Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
novembre 2014
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Archives quotidiennes : 23 novembre 2014

lilix

  • Groupe : The Lilix & Didi Rock bandAlbum : Autre Chose à Faire le Soir
  • Sortie : Novembre 2014
  • Label : Autoproduction
  • Style : Rock
  • Site Web : www
  • Note : 16/20

 


La pochette de ce premier album Autre Chose à Faire le Soir très prometteur, énergique, a été dessinée par F.Margerin, l’auteur des b.d. « Lucien« . Le jeune groupe The Lilix & Didi Rock Band nous offre une escale décalée et énergique, enjouée et entraînante, sans compter la contribution de Didier Wampas, origine de l’inspiration des jeunes chanteuses, qui ont composé 3 titres sur l’album (si j’ai bien compris !!).

A noter que les demoiselles n’ont que 12 ans et ont déjà un grand talent : Lilix et Didi, multi-instrumentistes. A leur guise, elles jouent tour à tour de la basse ou de la batterie. Didi chante et leur prof, Lionel Riss les accompagnent. 

 

On plonge dans l’univers de ce groupe de l’Essonne avec une première chanson pêchue, au rythme gentiment rebelle : avec  » Pas juste« , on comprend que ce n’est pas parce qu’on n’est « qu’au » collège, qu’on ne peut pas s’amuser, créer, et…avoir du talent.

Avec la cinquième piste, « Jouer devant nous« , on apprécie la sonorité Blues de la guitare, avec une présence de la basse de construction Blues rythmique.

A noter : le solo puissant de guitare blues-rock, qui réalise une distorsion efficace.

Parmi les autres titres, on peut apprécier également une reprise rock de l' »Hymne à la Joie« , et de « J’ai dix ans« , d’Alain Souchon.

La dernière chanson de l’album, « Caroline« , a un tempo plus rapide et sonne comme du pur rock’n roll.

 

En écoutant l’album, je me suis imaginée en train de les applaudir sur scène …

Je dis Bravo, et soutiens à 300 % le projet « militant », pour qu’il soit aussi réalisable pour les jeunes talents de jouer de la musique en public que d’aller disputer un match de foot.


 

Tracklist :

01. Pas Juste
02. J’ai avalé une mouche
03. Life by the Drop
04. Je ne sais pas
05. Jouer devant nous
06. Hymne à la joie
07. Bo Diddley
08. J’ai 10 ans
09. Comfortably Numb
10. Caroline

 

 

942859_10152324838313797_1258067759_n

  • Groupe : The Veil
  • Album : An Electrical Sun
  • Sortie : Avril 2013
  • Label : Finisterian Dead End
  • Style : Metal industriel Gothique
  • Site Web : www
  • Note : 15.5/20

 


 2015 approche à grands pas. 2013 est loin, loin derrière nous et c’est en 2014 que nous allons vous parler (mieux vaut tard que jamais parait-il) de The Veil, groupe Nantais créé en 2005 qui n’avait proposé jusqu’alors qu’une démo, Sleeping Among Serpents, et un EP, Vestige. Je découvre donc ce groupe, et je dois avouer que c’est une bonne découverte. Ça fait quelques temps que je n’ai pas écouté d’album dans ce style musical, même si parler de genre musical restreint quelque peu la chose. Goth, électro, classique… Le groupe ne s’est pas astreint à quelques sonorités dans un genre prédéfini mais a souhaité voir plus large pour proposer quelque chose de plus complet. Je vous rassure parler de quelque chose de complet ne veut pas dire complexe et inaccessible. Tout un chacun peut se tenter à l’écoute de ce An Electrical Sun. Après, on aime ou pas, tous les gouts sont dans la nature. Personnellement j’ai accroché direct car je trouve l’album vraiment varié et à chaque détour nous sommes emportés dans un mode, un univers différent.

Sons rétros, musicalité plus ‘contemporaine’, chœurs, piano… Les univers se suivent et ne se ressemblent pas. On débute sur une écoute gramophone avec « Ghostship », pour avancer sur des sons plus électros. On découvre aussi la voix de Jensara Swann. Douce, parfois sensuelle, aérienne, mélancolique, posée, indéchiffrable et hurlante (« Swallow the Black Ink »)… de multiples facettes qui œuvrent pour la beauté de l’écoute. On se laisse vraiment imprégner par les sons, la musique, la voix… Ce An Electrical Sun est même parfois déroutant, comme sur « 1908 » et sa sonorité rétro, envoûtant et sibyllin avec « Electrogrammaton » et ses chœurs puissants, un titre coup de cœur !! Un tube ? « Viva Nokturna » serait-il en passe de devenir un tube ? Faut dire que ce titre déchire et se voit être vraiment entraînant. Petit arrêt sur « Call of the Trobador » qui propose un chant vraiment superbe, et pour finir arrêtons nous sur le très électro « Nikolas and the Magnetic Storm ». Un final dynamique !!

Vraiment une belle découverte que j’écoute et réécoute avec un plaisir immense. Une album surprenant et teinté de diverses couleurs musicales qui accrochent l’oreille, le tout Made In France ! Si ça ce n’est pas un gage de qualité !!


Tracklist :
 
01. Ghostship
02. Beautifully Broken
03. 1908
04. Electrogrammaton
05. Khaoswaltz
06. Clockwork Flowers
07. Swallow the Black Ink
08. Viva Nokturna
09. Call of the Trobador
10. Nikolas and the Magnetic Storm