Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
février 2016
L M M J V S D
« Jan   Mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
29  

074-1

  • Groupe : Roadkill XIII
  • Album : Triskaidekaphobia
  • Sortie : 2014
  • Label : Rebirth the Metal Productions/Satanath Records
  • Style : Death/Thrash/Groove Metal
  • Site Web : www
  • Note : 15/20

 

Encore une découverte reçue par Satanath Records qui au gré d’une collaboration nous présente cet album de Roadkill XIII.

Le combo nous vient d’ Allemagne et s’est formé en 2002 et c’est ici le second album q u’ils nous proposent, et l’ambiance proposée mixe un death bien thrash , comme à l’époque où les teutons perçaient) avec une touche également groove metal.

Ce sont huit titres bien corrosifs qui nous sont proposés, des titres qui vous pousseront au headbang et au moshpit.

Prenons une bonne dose de tarte dès l’ouverture sur « Hunt and Kill » avec ce début bien 90s et saccadé puis cette suite qui déroule bien énergiquement. Deux chants crachent leur venin, tous deux dans un ton éraillé et l’on pourra penser à ce niveau par moment à Crack Up autre combo germain, ou encore à Martin Shirenc de Pungent Stench (entre autres).

De la double pédale qui tartine et du riff qui flaire bon l’époque, l’énergie est dans la place.

On apprécie la bonne formule de « No Salvation » également qui partira en croisade contre le down tempo par le biais de rythmiques et de riffs incisifs et bien couillus ou encore l’excellente touche thrash guerrière d’un titre comme « Quintessence Of Fire » avec cette rythmique digne d’une marche au combat qui ne sera pas sans déplaire aux amateurs de Bolt Thrower par exemple toujours alternant sur cet esprit thrash des familles qui ici ne sera pas sans rappeler Kreator.

« Downfall » aussi met la gomme et la raclée avec ce riff méchamment accrocheur. Je mettrais ma bière à bouillir que vous n’headbanguiez pas au gré des riffs old school et de cette puissance ambiante ainsi que sur l’eightisante « Purblind Gods ».

Un titre se démarque des autres : « Exitus Letalis Yersinia Pestis » de par cette atmosphère beaucoup plus glaciale et black metal. Nous avons ici le titre le plus long, non dépourvu de variations avec toujours cette bonne sueur thrashouilleuse, des roulements de caisse claire, des passages de grattes alternant le lourd et le dynamique et ce chant arraché.

C’est un album qui donnera bien du plaisir aux nostalgiques de vestes à patches, de bonnes bières tièdes et de moshpits à l’ancienne, avec de bons riffs, de la bonne ambiance générale qui laissera des thrashes sur les murs !


Tracklist:

  1. Hunt and Kill

  2. Swarm Of Rats

  3. Quintessence Of Fire

  4. No Salvation

  5. Downfall

  6. Exitus Letalis Yersinia Pestis

  7. Purblind Gods

  8. Inferno