Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
juin 2015
L M M J V S D
« Mai   Juil »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Archives quotidiennes : 12 juin 2015

247064_775057229251474_5549319647308630946_n

  • Groupe : Bantoriak
  • Album : Weedoism
  • Sortie : 2015
  • Label : Argonauta Records
  • Style : Doom Psychédélique/Stoner
  • Site Web : www
  • Note : 17/20

 

Pour cette chronique, Messieurs, Dames, nous allons monter très haut, planer très haut et partir quelques décennies en arrière vers de psychédéliques contrées.

Bantoriak nous vient d’Italie et nous propose cet album de doom seventies bien fumant et haut perché.

L’hypnotisme d’un titre comme « Smoke The Magma » avec cette rythmique down tempo, les riffs tournants des grattes et ces vocaux atmosphériques aura une énorme emprise sur votre état psychique. Tous les éléments sont présents pour vous maintenir scotché dans votre fauteuil, bloqué dans le trip. L’auditeur se retrouve bercé sur fond de kaléïdoscopes. Le final accélère un tantinet le pas happant les esprits vers le fond.

« Lysergic Tantra » est aussi du genre à vous emmener à Katmandoom. Lancinant, léger mais néanmoins pesant, l’atmosphère est vraiment intéressante et la répétition du riff principal reste dans le crâne.

L’ambiance d’ »Hidden Number Two » est mélancolique et ferait aisément office de bande son d’un film. Une petite touche post doom rock caractérise ce morceau avec piano, guitare acoustique, l’ensemble est plaisant avec cette montée progressive en matière.

« Try To Sleep » semble vouloir dès son départ vous marteler le crâne pour atteindre son but. Complètement éléphantesque, on jongle entre un bon vieux Cathedral old school et Om. Les vocaux féminins planent sur ce gros son fuzz. C’est progressif à nouveau et vos chakras s’ouvriront pour sûr. L’herbe folle de ce Weedoïsm fait un effet bouf.

« Entering The Temple » possède la puissance et la lourdeur de l’oeil de Bouddha qui veille sur vous. Ambiance bonzesque, cette intro vous fera allumer autre chose que de l’encens.

C’est « Chant Of The Stones » qui fait office de redescente vers le monde réel. Cette dernière se fait de manière sombrement oppressante tant au niveau du côté lourd que de celui des vocaux dérangeants. On oscille entre Electric Wizard agrémenté de dissonances et un Ufomammut bien en forme.

Les six titres de cet album sont six bonnes raisons de s’enfermer dans sa pièce, se détendre et se plonger dans ce stoner doom bien psychédélique qui ne laissera pas planer le doute sur les qualités de ce groupe. Bravo!


Tracklist:

  1. Entering The Temple

  2. Lysergic Tantra

  3. Try To Sleep

  4. Hidden Number Two

  5. Smoke The Magma

  6. Chant Of The Stones

 

borntoburn

  • Groupe : Born To Burn
  • Album : 1st Ep
  • Sortie : 2014
  • Label : Autoproduction
  • Style : Metal/ Hardcore
  • Site Web : www
  • Note : 14/20

Les gars de Born To Burn nous arrivent de Tours et ils nous présentent ici leur EP trois titres officié dans une Metal lourd teinté de Hardcore.

Trois titres de cette première démo introduite par un sample qui fera sourire ceux qui dans les années 90 ont pu voir Maman, j’ai raté l’avion.

L’évocation de ce film et de l’époque de sa sortie fera une bonne parallèle pour décrire le metal proposé par Born To Burn dans la mesure où l’on sent les influences de combos cultes de l’époque comme Sepultura, Machine Head, Pantera et j’en passe.

« Dark Walk » alterne des parties lourdes sautillantes à d’autres plus énergiques aux riffs liés. Une rythmique de début Sepulturesque, des breaks dynamiques pogotants et une voix assez lourde qui prend des variations plus power.

« Hammer » démarre avec une mélodie entêtante, d’ailleurs le titre est le plus accrocheur de cet EP de par les mélodies proposées. On pourra penser aux Calaisiens de Balles Perdues avec ce titre pour l’alternance metal mélodique et hardcore. Il est sûr que l’on ne fait pas dans l’ultra technique, mais l’accroche prend bien.

Un côté très 90s également dans « Mars » rien que dès sont intro. De bon riffs, une voix distordue et rageuse, une rythmique bien appuyée et toujours ce côté Pit déchaîné. Une bonne énergie, un bon dynamisme.

Trois titres motivants, sympathiquement accrocheurs qui feront faire un bond en arrière dans le temps aux nostalgiques des 90s, vivement la suite.


Tracklist:

  1. Dead Walk
  2. Hammer
  3. Mars