Quoi de neuf ?
Calendrier
janvier 2017
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Archives
Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on Facebook1

Faites chauffer le houblon, ce soir la machine Airbourne vient poser ses flightcases dans notre cher Aeronef de Lille, accompagné des anglais de Leogun et les australiens de Palace of The King. Si les deux derniers noms ne nous parlent absolument pas, autant dire que la venue du rejeton d’AC/DC dans la métropole Lilloise allez faire des vagues, et pas que.


Les anglais ouvrent avec une certaine surprise puisque, personnellement, nous n’étions pas au courant avant de jeter un coup d’œil aux réseaux sociaux 1h30 avant le début du concert. Soit, ça fera une nouvelle découverte supplémentaire !

Avec un peu de retard, le Power Trio de Grande-Bretagne arrive sur les planches Lilloises, et avec un set d’un peu plus d’une demi-heure au compteur, ils offriront une mise en bouche Rock’n’Roll teinté de Blues qui n’est pas sans rappeler un certain Zeppelin. Une des meilleures premières parties proposées en concert depuis fort longtemps, qui a bien fait frissonner l’Aeronef en ce début de soirée avec le son qui promettait, bien que les lights soient un peu en deçà de la presta offerte.


Place au Palace ! Venu défendre leur album sorti dans le milieu de l’année chez Listenable (cocorico) ils accompagnent Airbourne dans leur raid européen.

Dans la continuité du premier groupe mais dans une teinte plus Hard Rock, le sextuor australien débarque à grands coups de tambourins et de riffs lourd sur scène. Si leur musique n’est pas spécialement inspirante pour nous, elle aura au moins le mérite de faire le taf et de faire bouger la salle et la chauffer comme il faut pour la très grosse tête d’affiche de la soirée.


Si c’était déjà couru d’avance qu’Airbourne allait remporter les suffrages ce soir, la question qui nous venais à l’esprit était jusqu’à quelle point ? Et bien tout simplement comme jamais à l’Aeronef.

Si le groupe n’a rien a envié à la violence d’Obituary ou encore de Behemoth, il aura fait exploser le thermomètre ce soir comme pas permis, car si la première moitié du show était acceptable, la lourdeur de la température dans la salle pour la fin du show était au point de l’insupportable. Et c’est ça qui fait l’ambiance des concerts d’Airbourne ! De la grosse guitare, de la bière et des litres de sueur, du coup on profitera d’un show énormissime des Australiens, où tout était simplement parfait avec un son qui volait au dessus des 100 décibels.


Excellente soirée en perspective, l’attente en valait carrément la peine, surtout avec une date qui afficha sold-out. Seul petit bémol ; le merch d’Airbourne dispo seulement en début de soirée, en général c’est à la sortie que l’on prends le merchandising … Pas avant.

Encore merci à Candice d’A Gauche de La Lune pour l’accréditation.

Toutes les photos disponibles sur le site de nos amis de France Metal Asso : http://france-metal.fr/12122016-lillelaeronef-leogun-palace-of-the-king-airbourne/