Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
février 2016
L M M J V S D
« Jan   Mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
29  

Magic Fire Music : Bonjour Malek ! Tu vas bien ? Nous sommes ici aujourd’hui pour parler du nouvel album de Myrath, Legacy, qui est sorti le 19 février dernier. Tout d’abord, pourquoi avoir choisi d’appeler l’album Legacy ?
Bonjour, je vais très bien ! Alors, en fait, déjà legacy ça veut dire myrath. On voulait au départ l’appeller Myrath, on a hésité, mais on trouvait que Legacy sonnait mieux. C’est un choix comme ça, on trouvait ça plus classe.

Magic Fire Music : C’est un très bon choix ! Et quant à la pochette, je la trouve plutôt sobre comparée aux autres albums, notamment Tales Of The Sands. Que représente-t-elle exactement ?
Oui, en effet elle est très sobre. En fait, déjà on a voulu sortir un peu des clichés, du sable et des chameaux, de tout ça parce qu’on en a fait déjà trop, et on voulait quelque chose de différent justement plus sobre pour cet album. En fait sur la pochette il s’agit de la main de Fatma, qui en Tunisie permet d’éloigner le « mauvais oeil ». C’est un symbole qui est joli et qui en même temps représente notre culture et ça restait sobre en, donc ça correspondait bien à l’album.

Magic Fire Music : D’accord, et quelle a été votre principale inspiration pour cet album finalement ?
En fait, déjà pour tous les albums, on essaye à chaque fois de faire quelque chose qui n’est pas réfléchi, qui est spontané, qui vient comme ça. Après, je pense que la principale inspiration sur cet album était en fait malheureusement le décès de notre ancien manager, qui est mon père et qui nous a beaucoup marqué parce que c’est une personne qui nous a amené jusqu’ici. Sans lui, je pense qu’on aurait rien fait. Donc c’était vraiment notre principale source d’inspiration.

Magic Fire Music : Toutes mes condoléances pour ton père … […] J’avais vu dans une interview il y a un moment déjà, que myrath veut dire héritage, et que vous vous étiez appellé comme ça en référence aux groupes qui vous avaient inspirés. Quels sont ces groupes, qui vous ont donné envie de faire ce que vous faites aujourd’hui ?
Alors en fait, c’est presque ça. En fait, myrath, c’est deux explications : déjà, ça veut dire « léguer », et c’est la musique traditionnelle tunisienne qu’on « lègue dans notre musique », et la deuxième explication, c’est qu’en fait le metal c’est quand même une des rares musiques ou il y a beaucoup d’influences, ce sont des mélanges d’influences qui créent d’autres styles derrière, par exemple, si il n’y avait pas eu Black Sabbath, il n’y aurait jamais eu Metallica, et si il y a eu Myrath, c’est parce qu’il y a eu d’autres groupes derrière, et c’est exactement ça, chacun lègue une partie de son style pour créer d’autres styles, et c’est la deuxième explication du nom Myrath.

Magic Fire Music : Très intéressant ! […] Et pour revenir à l’album, j’ai vu le clip de Believer, et je me demandais en fait ce que vous aviez voulu montrer à travers ce clip, parce qu’il est assez particulier, il a des allures de court-métrage même je dirai … Qu’avez-vous voulu montrer en réalité dans ce clip ?
En fait, c’est tout simplement l’ambiance arabisante, l’ambiance orientale, « royale » de nos ancêtres si je puis dire, c’est un peu un monde fantastique qui représente assez bien la musique assez épique et tout ça, voilà, quelque chose comme ça.

Magic Fire Music : Et pensez-vous réaliser d’autres clips vidéos pour Legacy ?
Alors pour le moment, il y aura peut être un autre clip oui, mais il y aura peut être plutôt des lyrics-vidéos parce qu’on va se concentrer un peu plus sur les tournées pour le moment. Mais il y aura sûrement d’autres vidéo-clips pour cet album oui je pense.

Magic Fire Music : Tant mieux ! Alors maintenant j’aurai une question un peu plus personnelle, je voulais savoir si pour composer de la musique et écrire des paroles vous aviez certains « rituels », ou certaines « mises en condition » ? Des choses particulières ? Des voyages par exemple ?
Alors, non, en fait je ne crois pas qu’on ait de rituels spécifiques pour composer ou écrire, on s’inspire des problèmes de tous les jours, on parle de tout, de la guerre, de l’amour, de la mort, il n’y a pas vraiment de thème spécifique, c’est selon l’inspiration du moment, ça vient comme ça.

Magic Fire Music : D’accord […] Et je voulais savoir donc, par rapport aux récents événements terroristes qu’il y a eu dans le monde, est-ce que ça vous a plus ou moins inspiré ?
De toute façon, on parle des choses du quotidien, y compris les formes de violence contre l’humanité, parce qu’on est avant tout contre toute forme de violence, et ça nous touche particulièrement. Donc nos textes sont plus ou moins imprégnés de ça.

Magic Fire Music : Et cela vous fait-il quelque chose de revenir jouer à Paris après les événements du 13 novembre ? Est-ce que ça vous a touché vraiment personnellement ?
Bien sur, bien sur, ça nous touche vraiment. De toute façon, même en Tunisie, on a vécu les mêmes choses, ensuite, la Tunisie et la France c’est la même chose, on a toujours été soudés, on partage les mêmes peines j’ai envie de dire. Donc bien sur que ça nous touche, la France est notre deuxième pays.

Magic Fire Music : D’accord […] Et sinon tout simplement, quel est ton morceau favori dans Legacy ?
Personnellement ?
Magic Fire Music : Oui personnellement.
Personnellement c’est Nobody’s Lives, parce que c’est à mon sens le morceau qui représente le plus le groupe : il y a le côté progressif, il y a le côté mélodique, il y a le refrain en arabe, il y a la partie un peu plus metal, un peu plus power, c’est le morceau qui représente le plus Myrath dans l’album je trouve.

Magic Fire Music : Et pour finir, petite question qui revient toujours, comment trouvez-vous le public français ?
Très bien, comme je dis toujours, c’est un peu le deuxième chez-nous ici, là on était en Angleterre, et quand on revient à Paris, c’est un peu comme à la maison, donc je pense que ça résume tout (rires), voilà excellent, l’ambiance est toujours super, et on se sent vraiment chez nous.