Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
juin 2016
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Archives quotidiennes : 28 juin 2016

PrayersfortheDamned1

  • Groupe : Sixx A.M.
  • Album : Prayers for the Damned Vol 1
  • Sortie : Avril 2016
  • Label : Eleven Seven Music
  • Style : Hard Rock
  • Site Web : www
  • Note : 19/20

Vous l’avez sans doute aussi vécu, c’est certain même. Vous écoutez des groupes et leurs albums, ils sont, vous prenez du plaisir à les écouter. Et puis il y a des groupes qui ne vous parlent pas plus que ça, mais qui vous titillent tout de même les esgourdes parce que tout le monde n’en dit que du bien. Et arrive le jour où tu te lance et … Où tu prends ta claque et tu regrettes de n’avoir jamais posé une seule oreille sur un seul de ses albums. J’avoue cela m’arrive assez souvent, faute de temps, je dois malheureusement esquiver pas mal de sortie, faire des choix. Et voilà que je découvre Sixx A.M. et son putain d’album Prayers for the Damned !

Forcement je connais le père Nikki Sixx et sa formation, son histoire aussi avec Motley Crue, mais je n’avais encore jamais tenté l’aventure Sixx A.M..
Il faut bien se lancer d’autant que l’album est à chroniquer !

Prayers for the Damned est certainement l’un de mes disques de l’année. En matière de Hard Rock en tout cas. C’est un missile plus puissant encore que Nordic Union pourtant déjà dévastateur. D’ailleurs le Hard rock que propose Sixx A.M. n’est pas sans rappeler la verve et le tonus d’un disque signé Erik Mårtensson en occurrence Eclipse.
Le titre d’ouverture « Rise » m’a convaincu immédiatement. Une telle puissance, une telle maîtrise, quelle claque ! Le trio sait comment s’adresser au public pour qu’il accroche dès les premières secondes. Sincèrement il n’y a rien à critiquer de façon négative, c’est absolument parfait. De plus la production bodybuildé renforce l’impact du morceau. Au passage je découvre le talent vocal de James Michael, une véritable pépite. Les claques continueront tout le long de l’album.
En passant rapidement sur la plus part d’entre-elles je citerai le deuxième morceau, « You Have Come to the Right Place » une composition puissante au refrain entêtant, vraiment entêtant… « I’m Sick » une tuerie Hard/Metal finissant par un solo de feu, le titre éponyme ensuite, à la mélodie lancinante dont on tombe amoureux en 2 secondes chrono. Le chant de James est lui aussi incroyable, telle une caresse douce et chaude. Le titre est musclé, mais la mélodie apaise le tout et rend au passage la composition une véritable bombe radiophonique. Ce n’est pas terminé ! Puisqu’arrive ensuite « Better Man » qui je dois l’avouer me pourri mes journées depuis un petit moment étant donné que je n’arrive pas à effacer le refrain de ma tête. Un titre à la fois hypnotique, lancinant, percutant, admirable. C’est un joyau, une power ballade comme les groupes années 80 savaient en faire et qui malheureusement se fait de plus en plus rare.
« Can’t Stop » surprendra par sa rythmique martiale et par ses petits effets façon violon du plus bel effet. Un peu plus, on remet ça avec un trio d’enfer pour le final. « Everything Want Hell » et son refrain puissant, « The Last Time » -monstrueux en tout point ensuite et enfin, « Rise of the Melancholy Empire ». Ce que l’on croit être une ballade n’en est bien évidemment pas une et le début cache bien son jeu pour une composition dans un style proche de Muse en version V12. James est admirable de justesse. La mélodie très aérienne confère encore au titre une mélancolie unique alors que le riff est pourtant massif sur le refrain. C’est un énième joyaux.

L’album est terminé, enfin, pas tout à fait, puisque je le réécoute en boucle depuis 2-3 semaines environ, sans rien découvrir ou écouter d’autre… Pathétique ? Pas sur, car vous n’avez qu’à vous aussi y jeter une oreille (les deux même) et puis on verra bien si vous arrivez à vous en séparer !
En tout cas, j’attends avec grande impatience le vol 2 qui si tout va bien devrait paraître lui aussi en 2016.

Ok, il n’a pas 20/20 pourtant il le mérite, mais certains me critiqueront sur le fait que la perfection n’existe pas. Alors je leur répondrai…
Pourtant une note c’est tellement subjectif et personnelle, donnée à un Instant T. De plus le 10/10 ou le 20/20 ne signifient pas forcement que le disque soit sans faute ! Cela signifie juste qu’on reparlera dans 20 ans ou même plus. Et je crois personnellement que ce vol 1 de Prayers for the Damned sera l’un d’eux. 


Tracklist:
01. « Rise »
02. « You Have Come to the Right Place »
03. « I’m Sick »
04. « Prayers for the Damned »
05. « Better Man »
06. « Can’t Stop »
07. « When We Were Gods »
08. « Belly of the Beast »
09. « Everything Went to Hell »
10. « The Last Time (My Heart Will Hit the Ground) »
11. « Rise of the Melancholy Empire »