Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
octobre 2016
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives quotidiennes : 6 octobre 2016

azz-nirna

  • Groupe : Azziard/ Nirnaeth
  • Album : Dramatis Personae (split cd)
  • Sortie : 2016
  • Label : Kaotoxin
  • Style : Black Metal
  • Site Web Azziard : www
  • Site Web Nirnaeth: www
  • Note : 12/20

Un autre petit split de chez Kaotoxin, ça ne se refuse jamais tant la réputation du label n’est plus à douter. Et à l’honneur de ce split, ce sont les groupes Azziard et Nirnaeth qui s’assemblent pour ce Dramatis Personae, deux groupes ayant fait leurs parcours dans le Black Metal français depuis plus de 10 ans. Chaque groupe est invoqué le temps d’un morceau, ce qui est assez frugale mais suffisant pour se faire une idée de leurs messes noires.

En premier temps, c’est Azziard qui s’y colle avec son titre « Unus Mundus » (Jamais je ne pigerais cette tendance Blackeuse à mettre du latin quand ils le peuvent…) et autant dire que la formule est intéressante: C’est puissant, violent, chaotique. Le groupe jouit d’une étiquette de War Metal et ça se ressent pleinement, par la rapidité de la musique, des riffs et des blast-beats, des trémolo de guitare… On a là un bon rituel à la violence qui se fait sentir de toute part et qui ne manque pas de plaire aux misanthropes confirmés.

Vient ensuite le tour de Nirnaeth avec son titre « Nihil in Me« , qui lui propose un Black Metal plus orthodoxe, plus « classique » avec quelque touches de Thrash par-ci par-là. C’est aussi violent, le chant est torturé, la batterie démoniaque et les cordes sont sataniques. Tout les brûleurs d’églises et adorateurs du Démon sauront trouver bonheur dans ce sombre morceau transpirant le souffre.

N’étant clairement pas fan ni même très sensible à la formule Black, j’ai une préférence pour le morceau d’Azziard, moins traditionnel et plus violent que celui de Nirnaeth, mais en tout cas, le travail et l’aspect daron de ces deux groupes sont clairement présent dans cet split qui va surement plaire aux fans de Black Metal !

 


 

Tracklist:

  1. Azziard : Unus Mundus
  2. Nirnaeth: Nihil In Me

 

imminent-annihilation

  • Groupe : Imminent Annihilation
  • Album : The Annex Between Creation and Annihilation
  • Sortie : 2014
  • Label : Autoproduction
  • Style :  Death/Core
  • Site Web : www
  • Note : 13/20

 


 

Dans le comté de Buckinghamshire en périphérie de Londres se trouve la ville d’Aylesbury, coin sympa avec moins de 100.000 habitants dont les 5 lascars d’Imminent Annihilation, qui nous livrent une petite préparation dégustative avant le grand banquet !

Leur premier EP The Annex Between Creation and Annihilation nous offre en à peu près 13 minutes 4 morceaux de tailles différentes aux diverses saveurs dont l’oreille affamée de sonorité en tout genre saura se délecter !

L’introduction de l’EP « Mother War«  est une bonne mise en bouche instrumentale mélodique ou les riffs de guitare s’accordent dans une ambiance annonçant le caractère plus prononcé et épicé du reste de l’EP introduit par l’historique déclaration de guerre de Chamberlain en tout début du morceau. Les deux plats de résistance font le travail: batterie furieuse et énergique, guitares aux rythmes entraînants et évolutifs et chant guttural dosé comme il faut, Imminent Annihilation nous montre l’aspect très propre et travaillé de leurs compositions. Les titres « Somme » et « Martyr » peuvent être séparés en deux parties au vu de l’évolution de l’instru au fur et à mesure de l’écoute, tout en ayant droit à des transitions: Pour « Somme » par exemple, on passe d’une structure Death Metal aux tempos variés avec un vocaliste mis en avant à un second temps plus « core », au chant plus en retrait avec un breakdown aux petits oignons qui plaira aux jeunes moulineurs de bras des moshpits en familles !

Et pour clôturer cette dégustation, le dernier titre « Human Culling Farm«  est un véritable dessert au chocolat où le groupe nous sert tout ce qu’il sait faire: batterie frénétique et puissante, guitares et basse lourdes, chant énervé qui tient en haleine l’auditeur… On a un son violent et puissant qui force à bouger la tête sur la lourde composition et le rythme saccadé qui peut rappeler Meshuggah [Une de leurs influences].

Ce premier EP est une belle démonstration du travail d’Imminent Annihilation: une instru puissante et évolutive, un chant entraînant convenablement dosé, influences diverses et sonorités variées dans un même morceau. Pas de doute, cet EP d’Imminent Annihilation donne suffisamment de matière pour ouvrir l’appétit sur le futur premier album, actuellement prévu pour la moitié de l’année 2017.


Tracklist:

  1. Mother War
  2. Somme
  3. Martyr
  4. Human Culling Farm