Quoi de neuf ?
Calendrier
avril 2015
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
Archives
Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on Facebook16

des3

  • Groupe : Destroy Your Enemy
  • Album : First Blood
  • Sortie : 2015
  • Label : Autoproduction
  • Style : Metal/ Hardcore
  • Note: 15/20
  • Site Web : www

 


 

Nous les avions déjà accueillis à deux reprises dans nos pages, tout d’abord sous le nom de Bad Scape avec une première démo, rebaptisés ensuite Destroy Your Enemy avec une seconde démo et après du changement dans le line up, revoici les calaisiens avec ce premier album du nom de « First Blood » composé de neuf titres d’un Hardcore Metal énergique.

« Terror Is Reality » ouvre le bal et le ton s’impose dès le départ. Un hardcore lourd agrémenté de chœurs posent une touche old school très New York Hardcore, des riffs liés entraînants, des paroles audibles débitées sur un ton rageur et une rythmique qui varie entre le lourdement sautillant et le plus appuyé. De bonnes variations de rythmes apportent un relief au titre. Le son est très bon, chaque instrument a sa place et la basse n’est pas en retrait (-Tu le sens mon slap kangourou ? Dit- il en sautillant sur ce Hardcore Metal).

S’en suit « M.S.P. » où prédomine encore le Hardcore. Nous avons là le genre de titre à pogo qui fout bien la patate alternant donc le furieux pogo et le circle pit. Flotte par ici et là l’esprit de Madball. Entraînant, énergique, les plus nerveux apprécieront.

« This is Not » poursuit le travail toujours aussi dynamique et se pose également en véritable appel au pit. Le chant posé sur les riffs saccadés possède le bon flow et une hargne efficace fusionne au côté burné des titres. Les changements rythmiques sont toujours de mise et permettent de tuer l’ennui qui ne s’était d’ailleurs pas encore déclaré.

« Murder » fait partie des titres vraiment percutants avec une bonne dose de tripes. Une certaine violence même sans blast. Lourde, mid-tempo, le death plus prononcé que le hardcore ici, un côté un peu à la Six Feet Under, c’est l’aspect sombre qui s’en dégage qui frappe ici. Une ambiance de colère maladive et assommante se dégage du titre, des petites dissonances appuient l’aspect grinçant du morceau. De bons breaks, un côté monstrueusement massif, un finale down tempo qui vous arrache le crâne, bref le titre est aussi dérangé qu’appréciable.

« Paper God » ravira encore les amis pogoteurs. On donne toujours dans le hardcore (notamment les refrains qui feraient jumper un cul de jatte) mais l’on retrouve également un côté bien Metal 90s. (Sepultura, Machine Head…). Ecoutez donc le break à deux minutes qui fera vibrer les amateurs du père Cavalera. (On peut même se demander si les noms des morceaux « Cut Throat » et « Ambush » ne seraient pas des petits clins d’œil.

« Riot » arrive lourdement tel un défilé de mammouths en pétard. Les riffs sont saccadés, les rythmes posent une atmosphère tribale et le groove se fait progressivement entêtant au fut et à mesure des accélérations.

« Cut Throat » arrache également le bitume avec ce courroux composé de parties metal/thrash et de breaks/refrains assez beatdown. Bastonnade rime avec cascade nous tenons encore ici un hit du pit.

« Dead Walk » groove également à souhait et les cervicales remuent automatiquement au fil de ce titre aussi violent qu’entraînant avec encore une fois de bonnes variations d’ambiances.

C’est « Ambush » qui vient clore le débat sur un ton bien thrash metal. On pourra penser à Sworn Enemy ici. On se laisse porter par le tapis roulant de ce metal thrashy accrocheur avant de venir se faire broyer par le hardcore élephantesque final.

Un premier album très encourageant qu’il vous faudra faire découvrir aussi bien à vos potes de 20 piges qu’à ceux de 50. Alliance d’Old school et de plus récent, le Hardcore metal corrosif de Destroy Your Enemy vous Ambushera un coin.


 

Tracklist:

 

  1. Terror is reality
  2. M.S.P.
  3. This is not
  4. Murder
  5. Paper God
  6. Riot
  7. Cut Throat
  8. Dead Walk
  9. Ambush