Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
janvier 2015
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Cet événement a été organisé par *Blue Lightning* (et Nico en particulier) et avait réuni un petit ensemble de groupes locaux venu en support de **Serenity**.

 

## Tryskelion

Avec un peu de retard par rapport au planning initial, le groupe **Tryskelion** ouvre le festival. Il s’agit d’un groupe de metal symphonique (le plus jeune du festival) qui vient de Boulogne. Malgré un line-up assez instable (dernier concert de la bassiste et arrivée de Thomas en guitariste), la prestation est plus que correcte, il y a quand même quelques pains mais globalement la prestation est très dynamique et leur musique très efficace.

 Tryskelion_01

### Setlist

1. Into The Mirror

2. Beyond

3. Boundless Road

4. The First Symphony

5. End Of The Blue Sky

6. Stones Of Time

7. Wings Of Destiny

8. Miracle And Cyanide

 

 

## Sunstare

Viennent les lillois de SunStare que l’on a déjà plus voir jouer dans certains bars de Lille (El Diablo). Le groupe se définit comme un mélange de Doom + Post-Hardcore + Doom et assure un show millimétré et vraiment solide.

 SunStare_02

### Setlist

1. Inverted Triangle 

2. Hic Locus Est Ubi Mors Gaudet Succurrere Vitae 

3. A Sun That No Longer Rises 

4. Love Sex Death 

5. Escaping Irkalla 

6. The Gods Above The Star 

7. 10 000 Days Of Nights

 

## The Losts

Du heavy de qualité pour la suite avec The Losts et leur univers particulier: un mélange de black-dark à la King Diamond / Watain / … (Grimoire, micro avec têtes de mort,…) mais futuriste (casques intégral, tshirts à LED). L’aspect theatral colle vraiment bien à la musique et ils arrivent à nous emmener dans leur monde pour 45 minutes.

 TheLosts_01

### Setlist

1. Genesis (Livre I)

2. Holy Faces Of Conspiracy

3. My Devil’s Rising

4. Venus Kills Mars

5. Lema Sabachtani

6. Of Shades & Deadlands

7. Free Wings Are Burning

8. The Headless Cross

9. Witchcraft

10. Mister the Fake

11. Dr Punkestein (The Maximator)

12. Genesis (Livre II)

 

## Duckbill Crisis

Alerte Ovni ! Je ne connaissais vraiment pas mais alors quelle surprise. Visuellement ça ressemble à un mélange d’Arcturus (période Masquerade Infernale) et d’Alice au pays des merveilles… et ça en jette. Ajoutons à ça une musique très riche (mélange de métal / ska /…) avec alternances de chants clairs et de growls et une mise en scène assurée par une narration en voix-off, et on a réellement l’impression de déconnecter du monde réel et de passer un moment dans un conte. À voir et à vivre !

 

DuckBillCrisis_01

 

 

 

### Setlist

1. Chimera’s Circus

2. Out Of Shape

3. Junkies Love Disco

4. Blue Babies

5. Livy’s Missing

6. Funny Dogs

7. Sérénade

8. Mister Who

 

## Haircuts That Kill

Malheureusement je n’ai pas pu assister à leur performance. Sorry 🙁

 

### Setlist

1. Into Red Eyes

2. End Of Society

3. Mr Jack

4. Prince Of The Dark

5. Land Of Death

6. Suck Me Nice And Hard

7. Haunted Souls

 

## Sythera

Sythera c’est un ensemble cohérent entre un univers médiéval (thèmes des chansons et costumes sur scène) et un power metal guidé par un duo de voix (masculine et féminine). La musique est vraiment de très bonne qualité et l’alternance de chants clair / growls (par la chanteuse) colle vraiment bien à l’ambiance et apporte un peu d’épaisseur au set. La voix du lead est vraiment impressionnante et il maîtrise vraiment son sujet. Malheureusement pour eux, ça sera le set de la poisse: un temps infini pour faire les balances, un problème de micro et la foudre qui tombe au milieu du set… Ceci-dit, je suis impatient de les revoir dans des conditions plus **favorables**.

 Sythera_02

### Setlist

1. Broken Mirrors

2. Beyond Infinity

3. The Choice

4. The Raven

5. Waiting For The Sun

6. Division

7. Cave Of Illusions

8. Valek’s Last March

 

## Diary of Destruction

La combinaison du retard à l’allumage + soucis pendant le set de Sythera + contraintes du tour de Serenity font que Diary of Destruction doit se contenter d’un set amputé à 30 minutes. Malgré cela, c’est suffisant pour découvrir le groupe et avoir envie d’en savoir un peu plus sur eux. Leur death / metalcore est particulièrement énergique et furieux et la chanteuse a une présence scénique incroyable. Là encore, à revoir pour un set beaucoup plus consistant.

 

DiaryOfDestruction_01

 

### Setlist

1. Dazzling Dark

2. Hit the Road

3. That’s It !

4. Restless

5. Your Fate

6. Do You Want War?

7. The Path I Will

 

## Serenity

Conclusion du festival avec Serenity où la chanteuse Clémentine Delauney est remplacée pour l’occasion par Natasha (qui fait le job plus qu’honorablement). Le générique de **Game of Thrones** permet de patienter le temps que le groupe se mette en place. La salle est pleine et le show est vraiment excellent avec des interactions très appuyées entre les deux chanteurs du groupe. Le set est habituel mais le groupe gère vraiment son sujet et délivre un grand final.

 

 

Serenity_01Serenity_03

Serenity_02

 

 

### Setlist

1. The Matricide

2. Heavenly Mission

3. Velatum

4. Royal Pain

5. Legacy Of Tudors

6. Rust Of Coming Ages

7. Fairytales

8. Reducing To Nothingness

9. The Chevalier

10. Serenade Of Flames

 

Super festival avec une ambiance très conviviale et qui a permis de découvrir un grand nombre de groupe de la scène régionale. Tout s’est super bien passé malgré quelques aléas techniques qu’on ne peut malheureusement pas contrôler. En tout cas bravo à Nico et à Blue Lightning pour cette super réalisation, c’était excellent !