Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
octobre 2014
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives quotidiennes : 4 octobre 2014

Wolve

  • Groupe : Wolve
  • Album : Sleepwalker
  • Sortie : Janvier 2014
  • Label : Autoproduction
  • Style : Rock / Rock Progressif 
  • Site Web : www
  • Note : 16/20 

 


 

Jeune groupe Français Wolve a peaufiné son petit louveteau avant de nous le présenter par ses propres moyens. Réellement aucun label n’a signé ça ? A l’écoute de ce Sleepwalker il y a de quoi ne pas comprendre pourquoi ! Heureusement que certains sont là pour assurer la promo ! 
Il aura fallut en effet 5 années pour que Julien Sournac et sa bande  terminent ce Sleepwalker aux tonalités Progressives et Pop, voir Rock. 
6 titres pour 36 minutes de musique, voilà le topo. 2 belles pièces de plus de 10 minutes et une petite intro voilà le détail principal de Sleepwalker. 
« The Tall Trees » avec ses deux petites minutes ouvre le concept album. Wolve semble être possédé par Jeff Buckley. L’ambiance, le chant de Julien Sournac, on s’y croit. Et paf, alors que l’on pensait s’écouter un disque chargé d’ondes de Pop vibrantes et pleines de mélancolies voilà que déboule un riff puissant et carrément Metal. Vous avez dit Steven Wilson ? La ressemblance est à prendre en considération. Mais ma foi, Wolve est plus habile que ça. Sur les onze minutes trente sept, le quatuor varie les plaisirs et les ambiances. Opeth, Porcupine Tree et pourquoi pas Radiohead dans certains moments plus ‘Alternatif’.
Julien Sournac guitare et chant, David Dutoit à la basse, Sacha Lounis à la Batterie, percussions et chœurs et Alexandre Aguilera à la guitare  nous ont donc convié à un beau périple musical. On s’étonne de découvrir sur « Cassiah » autant de variété. Pas facile de s’imaginer de grosses formations s’essayer à ce challenge. Opeth peut-être avec Damnation si le disque n’avait été entièrement acoustique aurait pu s’en rapprocher. « Ocean » est plus planant mais garde cet esprit, cette volonté de surprendre à chaque fois. J’avoue qu’aux premières écoutes j’étais plutôt de marbre devant la musique de Wolve. Le passage au casque m’a fait entendre leur musique autrement. A ce titre, « Ocean » devient bouleversant. Il y a un petit coté Post Rock aussi dans l’esprit, dans l’univers un peu … non pas abstrait, mais quasi onirique de cette composition. Les quelques accélérations ou envolées nous rapprochent quant à elle de l’univers musical d’un Porcupine Tree. 

Techniquement le groupe est très bon. « Ocean » en est d’ailleurs une belle preuve avec ce petit break quasiment Jazz, où la section rythmique ralenti le tempo pour s’exprimer avec un groove dingue. Bravo. La voix de Julien quant à elle sans reproche. L’homme est capable de beaucoup de chose. J’ai pas mal pensé à Steven Wilson, ou bien Jeff Buckley, mais je rajouterai aussi Vincent Cavanagh pour une diffusion d’émotion que seul le chanteur d’Anathema sait transmettre, comme sur « Colors Collapse » notamment. Ce titre à beau être complexe il n’en reste pas moins beau et envoûtant. 

Sleepwalker se termine de façon éponyme, avec un hommage, voulu ou non à Jeff Buckley. C’est carrément grand ! Moi qui ai pour référence de cette artiste Sketches for My Sweetheart the Drunk et non Grace, je dois dire que les Français on fait très fort pour ce final. Magique !!

Ce premier EP ou album (on ne sait pas trop vu la durée) de Wolve propose du lourd. Ça annonce du bon pour la suite, car il y a là un professionnalisme déjà évident. 
Wolve est à suivre de près !


 

Tracklist:
01. The Tall Trees
02. Cassiah
03. Ocean
04. Countdown
05. Colors Collapse
06. Sleepwalker