Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
février 2015
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

11004788_1601022870116687_367669901_n

  • GroupeEndName
  • AlbumDemetra
  • Sortie2014
  • Label : Dirgenera
  • StyleSludge/Doom/Rock instrumental
  • Site Web : www
  • Note : 14/20

 

En avant vers le Grand Est et plus particulièrement la Russie avec EndName qui proposent cet album : « Demetra » comprenant quatre longs titres pour 43 minutes. Les morceaux instrumentaux sont planants et progressifs et se déroulent sur un fond de sludge rock instrumental.

C’est donc « Duplication Of The World » qui ouvre le bal avec sa base assez rock, mais un rock lourd et hypnotique. Un riff entêtant suit un rythme down tempo et l’ensemble se veut progressif avec  des passages plus variés en rythmes et mélodies. L’ambiance est atmosphérique dans l’ensemble et la seconde partie offre des breaks mélodiques. On pourrait penser avec ce titre à certains morceaux destructurés des Melvins dans le trip.

« Union » poursuit ensuite avec cette grosse basse bien en avant. La lourdeur rythmique est agrémentée de passages à la double et des sonorités spatiales venant appuyer l’aspect planant d’EndName. Le groove ambiant est fluide et le combo se plaît dans le down tempo qui met en valeur le côté anesthésique.

Un esprit bien jam session se ressent dans les morceaux et l’on flotte bien haut avant d’être redirigé vers des ambiances assommantes qui elles s’amenuiseront vers un final très zen, et ce n’est pas l’atmosphère tibétaine finale qui me contredira (Oh, cool ! Un bonze !).

« Forest » est bien glaciale dans son genre et le vent du Grand Est nous fait à nouveau planer à foison. Le début laisse songeur et peut rappeler Neurosis à certains avec les sonorités qui aident facilement le cerveau à flotter de ciel en abysse, le psychédélisme envahit les lieux avec ces battements tribaux. Le space doom rock parégorique proposé prend plein pouvoir sur l’auditeur.

Le final s’opère avec « DOTW RX » qui s’avère être une version revisitée du premier morceau de l’album. Nettement plus noisy/ambient, le titre est assez dérangeant pour toute personne non avertie. Cassures de rythmes, sons tordus, la descente s’avère oppressante promettant un décalage du cerveau.

 

Un album donc très planant au psychédélisme affirmé qui ravira tous les voyageurs musicaux confirmés, qui vous embarquera lentement mais lourdement vers des paysages froids et glaciaux néanmoins enfumés. Le trip est intéressant et ravira tous les amateurs du genre.


Tracklist:

  1. Duplication Of The World
  2. Union
  3. Forest
  4. DOTW RX