Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
juillet 2014
L M M J V S D
« Juin   Août »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

61koMQLYZhL._SY300_

  • Groupe : Black Stone Cherry
  • Album : Magic Montain
  • Sortie : Mai 2014
  • Label : Roadrunner
  • Style : Hard Rock / Hard US
  • Site Web : www
  • Note : 15/20

 

 


 

Sous cette chaleur suffocante, rien de tel qu’un petit Black Stone Cherry, histoire de respirer à plein poumon la fraîcheur de leur menu Heavy Rock.
D’album en album Black Stone Cherry a su proposer sur son menu des mets de plus en plus variés. La sauce est de plus en plus légère et certains y verront une volonté de copier le leader du marcher, Nickelback. La cause est juste car Nickelback a su après le mise sur le marché de leur succès incontesté et incontestable «How You Remind Me» surfer sur le haut du secteur avec des produits de haute qualité ! N’en déplaise à Black Stone Cherry il y a du retard à rattraper. Et le dernier né appelé Magic Mountain a de quoi faire revenir l’ado parti voir s’il n’y avait pas meilleur en face. D’autant que Nickelback se fait étonnamment discret pour le moment.

Examinons en détail ce que contient Magic Mountain et voyons pourquoi l’amateur de ce genre de produit va se jeter dessus comme un corbeaux affamé sur un cornet de frites de chez Mac Do.

Magic Mountain possède une base bien Hard US et ça c’est incroyable mais le jeune adore ça. Dès la première bouchée («Holding On… to Lefting Go»), énormément de saveurs se dégagent. C’est puissant, mais malheureusement graisseux (même si le gras c’est la vie). On a une pensé pour le concurrent car il se distille une odeur que l’on a déjà ressenti chez Nickelback. Bof, après tout, c’est efficace et c’est bien là l’essentiel. La tranche de guitare sur le dessus possède un goût résolument vintage, presque comme dans le Desert des années 70. Quid des autres bouchées ?
La suite n’est pas moins dégueulasse. Des arômes plus légers se retrouvent en bouche, mais il y en a beaucoup («Peace Pipe»), on peut dire que Black Stone Cherry a trouvé ici un goût vraiment sympa, même si encore une fois il en ressort une sensation de déjà vu chez Kyuss, Alterbridge ou Queen of the Stone Age, les boutiques de la rue voisine. Les papilles frétillent lorsque l’on atteint ce qu’ils appellent le «Me and Mary Jane», une de leur toute nouvelle sauce. Une fois le produit ouvert on s’aperçoit avec joie, qu’il n’y a pas de cornichons dedans, ouf, l’honneur est sauf. Après les papilles se sont les oreilles qui explosent grâce à l’excellent ingrédient qu’est «Magic Montain». Une vraie réussite ce petit truc. Ca fait tortiller du cul ! Pas qu’on soit mal assis, loin de là, mais le produit est frais et a de toute évidence été traité avec amour par les cuisiniers. Du grand art.
Bon, il est temps de boire un petit coup, car dans le menu il y a aussi la boisson et les légumes. Coté boisson, on n’a pas eu trop le choix. Ils nous servent un «Fiesta Del Fuego» sans doute en l’honneur de la Fuego de Renault… nan je déconne. Comme son nom l’indique, c’est assez épicé et ça nous fait lever de notre assise. ça pétille, c’est fun, groove et très dansant. Vers la fin du verre ça explose carrément en bouche. Accompagnant tout ça Black Stone Cherry nous offre donc les légumes. C’est une sorte de ballade salade Texan ou plutôt Country devrais-je dire nommée «Hollywood in Kentucky» sans doute appelée ainsi en hommage au resto KFC qui se situe de l’autre coté de la ville. C’est assez sympa je dois l’avouer.

Avant de partir, le staff du resto se lève et nous chante une étonnante et vibrante chanson d’adieu, «Remerber Me», comme si c’était la dernière fois qu’on allait venir chez eux. N’importe quoi. C’était bon, alors je reviendrai ! D’autant que leur petite chansonnette de fin frappe en plein cœur.

Le Black Stone Cherry est un petit coin sympa où il y fait bon manger de petits plats faits maison et avec sérieux. La qualité du travail est respectable et se veut gardienne d’un genre fondé il y a bien longtemps qui plaît toujours autant aujourd’hui.
Pas certain que j’y retourne de suite surtout qu’un pote m’a parlé d’un autre endroit, appelé Evenline, un truc typiquement français et qui tient la route parait-il.


Tracklist:
1. Holding On…To Letting Go
2. Peace Pipe
3. Bad Luck & Hard Love
4. Me and Mary Jane
5. Runaway
6. Magic Mountain
7. Never Surrender
8. Blow My Mind
9. Sometimes
10. Fiesta Del Fuego
11. Dance Girl
12. Hollywood in Kentucky
13. Remember Me