Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
avril 2015
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

10173765_717193078303835_2793811333196281161_n

  • Groupe : Waverly Lies North
  • Album : A Soul In The Void
  • Sortie : Mars 2014
  • Label : Brennus Music
  • Style : Metal Symphonique
  • Site Web : www
  • Note : 16.5/20

 

Il est d’excellentes découvertes et Waverly Lies North en fait partie. A l’origine thEkEEpEr devait les chroniquer mais il a eu le malheur de me passer l’album pour que je l’écoute. Depuis il tourne en boucle dans ma voiture et il n’a jamais réussit à le récupérer. J’ai d’ailleurs eu du mal à l’en extirper pour le chroniquer.

Pour faire court et rapide, le groupe nous vient du côté d’Abbeville en Picardie ! Tout commence avec 2 frères, jumeaux de surcroît, Edouard (batteur) et Julien (guitare). Le line up aujourd’hui s’est complété avec Eric au chant, Jérôme à la basse, Antoine à la guitare lead et Audrey en tant que soprano. Le groupe navigue dans les eaux troubles du fantastique et de l’horreur. Déjà le nom du groupe, Waverly devrait parler à certains. Il s’agit du sanatorium de Waverly Hills au Kentucky (USA) considéré comme étant l’un des endroits les plus hantés des États-Unis, et où il existerait une activité paranormale très développée. Du coup l’univers du groupe tourne autour de la hantise, le surnaturel, le fantastique…

Waverly Lies North propose un métal sympho bien burné où des influences comme Symphony X se font bien sentir. Bon bah du coup j’accroche direct. Je suis fan de Symphony X et Waverly Lies North lui rend bien hommage et mélange ici métal et musique classique de bien belle manière. Quelques touches de death en sus et le tour est joué. Mais comment le groupe a t-il su que de un, j’adorais Symphony X et que de deux, le Requiem, l’oeuvre inachevée de Mozart (terminée par son élève Franz-Süssmayer) était ma pièce musicale classique préférée ? Car oui, le groupe a su intégré un des plus beau passage du Requiem et à même réussit à l’amplifier et l’embellir. La puissance apportée est magnifique et toute la compo est sublime. Vous cherchez de quel morceau je parle ? Et bien du magnifiquement, sublimement beau « Cherish No Hope ». Eric a une voix vraiment dantesque, et je présume que sa formation d’opéra n’y est pas pour rien. Le duo qu’il forme avec Audrey est vraiment très bon notamment sur le très bon « Aria Nocturna ». Interventions rares mais très remarquées de la demoiselle qui tout comme Eric, maîtrise vraiment bien son organe !

Musicalement c’est tout aussi puissant. A part l’utilisation de samples (oui je trouve que ça fait pas vraiment naturel, et de nos jours le bio fait maison est une garantie de qualité !!), le groupe fait un sans fautes. C’est intense et c’est bon même si parfois on a l’impression d’avoir déjà entendu certaines rythmiques. Mais on leur passe cette petite erreur de jeunesse tant tout le reste est bien ficelé. Rappelons que ce A Soul In The Void est leur premier album et qu’ils ont su faire ressortir la douceur de la musique classique avec la puissance du métal.

Pour une première c’est réussit, même si on aimerait bien entendre Eric monter plus souvent dans les hauteurs atmosphériques vocales. A tester, à écouter, à recommander au plus grand nombre. Retenez bien ce nom : Waverly Lies North car il va faire un carnage !


Tracklist :

01. The Curse (Lux In Tenebris)
02. A Soul In The Void
03. Cherish No Hope
04. Labyrinth
05. Chimaera
06. Aria Nocturna
07. Gilded Faith
08. Follow The River
09. Final