Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
janvier 2015
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Stone Pushing Uphill Man

  • Groupe : Paul Gilbert
  • Album : Stone Pushing Uphill Man
  • Sortie : Septembre 2014
  • Label : Mascot
  • Style : Rock’n’Roll /Jazz / Blues / Instrumental / Album de reprises
  • Site Web : www
  • Note : 16/20

 


Paul Gilbert, je kiffe. J’ai rarement pu être déçu par ses albums solos et je dois avouer qu’avec le temps qui s’écoule le guitariste gagne en constance et en inspiration.
Pour ce nouvel album Paul a décidé de faire plaisir à sa guitare en la faisant chanter. « C’était un défi, un objectif en tant que guitariste » dit-il. Pour permettre à sa guitare de s’exprimer il a choisi des reprises. Des reprises issus de titres cultes ou non (plus souvent non tout de même) de ses groupes et ou chanteurs préférés.

Résultat Stone Pushing Uphill Man c’est du Beatles, du Aerosmith, du Temptation, du Police ou bien encore du Elton John en version acoustique et ça déboîte !
Certains se sont ennuyés en écoutant ce disque, or il faut bien avouer que le défi de Paul et plutôt réussit. Le Monsieur a su donner une voix à son Ibanez.

Au premier titre, « Working For the Week End », j’ai cru que Paul Gilbert s’était prit d’admiration pour Satriani tant le groove qui sort du morceau aurait pu se retrouver sur un album de Joe. Le son de l’Ibanez de Paul n’étant d’ailleurs pas sans rappeler le son de l’Ibanez de Joe. Cette excellente cover de Loverboy passée on se dit qu’on tient là un disque plein de punch ! Ce ne sera pas le cas puisque Paul a préféré voir large pour Stone Pushing Uphill Man. Ça sera donc calme ou énergique, mais toujours groove. « Goodbye Yellow Brick Road » est tel un petit morceau de chocolat que l’on laisserai fondre délicatement dans la bouche.

L’album est aussi agrémenté de 3 titres inédits dont le titre « Stone Pushing Uphill Man ». C’est au passage le seul morceau chanté. Paul y tient le micro et le fait bien. Le fait d’ailleurs bien mieux que sur les autres compositions passées où il a pu poser sa voix.
Outre Paul il ne faut pas oublier la performance de Kenny Aronoff et de l’incroyable Mike Portnoy décidément partout et capable ici de jouer avec retenue.

Stone Pushing Uphill Man m’a permis de découvrir pleins de compositions qui m’étaient jusque là resté inconnues. Merci Paul !
Les amateurs devraient y trouver leur compte, quant aux curieux désirant voir de quoi est capable le guitariste de Mr Big je pense qu’il n’est pas question d’hésiter !


Tracklist:
01. « Working For The Weekend »
02. « Back In The Saddle »
03. «  »I Got The Feelin »
04. « Goodbye Yellow Brick Road »
05. « Why Can T We Do It In The Road »
06. « Shock Absorber »
07. « Purple Without All The Red »
08. « Murder By Numbers »
09. « My Girl »
10. « Wash Me Clean »
11. « Stone Pushing Uphill Man »