Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
janvier 2015
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives quotidiennes : 25 janvier 2015

foreign

  • Groupe : Foreign
  • Album : The Symphony Of The Wandering Jew (Part 1)
  • Sortie : Septembre 2014
  • Label : Autoproduction
  • Style : Rock/Metal Opéra
  • Site Web : www
  • Note : 18.5/20

 

Un opéra rock metal made in France et fichtrement bien fait ! Ca vous tente ? Je suis sûre qu’en ce dimanche vous avez le derrière confortablement installé sur votre canapé et qu’il ne vous manque qu’un peu de bonne musique pour passer une journée parfaite. Ne cherchez plus dans votre discographie ou sur le net, j’ai ce qu’il vous faut… enfin, j’ai… non… Foreign !! La qualité est au rendez-vous, la belle musique aussi, et je ne vous parle même pas de la floppée d’invité qui va investir votre salon.

Mais je vais trop vite dans le vif du sujet. Parlons un peu de ce projet pharaonique !! Aux commandes Ivan Jacquin (qui incarne le juif errant et qui gère tous les claviers), et ensuite c’est un liste sans fin d’invités :

Florian Pothiat (Ahasver), Stéphane Van De Capelle (Ar’Brionn), Thierry Marquez (Jesus-Christ), Chloé Albares (Nymphelis), Jeannick Valleur (Lady Jane), Cathy Bontant (Poppee), Camille Borrelly (Hephtalia), Carole Rakotovel (Medeïvel), Geoffrey Baumont (Barabbas) et Marie Desdemone Xolin (Marie-Madeleine) aux chants ; Amelie GuillotAlexandra PoinsotAurore BravoJeremy ChevauxRaphael Favereaux, Julien BravoJérôme DavidMartine BariodPatrice DuchêneChloé Albarès, Estelle JanotJeannick ValleurChristophe Cognard pour les choeurs, Thierry CharletHenri-Pierre Prudent pour la partie batterie ; Jean-Philippe Ciman, Jeremy Chevaux et Olivier Gaudet pour les basses ; aux guitares (électriques et acoustiques) Stéphane BouveretPatrice CulotOlivier GaudetClaude HJérôme Perrier ; à la harpe, Stephane Van de Capelle ; pour les flûtes, Laurence Conort ; au dulcimer, Olivier Goyet ; le violoncelle est attribué à Marion Oudin ; le violon à Mathilde Armansin et Didier Gris ; le hautbois est entre les mains de Rachel Ruaux ; tandis que l’accordéon se voit laissé à Jérôme Perrier ; et pour finir le sitar est proposé Olivier Gaudet. Ivan s’occupe quant à lui des persussions avec Djembé, derbuka, batôn de pluie, tambourin, grelots… et autres.

L’histoire ? Même si vous trouverez tout ce que vous devez savoir sur le digipack, je vais vous raconter quelques trucs. Il était une fois, il y a de cela une quinziane d’année, Yvan, amateur des livres de science fiction et d’Heroic Fantasy (comme bon nombre d’entre nous j’en suis certaine) est tombé sur l’Histoire du Juif Errant de Jean d’Ormesson. Bouleversé, c’est ainsi qu’il ressortira de sa lecture, et c’est à partir de là que l’esprit d’Yvan s’est mis en marche. De là naîtra, l’histoire de Ahasvérus, un cordonnier devenu immortel à cause d’un verre d’eau… et puis, ainsi va la vie. D’autres projets, mais toujours des livres, Eugène Sue, Alexandre Dumas, Guillaume Apollinaire… De nouveaux personnages : Marie-Magdala, Poppée femme de Néron, Medeïvel, Lady Jane, Hephtalia une sombre impératrice, une nymphe folle, un ménestrel, Jésus…

2000 ans d’histoire retracée… Ne pas s’éparpiller, être concis… Réussir a intégrer des éléments divers et variés : éléments orientaux, médiévaux, folk, metal, un peu de musique classique, de musique celtique… rester cohérent avec tout ça.

Le défi est relevé et The Symphony Of The Wandering Jew est vraiment sublime. Et ce n’est que la première partie, puisque cet opéra rock/metal sera composé de 3 pièces (vivement la suite).

Foreign nous transporte, nous fait voyager et nous emmène rencontrer diverses cultures : chinoises, celtes, hispanique, orientale… Parler de chaque titre est impossible puisque les compositions forment un tout, un ensemble indissociable. Ce serait comme vous raconter une histoire dans le désordre… On navigue, on sillone un monde fantastique sur le navire Foreign. Prenez place pour la croisière. Laisser vous ensorceler par la musicalité et la beauté de certains passages légers et vaporeux, par les voix mélodieuses, par les choeurs harmonieux et magiques.

Tout est à sa place, tout se combine avec une efficacité redoutable, que ce soit au niveau des instruments ou du chant. Même si certains ne trouveront pas de cohérence évidente entre les morceaux, on parle ici de concept album dont l’histoire en est le fil conducteur. C’est le genre de musique qui ne se raconte pas, car on ne peut pas raconter l’innacontable. Seule une écoute permet de comprendre et de vivre cet album.

Foreign avec ce The Symphony Of The Wandering Jew frappe fort. Une première partie vraiment très interessante qui saura ravir les amateurs d’opéra rock/metal. Le Cd a tourné un bon paquet de fois et a fait de nombreux kilomètres avec moi mais il ne perd pas de sa superbe et chaque écoute est un plaisir évident. Une chronique n’est pas un exercice aisé sur ce genre d’album c’est pourquoi je ne peux que vous conseiller de jeter une oreille attentive et te tenter l’aventure Foreign.

Un voyage vocal à ne pas rater !!


Tracklist :

01. Ahasverus 
02. Cursed 
03. The Running
04. Eternal Enemies
05. Eternity 1 
06. Xuanzang 
07. The Quest 
08. Juan Esperandios (Lost In Different Lands)
09. Activated 
10. By The Sea 
11. Eternity 2 
12. The Worst Pain Ever Felt 
13. Medeïvel