12. « Delilah »
13. « Back In Black »
14 .« Thunderstruck »
15. « Highway To Hell »

 

Des arrangements nouveaux sur des mélodies d’antan, par des musiciens virtuoses utilisant du matériel moderne, nous entrainent dans une nouvelle ère du rock revival pour le plus grand plaisir de  tous, du plus jeune au plus ancien.

 

 

 

Et puis, quel pied de pouvoir croiser les artistes dans les locaux du festival, et échanger avec eux une fois leur passage effectué ! Et ça, C’est beaucoup plus compliqué au Hellfest !

 

Long Life Rock’n’Roll in Chauny !

 

A l’année prochaine, je ne rate plus une seule édition !

Toute l’équipe de Magic Fire Music remercie Jean-Michel Fondement qui nous permet d’être présent lors de cet évènement proche du «MFM Castle»