Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
décembre 2014
L M M J V S D
« Nov   Jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

try

  • Groupe : Treyharsh
  • Album : Reverse
  • Sortie : 2013
  • Label : Autoproduction
  • Style : Metal sludge/ Hardcore
  • Site Web : http
  • Note : 15/20

 

Le Nord de la France (et la Belgique) reviennent dans nos pages avec Treyharsh qui nous présentent leur 1er album sorti en 2013.

Proposant un style à fond ‘core’, le groupe parvient à agrémenter également des passages plus thrash, d’autres plus progressifs, et d’autres encore plus lourds et sludge.

Des passages bien déstructurés et complexes originaux comme sur « From The Flesh Of My Ghost » avec des cassures rythmiques bien pensées, des arpèges et passages hystériques aussi bien vocalement qu’au niveau du boulot des grattes. On pensera à Mastodon sur certains passages également.

« The Gate » se referme, puissante sur l’auditeur avec cette voix core toujours aussi écorchée, ces bons gros changements de rythmes avec un groove affirmé dans les passages lancinants du titre.

Des passages plus Hardcore/ Metal avec de la bonne grosse gifle dans la tronche sont à noter comme sur « Hundred Names » qui remuerait le moshpit à souhait tout en alternant par folie avec des passages plus planants et hypnotiques avant de remettre une couche de pains dans la face. Les passages psychés ne seront pas sans rappeler Gojira.

Déstructuré et oppressant, c’est ce qui ressort du titre « Reverse » variant une première partie agressive, hargneuse et distordue avant de s’achever sur un final à la gratte acoustique qui apaise les tensions pour conclure.

« Concrete Deserts » tape dans le bon gros southern metal bien burné avec ce riff bluesy au groove incontournable. Le genre de titre lourd et festif que l’on pourrait comparer à l’hymne « Walk » de Pantera pour ce côté digne de rassembler la troupe autour d’une bonne bière. Bien accrocheur, le titre est peut être celui que l’on pourrait juger comme le plus accessible d’écoute aux auditeurs non avertis qui leur permettra d’entrer dans la gigue

« Mechanism » est aussi sujet au défoulement le travail des grattes est excellent avec  ces variations démentes mais tellement bien ficelées et les parties brutes sont bien rageuses. Entre sautillements et headbang le titre fait bonne œuvre.

« Envy No Pain » nous emmène dans une valse maléfique, un labyrinthe de structures mélodiques, une hystérie rythmique et ce chant toujours aussi rugueux colle comme il se doit.

Un album fou, avec un son très correct, progressivement brut, complexe et très bien travaillé voici un premier album bien prometteur. A suivre.

Retrouvez cette chronique sur Yargla Webzine


 Tracklist:

1. « Insane Naked Truth Rarely Obvious »
2. « Ask The Ashes »
3. « Dawn Feast »
4. « Mechanism »
5. « Concrete Deserts »
6. « The Gate »
7. « From The Flesh Of My Ghost »
8. « Envy No Pain »
9. « Hundred Names »
10. « Behind Us »
11. « Reverse »