Quoi de neuf ?
Calendrier
avril 2015
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
Archives
Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on Facebook8

Fragments

  • Groupe : Forsaken World
  • Album : Fragments
  • Sortie : 2014
  • Label : Art Gates Records
  • Style : Death-Melodicore
  • Site Web : www
  • Note : 16/20

 

Death-Melodique, France. Une attente comblée, voir même plus.

Ah 2014 ! Avec son affiche du Hellfest qui m’a fait baver durant des mois, la création du GoHelle Fest qui a fait carton plein dès sa première édition et l’année qui s’est terminée sur un concert magistrale de Behemoth, The Great Old Ones et Bliss of Flesh … pour les concerts. Voguant entre les déceptions tels que Siren Charms, ou alors entre les excellentes retrouvailles avec un Burial Ground terriblement salée des Louds, un autre groupe attire ma surprise dans ma pile de galettes en attente d’une chronique : Forsaken World. Alors oui, j’ai chroniquer leur premier album et je ne m’arrêterais pas là, maintenant on passe à Fragments, deuxième opus des gens du pays cocorico.

En premier lieu, je m’arrêterais sur la pochette, à l’image de As Time Reflects Our End on reste dans le même trip ; une vision de la fin à venir qui s’y retrouve. Déjà, ça, ça annonce du bon pour la galette. Maintenant qu’en est-il ?

Deux ans plus tard, on a quelque chose de beaucoup plus aboutis que le déjà bon As Time Reflects Our End, avec une galette qui couvre quasiment une heure avec juste quatre chansons de plus, ce qui, à mon sens, rattrape la trop courte durée et le sentiment de rester sur sa faim il y a deux ans. Le mélange Death Melodic avec des touches Metalcore sonnent de mieux en mieux, car cette fois je ne trouve aucun changement trop choquant ou abusif.
En dehors du fait que le groupe sonne toujours aussi bourrin (Death) mais harmonieux en même temps (Melodic) on aura le droit à des moments planants, notamment avec l’enivrant voir hypnotisant « Deadlight’s Station » au 3/4 de l’album, qui offre un moment de répit avant la dernière partie de l’album, à l’image complet de ce deuxième volume. On se remet doucement dans le bain avec « Jigsaw » aux allures un peu gothiques et « For Love of Yesterday » avec l’ajout de voix féminine qui n’est pas de trop (si, je vous l’assure) et qui fait la surprise sur les compositions de la bande. Bonne surprise au demeurant, évidemment.
Les breaks restent accrocheurs et fait partie ce qui fait la force des compos avec les riffs qui s’enchaînent comme des balles et l’ambiance que Forsaken World se force à mettre en place, ou encore les solos présents, même si ces derniers se font plus timides et moins techniques que sur leur première galette.

Niveau production je n’ai rien à ajouter à ce qui a était dit par rapport à il y a deux ans, même studio, même son. Hormis le fait que cette fois, la production n’en fait pas des tonnes sur les guitares, que la batterie est mis bien plus en avant qu’avant, cette fois la basse fera partie des timides, malgré l’ajout de sampler. Cependant, on sent que le groupe a voulu faire des efforts pour ajouter encore plus de choses, pour nous offrir un album encore plus abouti que le premier, et on peux largement remercier l’effort.

Deuxième album pour Forsaken World, un travail de plus en plus abouti avec la recherche de son propre son, quoi qu’on a tendance encore à avoir encore dans les oreilles ce ressenti d’écoute d’Arch Enemy, les efforts sont plus que louables, et l’on espère que le groupe les portera jusqu’à devenir eux-mêmes, complètement.


 

Tracklist :

01. … And End Never Came
02. ElectroShock
03. Rise For A Better Collapse
04. Ashes of Your Past Beliefs
05. Expect Us
06. Porn Generation
07. Define Your Priorities
08. Deadlight’s Station
09. Jigsaw
10. For Love of Yesterday
11. Our Own Society
12. Fragments of A Modern Extinct Era