Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
octobre 2016
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

lethaeos

  • GroupeLethaeos
  • Album : Pillar Of Hope
  • Sortie2016
  • Label : Autoproduction
  • Style : Metal Hybride
  • Site Web : www
  • Note: 18/20

Pour aujourd’hui, direction les Hauts de France, comme on dit maintenant, et plus précisément sur la Côte d’Opale.

Boulogne sur Mer nous envoie Lethaeos pour ce premier album. Le nom ne vous parle peut être pas encore, chers lecteurs, et pourtant nous avions déjà eu à faire à leurs méfaits par le biais d’un deux titres efficace dans nos pages, mais à l’époque, il fallait compter sur eux sur le nom de Defragment.

Changement de nom et de line up, le combo de ces solides gaillard(e)s vient donc en imposer avec cette première galette d’un metal hybride et puissant.

Le ton est donné dès le départ avec « It Comes », sombre et intriguant où Lethaeos prévient déjà que ça va être tout noir au long du cd. A peine le constat fait, nul ne sera capable de leur répondre ‘Ta Gueule’ tant la déflagration se fait impitoyable dès « They Conspire ».

Et là, on pénètre dans leur monde, ou c’est plutôt eux qui s’imposent à vous avec des riffs puissamment balancés, une rythmique qui démarre sur les chapeaux de roues à coups de blast et de roulement décalés, la basse vient alourdir et générer le groove et le chant gutturalise à souhait.

Déjà avec ce morceau l’on constate une grande richesse au niveau des variations de riffs, de rythmes, de vocaux (qui propose un éventail divers entre un chant death bien grave, des passages plus black, d’autres plus éraillés avec ce côté At The Gates, puis un chant clair nettement maîtrisé.

Chaque morceau est capable de vous faire traverser une multitude de paysages, et la force de leur metal consiste également à faire passer leur art d’un style à un autre sans accroc et en toute fluidité.

On vogue sur un death groovy, un djent Meshuggesque, des ambiances dynamiques à la Fear Factory/ Strapping Young Lad, des passages plus black metal mais également quelques petits clin d’œil assez southern metal comme sur « Visceral » où le passage groove sent parfaitement le bourbon.

Les cinq sbires occupent chacun un rôle vital à ce rendement efficace des titres tant chaque instrument est bigrement carré, se complète avec l’ensemble et l’on sent qu’un travail titanesque a été apporté à l’oeuvre finale.

Pillar Of Hope est un véritable voyage, un trajet que l’on fait en plusieurs étapes. Le groupe, si l’on prend par exemple « Impure Wind Whistles » arrive tant à vous faire voguer par ce groove, à vous hypnotiser par les riffs et rythmes répétitifs, saccadés, à vous alléger l’esprit par ces passages plus atmosphériques et épiques, mais également à vous brutaliser sur les moments plus black metal où les blasts s’enchaînent.

Inclure un chant clair dans du métal extrême n’est jamais tâche facile tant ce chant doit réussir à coller au style et conserver néanmoins un côté obscur sous peine de rendre trop « léger ». Or, ici, les passages se font en toute fluidité, adhèrent bien et l’on ne pourra que saluer le rendu et la richesse vocale déployée ici.

On saluera aussi un titre comme « Waves Of Sand » et son début tonitruant. Ce titre pulse à mort, envoie de l’énergie qui éclabousse, et les parties lourdes sont headbangables à foison.

De la folie ce morceau, tant les enchaînements ne s’arrêtent jamais de proposer d’autres facettes.

C’est massif, dissonant, hystérique.

« Few Pale Stars » allie cette obscurité abyssale à des atmosphères plus épiques. Un bon gros passage black metal apporte un plus dans la folie ambiante, et les soli bien dingues viennent inciser encore plus l’auditeur. Mention spéciale également au final du morceau qui monte bien en puissance pour maintenir ce dynamisme des plus accrocheurs.

« Pillar Of Hope » est un titre qui lui se démarque des autres avec une constante rythmique mid-tempo. Le titre se voit mettre l’accent sur l’aspect émotif avec l’alliance de chant clair et un plus death. On peut penser à ce titre à une approche à la Cult Of Luna ou encore certains passages Gojiresques. Le titre vient trancher l’album, cependant il est un excellent interlude qui poursuit parfaitement bien « Few Pale Stars » et introduit « Painless I Leave This World » avec brio.

Non seulement muni d’un son fort correct, d’un artwork excellent, l’album Pillar Of Hope est un puits sans fond d’idées parfaitement maîtrisé d’un point de vue techniques mais aussi concernant les ambiances. Lethaeos envoient du gras pour cet hybride délice, et avec ce premier album ils se forgent une image déjà de sérieux challengers de la scène metal. Le style est gargantuesque et ils sont de véritables Caterpillar de l’espoir.


Tracklist :

  1. It Comes (Intro)

  2. They Conspire

  3. Visceral

  4. Impure Wind Whistles

  5. Waves Of Sand

  6. Few Pale Stars

  7. Pillar Of Hope

  8. Painless I Leave This World