Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
janvier 2015
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

ACDC Rock or bust

  • Groupe : AC/DC
  • Album : Rock or Bust
  • Sortie : Decembre 2014
  • Label : Colombia
  • Style : AC/DC
  • Site Web : www
  • Note : 17/20

 

Je dois tout d’abord prévenir le futur lecteur qui va se plonger dans ma chronique. J’ai autant d’objectivité sur AC/DC que j’en ai sur Pantera. Ces deux groupes ont été pour moi des fers de lance dans ma construction personnelle et musicale.
Le voila, je l’ai dans mes mains qui sont moites d’excitation. L’objet est beau avec son visuel 3D. Beau mais simple. Pas de dessins particuliers, le nom du groupe, le titre de l’album, une explosion et c’est tout. Cette simplicité me parait tout a fait approprié. Il faut dire que 2014 n’aura pas été une année facile pour le combo et ses fans. En effet, nous avons tous été choqué parcequ’on a espéré n’être qu’une rumeur; l’état de Malcolm Young. La nouvelle s’est propagée sur le net comme une trainée de poudre. Le guitariste fondateur serait à l’arrêt suite à une maladie dégénérative l’empêchant de cisailler sa guitare de sa main d’or. Des forums en forums, et de nouvelles en nouvelles, tout fan à du se rendre à l’évidence, le rythmicien ne peut plus jouer. Quel coup dur. Il sera d’ailleurs remplace par son neveu ( copié collé ) Stevie Young. Souvenez vous vous l’aviez peut être aperçu lors de la tournée 1988 lorsque tonton Malcolm était à l’arrêt pour se soigner de sa dépendance à l’alcool. Je dis bien peut être car en effet, les deux hommes avaient la même allure.

Les merdes arrivant toujours en paquet, le scandales sur les déboires judiciaires de Phil Rudd ne nous pas non plus rassurés. Celui ci qui a été arrêté pour possession de met’s et commanditassions sur une affaire de meurtre nous est apparu amaigri sur les photos trouvées sur le net. L’homme a pris 15 ans en trois mois. Fort heureusement l’accusation pour le meurtre a été abandonnée, il n’en reste pas moins que cela ne laisse rien présager de bon sur l’avenir de Phil dans le groupe. Cela est d’autant plus renforcé que les photos officielles et les premiers clips se sont fait sans le batteur. De plus Angus lui même nous confirmait que celui ci « trainait des pieds pour venir au studio « .

Enfin, est ce que ce n’est pas dans l’adversité que le groupe a su montrer le meilleur de lui même. Souvenez vous de Back in Black qui est incrusté dans votre cerveau et qui avait été accouché dans des conditions très rudes après la perte de Bon Scott. J’avais déjà comme tout le monde entendu les extraits « Play Ball » et « Rock Or Bust ». Que c’est malin d’avoir sorti « Play Ball » avant. En effet, ce titre qui n’est pas non plus révolutionnaire, voir même un peu léger sur le refrain est tout à fait tailler pour passer sur toutes les radios mondiales. Calibré et efficace. J’avais été plus enchanté par « Rock Or Bust ». Sympa, efficace avec en prime un solo hyper sympa d’Angus. Ce sera une constante sur l’album, les envolées du diablotin sont plus vintages dans son approche, un peu moins blues. Le troisième titre déboule et voila enfin de la chaire fraiche. « Rock The Blues Away » est le frère cadet de « Anything Goes », frais et sympa.
L’album passe vite ( un peu plus de 30 minutes ) et les titres sont bons. Comme quoi, la tambouille la plus simple et la meilleure. Les titres nous permettent de taper du pied et de passer un bon moment. Le père Stevie se débrouille comme un chef. Vous dire que j’entends une réelle différence sur les parties de guitare serait faux. Néanmoins, sur les chœurs, il apparaît de petites subtilités ( « Miss Adventure », « Rock The Blues Away »… ). Même tonton Angus s’y colle sur la pépite « Dogs Of War » qui n’est pas s’en rappeler le culte « War Machine ». L’album est pour moi un résumé de ce que le groupe à fait et est une suite logique à Black Ice. Il faut dire que la production de Brendan O’Brien, n’y est pas étrangère. Celui ci nous offre une prod claire, aéré qui rend tout à fait justice aux titres. Ecoutez moi ce son de basse avec Cliff plus en avant dans le mix. C’est un régal. Cela était déjà le cas sur les précédent opus, et franchement c’est vraiment bon. Sur Black Ice, j’avais trouvé aussi Brian vocalement irrésistible. C’est encore le cas ici. Le chanteur est groovy ( « Miss Adventure »… ) et étincelant.

Nous avons donc un album direct, avec un Brian avec une voix superbe, une basse bien présente, un Angus avec des solos plus directs et des chœurs géniaux. Reste plus qu’a patienter pour pouvoir se régaler de tout ça en live. Rassurez vous AC/DC et là avec Angus au commande et le groupe nous promet de tourner encore longtemps.

Finissons juste sur une un image qui résume tout.131049b


Tracklist:
01. « Rock or Bust »
02. « Play Ball »
03. « Rock the Blues Away »
04. « Miss Adventure »
05. « Dogs of War »
06. « Got Some Rock & Roll Thunder »
07. « Hard Times »
08. « Baptism by Fire »
09. « Rock the House »
10. « Sweet Candy »
11. « Emission Control »