Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
mai 2015
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Death Eaters

  • Groupe : Frontal
  • Album : Death Eaters
  • Sortie : 2014
  • Label : Season of Mist
  • Style : Thrash-Technique
  • Site Web : www
  • Note : 16/20

 

Thrash Technique, France. Un album bourru sans défauts techniques.

Qu’il est bon de voir un nom qui me parle dans cet album ! Ayant connu le groupe grâce à son batteur, (cf: Morgan Berthet) et ayant reçu de la patronne l’album en question afin d’en écrire un papelard dessus, c’est après moultes écoutes que je me penche enfin dessus en ce matin tout gris.

Je passe mon tour sur la blague  » une musique sur tous les fronts  » par contre …

Même si c’est un peu à ça qu’on a affaire, car Death Eaters c’est un album sans aucuns défauts techniques, avec du trémolo qui suit des swip (« New Journey« ) et qui envoie juste derrière un riff carré aux influences clairement assumées Gojira qui se ressent sur certains morceaux plus que d’autre tout de même (« Inferno« ) , sans pour autant un faire pompage honteux, et ça le fait un max.
On peut vous parler de quoi aussi ? Du titre éponyme à l’intro très Rock’n’Roll basse/guitare/batterie, avec un chant me rappelant certains titres de Pantera ? Spécialement dans l’intonation et le rythme et qui est le seul titre avec du chant clair, absolument bien géré ? Oui je le fais parce que tout le monde attends le titre éponyme de l’album, et autant dire qu’encore une fois, aucune déception à l’horizon.

Outre les rythmes cassés et ses breaks qui allègent les compos pour ne pas en faire juste des blocs techniques pures (« At War With Myself« ) ou encore de ses tapping cosmique (« No Pride« ), on a une basse qui ressort pas trop mal, ajoutant cette petite touche grasse sur des morceaux qui sonnent relativement claires sans grosse disto bien grasse qu’on pourrait retrouver dans d’autres groupes comme Revocation ou pour la base, Slayer.
Il fallait donc une prod’ bien chargée tout de même pour un album de cette carrure et c’est chose faite, malgré le fait que les cuivres se cachent assez souvent au dépit de grosses guitares qui entrainent les compos quasiment à elles toutes seules par moment.

Si l’objectif de Death Eaters est bien d’apporter du nouveau à la scène Metal française, c’est chose faite, avec ses compos qui font mouche dans pratiquement chaque oreille, c’est un festival technique qui est au programme, peu importe l’instrument. Entre riffs saccadés, tremolos, breaks justement posés ou ambiance dans les moments plus « calmes », Frontal frappe fort avec ce premier album.
Attention cependant, car il ne sera sûrement accessible à une poignée dû à l’accent mis sur la technique, en gardant tout de même les aspects qu’on a tous envie d’entendre ; une musique lourde avec une vraie gueulante derrière, et c’est ce qui peut le rendre accessible même aux non-initiés. Une des bonnes surprises de l’année dernière. (Et attention aux petites fautes comme avec le  » h  » oublié pour le dixième titre)


 

Setlist :

01. Kronos

02. No More Safety

03. One to Kill them All

04. Inferno

05. Rise Above

06. New Journey

07. Death Eaters

08. At War With Myself

09. No Pride

10. Psychopath Army

11. Mind Control