Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
juillet 2015
L M M J V S D
« Juin   Août »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Groupe : The Articocratsthe aristocrats

  • Album : Tres Caballeros
  • Sortie : Juin 2015
  • Label :  Boing !
  • Style : Jazz Fusion / Instrumental complexe
  • Site Web : www
  • Note : 16.5/20

 


Ce nom d’Aristocrats ne vous dit sans doute pas grand chose, pourtant lorsque l’on regarde de plus près le trio qui compose cette formation nul doute que vous connaissez !

Guthrie Govan, Bryan Beller et Marco Minnemann, respectivement guitariste (de GPS, Steven Wilson), bassiste (de Satriani, Dweezil Zappa et James Labrie) et batteur (de Steven Wilson et Satrini) joue donc ensemble depuis 2011 et on désormais à leur actif trois albums, dont ce petit dernier Tres Caballeros. Un nom qui n’est pas sans rappeler le trio infernal de chez Disney.
Musicalement, je l’avoue je m’attendais à une musique assez proche d’un Tribe of Gypsies, une musique assez fun et donnant envie de bouger du popotin façon Santana. Il faut dire qu’à ce niveau le titre de l’album et la pochette sont racoleurs.
Au final, on se retrouve avec un disque assez technique et totalement instrumental. On en prend plein les oreilles durant 57 minutes (pour seulement neuf compositions). C’est un bonheur auditif pour qui le coté branlette de manche ne dérange pas. Car oui, le guitariste, le bassiste et le batteur en font des tonnes ! Mais alors qu’elle efficacité et qu’elle maîtrise. Si certains passages ne laissent finalement que peu de place aux mélodies, d’autres vous font carrément planer. Juste un exemple, le dernier titre, une longue pièce de plus de onze minutes, intitulé « Through the Flower ». Un véritable hymne à la mélodie. Il est assez difficile de présenter le titre tel qu’il est réellement surtout avec ma méconnaissance en matière de technique, n’étant pas musicien, c’est l’amateur de beaux sons qui parle.
Il est assez casse gueule dans ce genre de style d’aller chercher l’attention de l’auditeur avec de longues compositions. Pourtant The Aristocrats ne se loupe pas. Preuve en est ce « Through the Flower ». Idem pour « Smuggler’s Corridor » (plus de huit minutes)  avec son esprit à la Tarantino et qui par ailleurs aurait pu avoir sa place sur la BO de Rango, le film d’animation. Dans un esprit plus Satriani on retrouve « Pressure Relief » avoisinant quant à lui les sept minutes. Chapeau bas messieurs.

Un très bonne surprise tout simplement.


Tracklist:
1. « Stupid 7 »
2. « Jack’s Back »
3. « Texas Crazypants »
4. « ZZ Top »
5. « Pig’s Day Off »
6. « Smuggler’s Corridor »
7. « Pressure Relief »
8. « The Kentucky Meat Shower »
9. « Through the Flower »