Quoi de neuf ?
Calendrier
janvier 2017
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Archives
Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on Facebook0

  • GroupeMorkulv
  • Album : Where Hollowness Dwells
  • Sortie2014
  • Label : Satanath Records
  • Style : Horror Raw Black Metal
  • Site Web : www
  • Note: 14/20

Pour la chronique suivante, nous nous aventurerons dans les sombres contrées espagnoles pour faire les frais des méfaits des infernaux Morkulv

Ce sont déjà deux âmes expérimentées en diverses tortures qui composent ce duo dans la mesure où nous y retrouvons Funedeim de Svipdagr, The Funeral Rites et Alldead puis Wulfheim de Wulfheim, Umbra et Svartden.

Avec cet unique album sorti en 2014 sous la bannière de Satanath Records, le duo propose un black metal axé sur des ambiances horrifiques et maladives avec la présence (ou devrais je dire l’omniprésence) du clavier qui s’impose comme étant l’un des éléments clés de cette atmosphère inquiétante.

L’intro « Prologue-Mork » offre dès son départ un aperçu du flippant moment qui sera à subir dans une ambiance qui ne sera pas sans rappeler Denial Of God après quoi s’enclenche donc un black metal ultra raw au son de gratte old school à souhait, la voix, quant à elle se fait aussi grinçante que tranchante et l’atmosphère qui règne possède un plus avec cet aspect putridement noisy.

Plusieurs passages s’allient dans cette barbarie espagnole

Certains se font bien martiaux dans la rythmique comme pour « Red, dark…infinite » ou « Prayer-The Fear », alors que d’autres posent une certaine mélancolie comme « The Quiet Voice ».

Vous l’aurez compris, l’agressivité du combo ne se pose pas tant dans un florilège de blasts incessants mais bel et bien plus dans un travail dirigé sur des ambiances plus oppressantes les unes que les autres.

Le clavier en est un élément incontournable et l’on pourrait aisément faire le lien avec les premiers Emperor ou encore Tartaros en nettement plus cru.

Morkulv enchaîne donc au gré des morceaux un festival d’ambiances instrumentales déroutantes abordées sous divers aspects : brutaux, angoissants ou plus épiques (comme pour « The Lake Of The Dead » et ses airs de Bathory).

Les morceaux sont également, pour certains, constitués de breaks plus atmosphériques qui savent mettre l’emphase sur une tournure mystérieuse, lugubre et emplie de suspense.

Les adorateurs d’art maléfique seront également charmés par un morceau comme « Oath-The Unseen » qui sait également reprendre une forme épique évoquée ci dessus et aussi par « Iron Throb » qui s’impose comme le titre le plus varié tant sur un aspect vocal qu’instrumental tout en conservant sa force nauséeuse.

Un très bon album très dérangeant proposé par deux esprits pernicieux.

Les espagnols savent retranscrire un état cauchemardesque que les plus possédés apprécieront pleinement.


Tracklist:

  1. Prologue-Mork
  2. Red, dark…infinite
  3. The quiet voice
  4. Prayer-The fear
  5. Where hollowness dwells
  6. The lake of the dead
  7. The shadow traveler
  8. Conjuration- A blood ritual
  9. Oath- The unseen
  10. Iron throb
  11. Epilogue- Ulv