Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
août 2015
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Archives quotidiennes : 12 août 2015

livret_classique_4_pages

  • Groupe : Ssanahtes
  • Album : Debut Ep
  • Sortie : 2015
  • Label : Autoproduction
  • Style : Post Metal/ Sludge
  • Site Web : www
  • Note : 16/20

 

Ssanahtes est un groupe basé entre Bordeaux et Paris et ils débarquent avec ce tout premier Ep de quatre titres bien lourd, avec une pochette faite par Jeff Grimal (The Great Old Ones) qui tisse déjà bien un aperçu de la sentence qui arrive.

Haineux, lourd, torturé et rentre dedans, c’est déjà le constat qui se fait sur « Black Dragon ». Une rythmique mid-tempo, un son de grattes incisif alors que la basse, elle, alourdit considérablement la note. Le chant criard, lui, met l’emphase sur l’atmosphère bien dérangée de l’ensemble. On trouve des ambiances dignes de Converge avec un zeste lourd de Crowbar et j’en passe. En bref, nous avons là une puissance lourdement hystérique.

« Blue Druidess » avait déjà mis le doigt sur cette atmosphère dérangeante. Le massif à la Neurosis se voit orné de petites notes flottantes, des passages electro distordus se fondent en guise de breaks. Lourd, décalé à la manière d’un Godflesh dérangé, le titre vous lacère par ses mélodies et vous assomme ensuite avec poigne. Une bien belle manière d’entrer en matière.

« Words » donne dans le ‘sludge as fuck’. Le tempo fait office d’hypnose, le chant vocifère sauvagement. Le tableau tissé par ce titre s’avère sombre et pachydermique avec des burnes de vingt tonnes. Les sonorités démentes sont toujours calculées pour vous triturer le cerveau déjà écrasé par cette assommante masse rythmique.

A l’écoute de « The Edge », vous constaterez qu’il n y a rien à voir avec U2. Ici, on le retrouverait plus facilement empalé sur le grill.

Démarrage lourdement violent, les gars balancent des breaks qui vous oppressent bien. Pour qui sonne le glas ? Pour tout auditeur non averti sans doute. L’ambiance est menaçante, lugubre et dérangée, il ne fait pas forcément bon de rester dans ces griffes.

Les amateurs de sludge bien perçant, d’ambiances oppressantes, de maladies cérébrales incurables, de lourdeur étouffante, d’annihilation psychologique, toutes ces personnes sauront apprécier ce très bon premier effort de Ssanahtes qui s’avère originalement prometteur.


Tracklist :

  1. Blue Druidess

  2. The Edge

  3. Black Dragon

  4. Words