Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
mars 2015
L M M J V S D
« Fév   Avr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archives quotidiennes : 23 mars 2015

ja

  • Groupe : Jackhammer
  • AlbumS/T
  • Sortie : 2014
  • Label :Autoproduction
  • StyleStoner/Southern Metal
  • Note : 16/20
  • Site Web : www

 

Direction la Bretagne, avec les Rennais de Jackhammer qui proposent leur premier EP cinq titres avec un southern metal stonerisé très lourd qui prouve que les bretons sur cette galette sont chauds comme la Breizh.

Ce sont cinq titres totalement imbibés de whisky qui nous sont proposés, proposant des passages assommants et d’autres plus énergiques et dansants.

Pour évoquer le dynamisme, nous évoquerons le titre qui ouvre le bal : « No Place For Reason » qui s’avère comme la plus énergique. Le bon boogie  qui décape avec des grattes lourdement mélodiques. Niveau voix c’est bien couillu. On pourra penser à Kill II This  sur les parties chantées on ne s’en tiendra pas qu’à ce groupe au vu des riches variations niveau chant. On pourra évoquer outre les sonorités ‘Anselmiennes’ les hongrois de Stereochrist. D’ailleurs les compos proposées seront dans l’esprit dudit groupe.

L’ensemble qui suit donc nous offre une ambiance plus mid-tempo avec une lourdeur affirmée comme dans « Serial Fucker »avec sa rythmique assommante et cette ambiance plus massive alternée par un break très sabbathien. On appréciera les bons gros soli de wah-wah posant une variante plus seventies.

« Lady Rider » s’impose plus bluesy dans l’esprit. Le chant et le trip ne seront pas sans rappeler Boogieman,autre excellent combo défunt. Toujours aussi pesant niveau rythmique, les grattes alternent bien les riffs toujours aussi entêtants et le groove de la basse qui nous entraînera dans une autre gigue lors d’un break efficace. Très lourd et enfumé, on appréciera également la touche un peu grungy du titre.

Touche que l’on retrouvera également dans le titre suivant « Swindle » mais le genre de grunge qui a su manger un peu de Black Label Society au petit déj’.C’est très catchy ,et l’on se plaît même à planer en milieu de titre avec cette atmosphère plus légère avant de revenir sur l’ensemble lourdement énergique avec cette mélodie qui se répète.

Pour terminer, « Human »vient se démarquer avec cette ambiance très poussiéreuse, ce début acoustique et ce down-tempo élèphantesque. On varie à nouveau sur un son clair et ce trip country blues. Il ne serait pas étonnant que le nom de Beaten Back To Pure vous vienne en tête, niveau ambiance on y est. Du Jack, de la poussière, l’odeur d’essence et de cuir de motard y sont. Les variations de style également rappelleront les gaillards de La Nouvelle Orléans.

Un excellent EP proposé donc par les bretons, groovy et accrocheur qui doivent dégommer plus d’un pneu sur scène. A s’écouter d’une lampée avec un bon bourbon.


 

Tracklist:

 

  1. No Place For Reason
  2. Serial Fucker
  3. Lady Rider
  4. Swindle
  5. Human

Raise the Veil

  • Groupe : Zoe
  • AlbumRaise The Veil
  • Sortie : 2014
  • LabelLX/ Brennus Music
  • StyleHard Stoner Rock
  • Note : 16/20
  • Site Web : www

 


 

 Et nous revoici dans le Nord de la France, plus précisément à Calais pour cette chronique au ton rock’nroll.

Zoe, formés en 1997 ont déjà eu le temps de se forger une expérience musicale et scénique et nous propose leur 3ème album intitulé « Raise The Veil » composé de onze morceaux (1 intro+dix morceaux) imprégnés de rock’n’roll varié et bien huilé.

Le démarrage met l’accent sur un côté vintage et psychédélique avant de partir sur un style alliant rock’n’roll, stoner et hard rock selon les titres.

On pourra mettre le doigt également sur la très bonne production de la galette et ce son bien burné.

On passe par un rock très catchy et dansant comme sur « The Wolf » avec cette rythmique qui fera taper du pied, ces vocaux aigües avec ce grain qui pourra rappeler Acrimony ou encore Sunride. Titre qui rassemblera les foules j’en suis certains lors des prestations scéniques avec ce refrain ‘sing –a- longesque ‘, genre de refrain accrocheur que l’on retrouve également dans l’excellent  « Slam Dance Union » avec ce côté boogie à la Blackstar. La force du titre se situe également dans la variation des vocaux avec la participation de Sam de Drums & Guns. Le son bien fuzz des grattes fait vibrer les enceintes et le passage planant vous permet de vous égarer quelque peu quelque part dans la nature avant de vous reprendre de force dans cette emphase dansante.

On passe aussi par l’aspect rock’n’roll/punk à la Hellacopters sur « Dusty Truck », titre bien couillu avec l’appui des chœurs sur le refrain bien plaisant.

« Roller Coaster Blues » et « Astral Projection » proposent eux une atmosphère plus bluesy avec cette ambiance whisky strip bar pour le 2ème  et ce groove infernal ou l’on verrait parfaitement Salma Hayek se déhancher.  « Roller Coaster Blues », lui, donne plus dans le stoner bluesy down tempo et lourd, poussiéreux avec ce riff répétitif qui hypnotise l’auditeur.

On notera un côté Queens Of The Stone Age dans le titre « Raise The Veil » et les excellents passages de batterie exécutés ici par Vincent (Lofofora, Le Bal des Enragés) que l’on retrouve aussi sur « Roller Coaster Blues » et « Workie Of The Despair ». Les rythmes bien ficelés et tribaux apportent une certaine patate au titre et les parties musicales poussent au headbang. On pourra noter ce petit clin d’œil sur « Don’t Hold My Gaze » et son son fuzz enivrant.

Un bon titre pour s’enchaîner des verres de Jack, se laisser enivrer par le son et swinguer sur ce titre bien chiadé ! Des breaks plus lourds violentent l’auditeur qui s’était laissé piéger par les aspects plus posés du titre.

Chapeau aussi à « Workie Of The Despair » avec la participation de Carl de Dee n Dee. Le titre est bien lourd, groovy à mort, le son fuzz un peu comme ci Nebula ou Fu Manchu tapaient le bœuf avec Orange Goblin. Le titre fait son effet et s’avère être le plus entraînant pour tous les bons gros stonerheads du coin et d’ailleurs.

« Eternal Boy » avec le guest de Jex Spector de Spermicide peint une atmosphère aux tons plus cow boyesque genre bon gros blues rock du désert. Très appréciable également.

Un très bon album, plein de graisse de whisky et de rock’nroll qui tient ses promesses. Catchy, groovy, alternant style ancien et style plus actuel, une bonne petite formule signée Zoé. Le Nord frappe encore bien fort !


Tracklist:

  1. Kellar’s Song
  2. Don’t Hold My Gaze
  3. Slam Dance Union
  4. Dusty Truck
  5. Astral Projection
  6. Raise The Veil
  7. Roller Coaster Blues
  8. The Wolf
  9. Workie Of The Despair
  10. Eternal Boy
  11. Time Is Not On My Side