Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
février 2015
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

Benight_Soul

  • Groupe : Benighted Soul
  • Album : Kenotic
  • Sortie : Novembre 2014
  • Label : Auto Production / Season of Mist
  • Style : Petit Joyaux Étincelant 
  • Site Web : www
  • Note : 17.5/20

 


Et paf dans ta face.
Cela fait longtemps que Magic Fire Music surveille avec un fort intérêt cette formation tricolore qu’est Benighted Soul. C’est notre très cher Abbé qui a lancé le pavé dans la marre avec la seconde démo puis le mini. Et il a mouillé une bonne partie de l’équipe ce con. Il faut dire que l’Abbé est un homme de goût (même si je n’écoute pas tout ce qu’il conseille) mais pour Benighted Soul l’homme avait vu juste. Ce groupe possède un véritable talent. Et ce Kenotic va emmener les Nancéiens loin, très loin et j’espère loin de nos frontières.

 

Ce disque bien rempli (68 minutes) est pour ainsi dire sans faute.
Si le groupe ne s’est jamais caché de ses influences par le passé, il faut bien admettre qu’ici le groupe nous propose un son et un style bel et bien personnel. Il est forcement toujours aisé de dire que tel moment ou tel passage ressemble à untel mais Benighted Soul en peaufinant ses compositions a su trouver des marques nouvelles et une véritable identité.
Je ne peux commencer véritablement cette chronique sans vous parler du son/production proposé ici. C’est tout juste grandiose. Récemment j’avais trouvé l’album de 6:33 incroyable, mais ici c’est encore plus fort. Puissante, racée, lourde et envoûtante la production est digne des gros combos Scandinaves ou Américains. J’ai pas mal pensé aux dernières productions Devin Townsend, mais ça n’est qu’un avis personnel bien entendu.

Et sinon, Kenotic ça signifie quoi ? Vous le savez vous ? Non ne vous donnez pas la peine d’aller sur Wikipedia pour trouver votre réponse, je vais vous la donner ici même, maintenant, tout de suite, dans la phrase qui suit.
Kenotic vient du verbe grec kénoô (κενόω), qui signifie « vider », « dépouiller » et qui a également donné la notion théologique de « Kénose ». Ca vous en bouche un coin non ? Plus sérieusement la Kénose est le fait que Dieu se dépouille de certains attributs de sa divinité pour se faire homme, être humain. On dit alors que le divin est dépossédé de lui-même.
Cependant Kenotic ne parle pas de foi. Même si dans le livret il est question de Bible, Kenotic parle plutôt  de mythes et de religions qui ont  guidés l’humanité à travers les âges.
Un programme alléchant pour qui parle la langue d’Elisabeth II.

Et le Metal dans tout ça ?
Simple, dès « Halcyon Days » c’est la claque. La composition est puissante. Les harmonies bluffantes. Géraldine est au top. N’allez pas chercher de Delain ou consorts, Benighted Soul fait mieux. Ce titre ouvre de nouvelles références en la matière. Le coté plus progressif que les autres formations du genre est un plus indéniable. Par moment on se dit que ce titre se veut être un condensé de S.Y.L, de Spheric Universe Experience et de  Symphony X, le tout avec une folie proche de Pin Up Went Down (comme sur le début de « Too Far Gone »). Les performances vocales de Géraldine sont à couper le souffle. Sa voix est très agréable et son spectre vocal s’est encore élargi. Certains pourront reprocher la présence de growl, la voix, que dis-je les voix de Géraldine se suffisant à eux mêmes. Mais l’impact narratif a besoin de cette voix masculine hurlée.
Techniquement le groupe envoie du lourd. C’est technique juste comme il faut. Benighted Soul a comme son homologue Niçois Spheric Universe Experience (ou bien aussi  Lord of Mushroom) su faire un mariage idéal entre technique et mélodie.
De plus en plus de formations semblent avoir comprit le principe, mais l’appliquer est d’une tout autre difficulté et Benighted Soul semble avoir bien assimiler le principe. D’ailleurs au casque Kenotic devient incroyablement riche de sons et de mélodies. « Si Se Non Noverit » en fout plein la gueule. « Only Make Believe » est très orchestral. Une fois de plus la production n’a rien à envier aux cadors du genre. Sascha Paeth n’a qu’à bien se tenir ! Par ailleurs il se dégage dans la fin de ce titre un petit coté Anneke dans le timbre de voix de Géraldine et je dois avouer que cela est très envoûtant.
Un peu plus loin sur l’album une fois encore Géraldine surprend avec sa voix. « Pent-Up » est carrément hypnotique. Vous savez que je fond littéralement en écoutant la voix d’Asphodel (Chenille / Ex Pin Up Went Down) et bien il en est désormais de même pour la Nancéienne. Elles sont parfois vocalement très proches l’une de l’autre, c’est assez troublant. Je suis sous le charme. Sinon, « Pent-Up » est l’une des meilleures compositions de l’album.
Dans un domaine plus moderne, voir avant-gardiste j’ai particulièrement apprécier « Let You Win ». Le titre ratisse large et n’a pas peur d’aller voir du coté Rock, du coté 70’s dans les claviers, ou bien encore remplir les pistes de claviers grandiloquants. « Threshold Exeeded » souffle le froid et le chaud avec son ambiance évangéliste (les chœurs sont merveilleux) et les riffs plombés. Le solo de gratte est quant à lui bien foutu, tout comme les harmonies. Il y a un petit coté malsain qui se dégage de ce titre, c’est fort plaisant.

De manière générale Benighted Soul tape dans le dur avec son disque et « Bound » ne contredira pas la ligne directrice. Ça cogne fort à la manière d’un Revamp. J’ai pu lire ici et là que c’était le morceau de trop de l’album. Pour ma part je trouve qu’il présente une autre facette du groupe. Le titre est plus percutant, avec moins d’orchestration. Le clavier est toujours présent mais se veut plus prog dans la tonalité, plus moderne aussi, délaissant ce coté grandiloquant que l’on retrouve dans les autres compositions.
Enfin, Kenotic termine de façon plus légère avec « One Last Harvest ». Le titre débute doucement et monte de façon progressive en intensité, les instruments s’immisçant les uns après les autres.

Kenotic est donc aussi étincelant de par sa pochette que de par la musique qu’il contient. Benighted Soul a fait très fort avec son nouvel album et nous attendons fortement des concerts un peu partout en France pour que l’on puisse découvrir toute la puissance de ce groupe en live devant nos petits yeux et nos grandes oreilles.


Tracklist :
01. « Halcyon Days »
02. « Too Far Gone »
03. « Si Se Non Noverit »
04. « Only Make-Believe »
05. « Martingale »
06. « Pent-up »
07. « Enlightenment »
08. « The Shallow and The Deep »
09. « Let You Win »
10. « Threshold Exceeded »
11. « Bound »
12. « One Last Harvest