Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
juillet 2014
L M M J V S D
« Juin   Août »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

61lwEF+h1eL._SX300_

  • Groupe : Primal Fear
  • Album : Delivering the Black
  • Sortie : Janvier 2014
  • Label : Frontiers Records
  • Style : Heavy Metal
  • Site Web : www
  • Note : 14/20

 


 

Ho Yeah, du bon gros Heavy Metal teuton ! Un bon gros Primal Fear pour nous réchauffer durant ce mois de Juillet Janvier de la bombe, la voix de Ralf Scheepers me manquait ! C’est vrai en plus ! Vous savez tous que j’adore ce chanteur, tout autant que j’apprécie les performances de Magnus Karlsson.

Pas besoin de vous refaire l’histoire du groupe, ou de vous donner ses influences, alors passons de suite à la chronique de ce Delivering the Black.
Contrairement à la pochette et à l’intitulé de l’album, Delivering the Black ne sonne pas de façon évidente très sombre, mais on sent bien que les propos sont plutôt de natures graves. Le Primal Fear de 2014 est désormais dans ses textes très éloignés de celui de 1998. Matt Sinner a donc envie que l’on prenne sa formation pour une formation adulte dont le thème n’est plus la Formule 1 (joke).
Sur Delivering the Black, le combo Allemand nous propose deux longues pistes dont l’une flirte avec les 10 minutes (9.30 pour être précis). La première, «When Death Comes Knocking» est une chanson au rythme lent et lourd. Je n’ai pas du tout accroché et cela confirme tout ce dont je pense concernant ce groupe quant à ses performances sur les titres lents. Pour faire court, c’est mauvais. Peu de groupes de Heavy savent composer de bons titres en Mid-Tempo, Helloween et Edguy en sont deux, Primal Fear n’en fait malheureusement pas parti. Pour la seconde longue pièce («One Night in December»), les Allemands ont optimisé leur façon de composer en ajoutant à leur musique des orchestres, histoire d’enrichir la chose. C’est efficace, sans pour autant donner envie de monter au rideau. Le rythme est un poil plus énergique que sur «When Death Comes Knocking» et cela passe tout naturellement mieux. Les orchestrations y étant sans doute aussi pour quelque chose. Le refrain est beau, le titre est très travaillé et détonne totalement avec le reste de l’album.

Mais là où Primal Fear excelle c’est tout naturellement sur les titres les plus Speed. Il y a tout d’abord «Rebel Faction» à la batterie carrée de chez carrée (Randy Black est l’un des meilleurs pour ça), le titre éponyme «Delivering the Black» puis «Road to Asylum» avec son refrain de feu, «Never Pray For Justice» aux consonances très Helloween et enfin «Inseminoid» l’ultra Speed. Ce sont les pépites du disque. Hormis le fait que l’on soit dans un classicisme total de la part des Allemands on peut dire que l’album est bon. Je les félicite aussi pour «Born With a Broken Heart» une belle ballade dont Sinner et Scheepers ont le secret à moins que cela ne soit Karlsson !

Delivering the Black est comme dit dans le paragraphe supérieur un bon album, mais je pense que Primal Fear peut mieux faire. J’ai l’impression que la formation commence à dérouler tranquillement son savoir faire sans trop se poser de question. En même temps, tant qu’il y a des fans pour les suivre….pourquoi se prendre la tête ?!


Tracklist:
01. « King for a Day »
02. « Rebel Faction »
03. « When Death Comes Knocking »
04. « Alive & on Fire »
05. « Delivering the Black »
06. « Road to Asylum »
07. « One Night in December »
08. « Never Pray for Justice »
09. « Born with a Broken Heart »
10. « Inseminoid »
European bonus tracks
11. « Innocent Man »
12. « Man Without Shadow »
13. « When Death Comes Knocking » (Single Edit)
Japanese bonus track
No. Title Length
14. « Born with a Broken Heart » (Edit Version)