Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
novembre 2016
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

mtamer

  • Groupe : Mountain Tamer
  • Album : Mountain Tamer
  • Sortie2016
  • Label : Argonauta Records
  • StyleStoner/Garage/ Psyché
  • Site Web : www
  • Note: 15/20


Jamais il ne m’a été aussi compliqué de faire une chronique que celle de ce trio de Santa Cruz. Non pas que l’album soit insipide, loin de là même. Mais il y a des albums qu’on aime, sans vraiment dire pourquoi. Alors j’aurais pu, pour commencer, faire une blague pourrie à partir du nom, mais bof, ça faisait un peu téléphoné. On va donc s’intéresser directement à ce qui nous importe le plus, la musique.

Pour un premier album, une telle maturité est assez rare. Les compositions, si elles restent dans la mouvance Heavy Rock Psyché, ont chacune leur identité propre. Ce qui a pour avantage de surprendre l’auditeur dans ce magma psyché,stoner, doom, classic rock.

« Mind Burner » qui ouvre l’album, est une pépite de classic rock. Le tout accompagné de lignes de basses aussi chaudes qu’une nymphomane n’ayant pas forniqué durant une semaine. C’est brûlant. Dégoulinant. Le solo me fait penser à du Nebula. Parfait.

« Knew » est plus rock, les lignes vocales rappellent des groupes rock uk des débuts 2000. La musique est burnée. Limite doom.

« Dunes of the mind », avec son intro que n’aurait pas renié Kyuss plonge directement l’ambiance désertique qui en ressort. Le son est vintage comme je l’aime. La basse s’en donne à coeur joie avec des riffs pas si éloigné d’un Scott Reeder des grands jours.

« Vixen », plus long titre de l’album est une chansons lascive, limite vicieuse. L’ambiance y est chill tout en étant soutenue. On se laisse transporter aux fur et à mesure que les riffs s’enchaînent. Bonheur.

« Wolf  In The Streets» me fait à nouveau penser à cette scène rock garage uk du début des 2000’s. C’est énergique, ça reste dans le crâne.

« Sum People » et « Satan’s Waitin » tapent quant à eux dans la scène neo psyché américaine, ça m’a directement fait penser à The Black Angels. Terrible d’efficacité.

On termine par « Pharaohsite », tempo rapide, guitares aiguisées, batterie claquante. Une chanson parfaite pour terminer ce disque.

Si vous aimez vous faire surprendre ( bon après les gaziers n’ont pas inventés l’eau chaude hein…) tout en écoutant un bon disque de Psyche stoner rock burné, jetez une oreile sur ce Moutain Tamer vous n’en serez pas déçu.


Tracklist :

  1. Mind Burner
  2. Knew (feat. Emily Pegoda)
  3. Dunes Of The Mind
  4. Vixen
  5. Wolf In The Streets
  6. Sum People
  7. Satan’s Waitin’
  8. Pharaohsite