Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
avril 2016
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

innerchaos

  • Groupe : Innerchaos
  • Album : Phase Inversion
  • Sortie : 2016
  • Label : Cheapnoize Records
  • Style : Heavy Progressif
  • Site Web : www
  • Note : 15.5/20

 

Les kilomètres aujourd’hui en matière de musique n’ont plus aucunes importances, la preuve avec ce sixième album de Innerchaos. En effet Bertrand Drécourt mastermind du groupe se trouve désormais en Guadeloupe et ses deux petits camarades, en métropole. A ce titre, ce sont deux nouveaux camarades que l’on retrouve sur Phase InversionBruno Gadiot, batteur de Dream Factory et Olivier Defives un ex-Jadallys.

Musicalement, je suis de heureux de retrouver un Innerchaos toujours aussi efficace six ans après un bon Cenote. Le ton ne change pas malgré les petits nouveaux et les nombreux  kilomètres qui séparent le groupe. 
Nous somme toujours sur un Heavy progressif que ne renierai pas John Arch à l’époque des premiers Dream Theater. Les fans de Rush apprécieront aussi ce tempo et ces très bons break. Beaucoup de passages me font penser à feu UNIT (ndlr: si quelqu’un à des infos récentes sur ce groupe) le gros son en plus. 
C’est technique, c’est incontestable et je pense que cela ne l’a jamais été autant, je pense notamment au dernier titre « Seven Step » (et ses quasi dix minutes). Dans son ensemble Phase Invasion propose des structures assez complexes, mais jamais prises de têtes (comme Rush sait si bien le faire) et l’univers semble un peu plus sombre que d’habitude. 

L’air de Guadeloupe semble être bénéfique pour Bertrand qui nous lâche de splendide soli de guitare. Pas de ukulélé, mais une bonne guitare tantôt bien lourde, tantôt bien légère. Bien entouré, Bertrand  semble avoir retrouvé un second souffle pour Innerchaos, j’espère ne pas attendre six années de plus pour un nouvel album. Et surtout ne pas attendre trop longtemps pour voir le trio jouer en live, avec pourquoi pas les potos de Conscience

Pour certains et je le concède la voix de Bertrand peut dérouter, voir déranger, mais que dire, sinon qu’il s’agit de la carte de visite du groupe. On aime ou pas, mais c’est aussi ça le style Innerchaos. Et je peux vous l’avouer, c’est encore meilleur sur scène.

Sur ce, je vous laisse, car j’y retourne, en espérant entendre cet album rapidement en live.


 

Tracklist:
01. A Thousand Miles Away
02. The Wall of Sleep
03. Fly Away
04. Phase Inversion
05. Please
06. Upside Down
07. Seeds of Schizophenia
08. Uchrony
09. Souleater
10. Sweet Surrender
11. Seven Steps