Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
janvier 2015
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives quotidiennes : 20 janvier 2015

 

CarbohydroM

  • Groupe : CarboHydroM
  • Album : Unsealed
  • Sortie : Novembre 2005 / Décembre 2014
  • Label : Autoproduction
  • Style : Zelda Arrange Soudtrack
  • Site Web : www
  • Note : pas de note

Parlons peu, mais parlons bien. 
CarboHydroM est le nom du projet musical de Christophe Blondel, musicien Marseillais passionné de Jeux Vidéos. Sur son site nous pouvons écouter énormément de réarrangement de hit de Jeux Video old-school (Castlevania III, Mega Man, Thunderforce III, Pop’n Twinbee…) ou non (Mario Kart 7/Mega Man 9/Dux 1.5) . L’homme est seul et se débrouille admirablement bien pour reprendre à sa sauce les thèmes issus de nos consoles favorites. 

Mais ce qui retient mon attention plus particulièrement c’est ce petit (20 minutes) album medley provenant de la B.O de The Legend of Zelda : A Link to the Past composé initialement par Koji Kondo.

Le Français va donc sur 20 compositions et 20 minutes nous faire une belle démonstration de son talent de réarrangeur, mais aussi de musicien. En effet il fait tout seul et à l’écoute de cette version 2014 on ne peut qu’en plus l’applaudir pour sa qualité de producteur. 

La réinterprétation est résolument Rock, mais surtout Metal. Ça va parfois vite comme sur le thème de Link (« Running Hero »), mais ça sonne aussi parfois très Rainbow avec quelques touches de claviers disséminées de manière très discrète. 
Franchement il n’y a rien à redire sur ce cover album. 

Les fans apprécieront, les amateurs de Metal instrumental aussi.

(Je vous laisse la video Youtube juste en dessous)


Tracklist:
01– Golden Power
02– Here Comes The Rain
03– The Imprisoned Princess
04– Running Hero
05– Land Of The Cuccos
06– The Trial Of Three Pendants
07– To The Sacred Grove
08– The Blade Of Evil’s Bane
09– I Have Faith In You
10– The Seventh Sacrifice
11– Distorted Reality
12– Let Us Heal Your Wounds
13– Where Seven Crystals Await
14– Before You Go
15– Mazes Of Madness
16– Beyond Spectacle Rock
17– I Knew You Would Come
18– Reveal The Evil Within
19– Until The Silver Blow
20– Precious Earth


Amaranthe

  • Groupe : Amaranthe
  • Album : Massive Addictive
  • Sortie : Octobre 2014
  • Label : Spinfarm
  • Style : Metal / Easy Listening / Pop / Electro
  • Site Web : www
  • Note : 11/20

 


Une chanteuse, deux chanteurs, dont un pratiquant le chant extrême, des beats techno, du riff facile d’accès, des titres à la durée parfaite pour la radio… Mais aussi beaucoup de critiques lors de la sortie de son premier album, due à la mise en avant de la bimbo vocaliste et aux compositions easy listening… oui je parle de Amaranthe qui nous reviens en 2014 avec une nouvelle rondelle.

Attention chronique à charge !
Bon, soyons clair, lors de la création du groupe, j’ai fait parti de ceux qui ont soutenu la formation Suédoise, car leurs compositions étaient modernes et j’avais trouvé que le groupe apportait un certain vent de fraîcheur. Mais ça c’était en 2011. Aujourd’hui avec un peu de recul et beaucoup d’écoutes, je trouve ce Massive Addictive vraiment mal foutu. 
Si certaines compositions arrivent à sortir du lot, on se retrouve avec un disque peu original. J’ai eu la forte sensation d’écouter souvent le même titre, avec le même schéma d’écriture, mais aussi les même riffs et les mêmes mélodies. Sérieux, quelle est la différence entre le mauvais « Drop Dead Signal » (choisi comme single !!) et « Digital World » ? Pour trouver les belles mélodies n’est pas Crematory qui veut !
« Dynamite » sans tire tout juste avec le terme sympa. Comme entrée en matière on aura connu mieux.
Vocalement en 2014 j’ai un problème que je n’avais pas en 2011 lors de la sortie de l’album éponyme. Elize se là joue clone de Britney Spears et ça à le dont de m’agacer ! Ecoutez la sur « Drop Dead Signal »
D’ailleurs je pense que pour quelques morceaux le problème vient de la chanteuse elle-même. Sur « Unreal » par exemple sa présence ne sert à rien (hormis sur le refrain) Pourquoi se sent-elle obligée d’hurler !?  D’autres formations  ont prouvé que l’on pouvait très bien faire dans ce style sans pour autant avoir le besoin de claquer un chant féminin. J’en suis même à croire que l’ensemble des voix s’avère inutile, ce même titre enverrai du lourds dans une version instrumentale. 
La power ballade « True » reste sympa, mais j’ai du mal à accrocher. Within Temptation et autres Nightwish restent maîtres en la matière. « Over and Done » autre ballade de Massive Addictive se fait plus douce et gagne étonnamment en efficacité.
La présence de composition ne dépassant pas les 3 minutes 30 est aussi regrettable. Evidemment les morceaux sont taillés pour les radios Métal Scandinaves et Américaines, mais que diable où est la prise de risque ? Etes-vous incapable d’écrire de longues chansons messieurs-dame  ? 

Coté décharge, car il faut bien aussi défendre ce qui est défendable, il y a « Skyline ». Ici Amaranthe tape dans l’excellent. Le riff est bon, les mélodies vocales sont inspirés et le trio envoi enfin du lourd. Le refrain est clairement le meilleur de l’album et reste bien le crâne. Je n’oublierai pas non plus « Trinity », plus pop, qui possède un refrain très fun et de jolies mélodies élecro. Mais au final, c’est clairement lorsque le groupe appuie sur le champignon que tout prend clairement forme. « A Ordinary Adnormality » est le véritable tube de Massive Addictive
Enfin, je terminerai par nommer Jacob Hansen qui a réalisé un travail formidable coté production, car ici l’homme est loin de ses habituels travaux en compagnie de formations Heavy Metal. 

J’attendais bien mieux de la part d’Amaranthe. Compositions qui tournent en ronds, mélodies pas très intéressantes, n’hésitez surtout pas à aller écouter ailleurs si vous aimez le Metal avec des effets électro, principalement du coté Japonais (Maximum the Hormone / Blood Stain Child). Mais si c’est principalement la plastique que la chanteuse qui vous intéresse, je ne peux rien faire pour vous…


Tracklist:
01. Dynamite
02. Drop Dead Cynical
03. Trinity
04. Massive Addictive
05. Digital World
06. True
07. Unreal
08. Over and Done
09. Danger Zone
10. Skyline
11. An Ordinary Abnormality
12. Exhale