Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
juin 2015
L M M J V S D
« Mai   Juil »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

7weeks

  • Groupe : 7 Weeks
  • Album : Carnivora
  • Sortie : 2013
  • Label : Klonosphere
  • Style : Stoner Rock/ Grunge
  • Site Web : www
  • Note : 16/20

C’est avec le troisième album des français de 7 Weeks que nous allons entamer cette nouvelle chronique. Les gars du Limousin avaient déjà fait une très forte impression avec l’excellent All Channels Off où ils présentaient ce rock axé stoner (avec un côté à la Queens Of The Stone Age) très accrocheur.

Voici donc dix autres titres composant ce second opus. La lignée est fidèle à elle même et l’on y retrouve encore une touche à la Q.O.T.S.A. Mais le groupe parvient à poser sa propre patte, incluant des touches plus personnelles encore engrangeant une certaine maturité acquise.

Le groove accrocheur se fait terrible sur un titre comme l’énergique « Acid Rain » où fuzz, grosse basse et rythmique lourde font bon ménage avec ce chant pêchu bien rock’n’roll. On se laisse porter par le dynamisme du titre, s’étonnant même à quelques pas de danse où d’un air guitar nerveux.

Ce groove apparaît de manière différente beaucoup plus rock que roll, mid tempo avec une ambiance un chouya plus bluesy sur « Year Zero » avec ce chant clair excellemment posé, avec ce grain grungy, collant parfaitement à l’ambiance. Le refrain injecte un côté plus nerveux et les mélodies vocales contribuent beaucoup à la force accrocheuse d’un titre comme celui ci.

Les mélodies de gratte et de basse y sont pour beaucoup également. Prenons l’exemple du titre « Bones And Flowers » qui ouvre le bal avec ces riffs qui te restent agrippés au cerveau à longueur de journée. Le son est très correct et l’on appréciera le break en duo basse/chant, ces petits arpèges de gratte qui les accompagne et cette rythmique addictive.

D’excellentes ambiances se posent par l’utilisation de nappe de clavier comme sur le sombre commencement de « Carnivora » qui viennent introduire la donne avec cette énergie toujours d’actualité, une lourdeur, les nappes de guitares assez planantes du départ.

Le groupe ne va pas décevoir ceux qui avaient apprécié le côté accrocheur des refrains notamment sur celui ci qui est bien terrible dans l’ensemble.

Des titres plus posés font partie de l’aventure comme « Ghosts On The Seaside Road » et « Shadow Rider ».

La première démarre bien délicatement avec un orgue Hammond, des arpèges légers et le chant qui berce l’auditeur. Une montée s’avère progressive maintenant néanmoins l’audience dans cette valse envoûtante où le son des grattes est plus distortionné avant de laisser retomber l’énergie pour une fin éthérée.

Le seconde est proposée en acoustique avec ce chant toujours bien rauque et varié. L’ambiance se fait dark blues avec quelques passages qui ne pourront que faire plaisir aux amateurs de Chris Cornell. Trés bon interlude.

En matière de chanson progressive, « Let Me Drown » fait également bien l’affaire. De bonnes variations au sein de ce morceau avec ce début planant qui pourrait rappeler un mélange entre les Doors et Neurosis, aussi planant que mélancolique et la progression se fait vers des notes de guitares encore plus lourdes, un ensemble toujours aussi catchy et le côté de la bande à Josh Homme flotte sur certains passages.

Un très bon moment passé avec ce troisième album de 7 Weeks où l’on constate donc cette maturité acquise au fil des concerts. Le rock stoner accrocheur fait bonne formule et donnera l’envie à tout auditeur de se jeter sur l’ EP sorti ensuite (et pour ma part également à l’album précédent « 7 Weeks Plays Dead Of Night ». Je ne peux donc que conseiller à toute personne n’ayant pas encore entendu cet album de s’y exécuter de suite ! Encore un bon combo de qualité de notre hexagone.


 

Tracklist:

 

  1. Bones and Flowers

  2. Acid Rain

  3. Carnivora

  4. Ghosts On The Seaside Road

  5. Diary Day- 7

  6. Year Zero

  7. You Are So Special

  8. Let Me Drown

  9. Shadow Rider

  10. High In Heavenly Places