Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
février 2015
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

1960028_10154964420895541_8851548061213983648_n

  • GroupeSedona Sunrise
  • AlbumL’Eglise
  • SortieDécembre 2014
  • Label : Autoproduction
  • StyleClassique Rock / pop
  • Site Web : www
  • Note : 17.5/20

Vous aimez la bonne musique ? Vous aimez le rock, la pop, le classique ? Et vous on vous mélangeait tout ? Vous obtiendriez Sedona Sunrise

Ce premier album, qui fait suite à la démo Ironic Melodies, vraiment très sympa se nomme L’Eglise ! Un petit côté mystique peut-être ?

A l’origine du projet, David Vesper au piano et au chant, et Julien Vesper à la guitare. Pour cet album ils ont su s’entourer de nombreuses personnes : Lek Sinman  pour les guitares, Marin Arondel à la basse, Laurent Hunziker au saxophone, Hyanryo Hyan Ryu au violon, Luca De Bernardi pour le chant lyrique ténor, Fé Avouglan  pour le chant lyrique soprano, Nathan Seyesser et Anne Chenet  pour la partie chœurs.

Tout ce petit monde a été réuni pour nous proposer L’Eglise, un album très réussit où des influences Pink Floydiennes rencontrent des influences plus Radiohead et des influences classiques, le tout dans une ambiance douce et décontractée. L’atmosphère qui se dégage de la musique de Sedona Sunrise est puissante et se mêle avec volupté à la délicatesse des lignées mélodiques. Tout tend à renforcer cet effet. Les lignes de piano sont tout simplement majestueuses et associées à la guitare cela donne quelque chose de détonnant comme sur le superbe morceau d’intro, « Misty Misteries ». De plus le chant est empli d’émotions et arrive totalement à nous emmener dans un univers loin, loin, d’ici… Écoutez «  Swan’s Paradise » et fermez les yeux. L’ajout de chant féminin est tout bonnement sublime. Une grande force de Sedona Sunrise est de nous proposer des passage musicaux intense comme avec le magnifique « Android Love Song ».

Même les interludes sont travaillés et offrent de nouvelles perspectives comme avec le clavecin sur « Interlude – Les Sombres ».

Je suis totalement fan de l’instrumental « Prélude N°2 (in B) – Un Automne à Florence » que je trouve vraiment délicieux.

« Venetian Bagatelle » est un peu le tout en un. Un long morceau composé de plusieurs parties aussi belles les unes que les autres, certaines très aériennes et planantes… Un peu comme « Anything At All » qui clôture l’écoute.

On a aussi droit à des morceaux plus rock dans l’âme comme avec « The Remnants », que le saxo vient agrémenter de bien belle façon ou encore avec « Where The Ocean Meets The Land » et « Last Season ». Le saxo est vraiment un très bel instrument trop peu usité dans le monde rock/métal, et Sedona Sunrise à su l’intégrer joliment à ses compos.

En bref et pour conclure, on tient ici un très bon album de pop/rock/classique/chant trop bien qui fait planer/ et tout et tout… Sedona Sunrise est à écouter au calme et les yeux fermés. Détente assurée !

 


 Tracklist :

01. Misty Mysteries
02. The Remnants
03. Swan’s Paradise
04. Android Love Song
05. Interlude – Les Sombres
06. Moon Swings
07. Where The Ocean Meets The Land
08. Prélude N°2 (in B) – Un Automne à Florence
09. Venetian Bagatelle
10. In Art Of Wine
11. Last Season
12. Anything At All