Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
septembre 2016
L M M J V S D
« Août   Oct »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Archives quotidiennes : 5 septembre 2016

Salut Josh ! Comment tu vas ?

Très bien et toi ?

Très bien aussi ! J’ai quelques questions à te poser concernant le dernier album de Cattle, le bien nommé The Anthropocene Extinction, et le premier passage du groupe au Hellfest.

Je suis a toi !

Tu m’en vois ravie ! Tout d’abord, es-tu heureux d’être ici au Hellfest ?

Tout à fait ! Nous voulions jouer au Hellfest depuis très longtemps, et après tant de temps, je suis très heureux de pouvoir enfin réaliser cette expérience !

On attendait Cattle au Hellfest depuis un sacré bout de temps aussi ! […] Par rapport au dernier album en date, sorti en août 2015, que représente son illustration ?

Elle représente un peu, en quelque sorte, la post-humanité, comme certaines de nos précédentes illustrations. Cette image représente la conséquence qu’ont les actes des hommes sur les océans, l’environnement, ainsi que leurs répercussions sur l’humanité. On voulait mettre toutes les mauvaises choses en une seule image : la pollution, le non-respect de la nature, la bouffe artificielle faite de plastique, etc. Après, libre à tout le monde de se faire sa propre interprétation de l’illustration !

Pourquoi avoir choisi de nommer l’album The Anthropocene Extinction ?

L’anthropocène est un concept qui je crois n’a pas réellement été reconnu aujourd’hui, et je ne sais pas s’il le sera un jour d’ailleurs. Ce concept est la totalité des effets que l’humanité a eu sur l’écosphère, c’est donc en grande partie un terme négatif. Elle décrit l’extinction de l’humanité dû aux conséquences de notre attitude. D’où le nom The Anthropocene Extinction.

Avez-vous eu de bons retours concernant l’album ?

Oui ! On en est d’ailleurs très reconnaissants. On a fait ce qu’on aime et on est très heureux que ça plaise aux gens. On entend beaucoup de gens dire que cet album n’est pas leur préféré mais qu’il n’en reste pas moins excellent et incroyable. On a vraiment atteint le niveau que l’on voulait atteindre. Beaucoup de gens se disaient que cet album allait être bien mais pas autant que les précédents, et en réalité ils le trouvent tout aussi bon que les autres, et ça, ça fait plaisir. On est ravis qu’ils pensent ça.

Quelle était votre principale inspiration pour ce petit dernier ?

Au niveau musical, je pense qu’on voulait avant tout faire les choses qu’on fait bien, en faisant ressortir le côté extrême évidemment. Pour ce qui est des paroles, on a fait beaucoup de recherches, notamment sur les océans et l’environnement. L’album est essentiellement axé là-dessus mais ce ne sont pas les seuls thèmes.

Comment avez-vous été remarqués par Metal Blade Records ?

On avait un ami qui travaillait chez Metal Blade il y a déjà pas mal d’années en arrière, et il leur a demandé d’écouter un peu ce qu’on faisait. Ils n’étaient pas très emballés au début puis ils ont finalement écouté, et quand ils nous ont vu jouer ils ont trouvé ce qu’on faisait très cool. Ils ont donc demandé à voir telle et telle chose, on a accepté, et on a signé. On risque d’être chez eux pendant un bon moment encore ! (rires).

Cattle est connu entre autres pour avoir sa propre idéologie concernant l’environnement, la défense animale et beaucoup d’autres grandes causes … Cette idéologie est-elle toujours aussi présente dans la composition des albums et l’écriture des paroles qu’elle l’était au début ?

Je pense que quand le groupe a commencé cette idéologie était l’élément majeur, elle est toujours là mais je pense que maintenant on se concentre sur beaucoup d’autres choses, comme … les erreurs de l’humanité par exemple (rires). La défense animale est toujours là mais n’est plus au premier plan par exemple. Tout ça reste la base de Cattle, mais on essaye de se concentrer sur plusieurs choses différentes.

Tu aimerais dire quelque chose par rapport au Hellfest ou tout simplement adresser un message aux fans ?

Oh oui ! Tout d’abord, je tiens à dire que je ne comprendrai pas que quelqu’un n’aime pas cet évènement si particulier et incroyable qu’est le Hellfest. Et pour les fans : faites-vous une faveur, venez au Hellfest ! (rires).