Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
juin 2014
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Hydra-Within-Temptation

  • Groupe: Within Temptation
  • Album: Hydra
  • Sortie: Janvier 2014
  • Label: Sony / BMG
  • Style: Metal Symphonique
  • Site Web: www
  • Note: 15/20

 


 

 

A l’écoute de l’album, j’ai été quelque peu décontenancée.

J’avais ma place pour le concert à Lille le 28 avril et je me suis dis que je me ferais une idée de cet album en live…

Décontenancée, probablement parce que cet opus est tellement varié au niveau des styles, loin d’être linéaire, qu’il est difficile de le cerner.

Hydra ? Le titre de l’album serait-il volontaire ?

L’hydre : la créature mythologique possédant plusieurs têtes, dont une immortelle, et qui se régénèrent doublement lorsqu’elles sont tranchées…
Ici, peut être, les différentes facettes de la musique de ce groupe qui perdure au travers des critiques parfois acérées …

Donc, il est vrai que j’ai eu du mal à adhérer à l’album, j’ai du l’écouter plusieurs fois avant de l’appréhender et de l’apprivoiser.

Certains titre comme “Let us burn”, “Dangerous”, “And we run” ou encore “Paradise (what about us ?)” ont été ceux qui m’ont le plus accroché de suite.
Soit les quatre premiers titres de l’album… Ensuite, j’ai décroché…
J’en étais restée là, rien de bien transcendant, un peu déçue de la prestation que je trouvais un peu molle et un peu trop pop à mon goût, pas assez incisive, pas assez métal.

“Let us burn” en intro est énergique, éloquent, accrocheur, mélodique, c’est un bon morceau made in Within Temptation.

Avec Howard Jones, ex-chanteur de Killswitch Engage en invité sur “Dangerous”, Within Temptation nous offre un titre bien punchy avec un petit refrain entêtant, bien qu’il ne soit pas le morceau le plus prégnant de l’album.

Viens ensuite “And we run” avec en guest Xzibit, star du rap ? Çà peut faire peur, non ?
Participation surprenante, certes !
Mais finalement, le mix des deux styles est assez réussi sans verser dans le rap grossier ; l’équilibre est maintenu !
Mélodique, catchy, çà bouge ! Fallait oser !
On aime ou pas !

Et voici le duo attendu : la comparaison entre les deux chanteuses date d‘un certain temps : “Paradise (what about us ?)” avec la fabuleuse Tarja Turunen, est déjà donc, plus une évidence.
Une petite explosion à la Nightwish ! La mélodie et le refrain s’insinue dans votre esprit et il y reste … La parfaite fusion ! 

Avec “Edge Of The World”, Sharon nous emmène dans un univers vocal plus doux, avec un joli final portant la marque du groupe.
Marque également portée par “Sylver moonlight” mais qui lui est plus pêchu, débridé avec un final qui s’écoule en douceur…

S‘il fallait un bon titre de scène après une ballade, “Covered By Roses” serait un de ceux-là. Il possède cette excellente rythmique pour faire bouger le public.

Que dire de “Dog Days” ? Pas punchy, pas ballade, pas assez mélodique, pas sympho … impossible de savoir dans quel registre le ranger … A part un bon solo, un peu court, vers 3:11, le titre reste assez banal …

Rythmé, mélodique, plus métal … “Tell Me Why”, du Within Temptation qui prouvera aux plus réticents que le groupe fait encore partie de la famille métal …

Peut être le titre le plus surprenant de l’album, ce dernier duo qui le clos, “Whole World Is Watching”, ici avec Dave Pirner de Soul Asylum, deux voix qui se complètent parfaitement.
Pas une ballade, d’ailleurs il n’y en a pas sur cet opus, mais un titre plus cool qui le finalise sur une touche qui laisse une ouverture vers d’autres horizons… 

Ces guests sont une volonté du groupe de se diversifier, certes, mais le groupe et notamment Sharon n’a nul besoin d’un appui vocal supplémentaire ; sa voix se suffit à elle-même.

J’ai, malgré certains titres très accrocheurs et la prestation parfaite de Sharon, eu beaucoup de mal à retrouver la magie et le frisson de certains titres des albums précédents comme les “Angels” ou “Our Solemn Hour” ou autre “Frozen” et “Stay my ground” s’il fallait en citer…

Il n’en reste pas moins que c‘est un très bon album, même s’il reste déroutant. Il marque simplement un tournant dans la carrière de Within Temptation, tournant que le groupe a été désireux de prendre.

Après une immersion dans cet album, me voilà, billet en main, devant les grilles de l’Aéronef de Lille le 28 avril où les fans se sont donnés rendez-vous.
Rendez-vous très attendu car la date, initialement était prévue fin janvier. La plateforme qui mène la salle est blindée de monde.

J’ai laissé traîner une oreille (je sais c’est pas joli-joli, mais c’était pour la bonne cause), pendant que nous attendions l’ouverture des grilles.

J’ai entendu pas mal de scepticisme sur l’album, les fans attendaient de voir ce que çà donnerait en live, même si malgré tout, ils étaient venus avec l’espoir que leur groupe ne les décevrait pas !
Et ils ont eu raison !

Ça en jette à tous points de vue : son, lumières, interaction groupe-public…
Le groupe est très présent sur scène et l’occupe totalement.
Quant au public, il a répondu présent !
Présent par le nombre : la salle est comble, aussi bien en bas qu’au balcon !
Et présent également en soutien au groupe : anciens comme nouveaux titres font l’unanimité !
Le public reprend en chœur chacun des titres et c’est l’ovation à chaque premières notes jouées !

Je ne referais pas le report du concert, il a déjà été fait, mais juste un aparté sur les 6 titres de ce 6ème opus qui ont été joués ce soir là, puisque depuis, quelques vidéos ont été mises en ligne par quelques fans : 

“Let us burn” en ouverture va chauffer la salle juste après un tomber de rideau spectaculaire !
http://youtu.be/U8r5dkhoczg

“Paradise (what about us ?)” avec le clip diffusé en arrière scène ; Sharon en avant scène explose littéralement !
Ce titre est une bombe et le public est en transe, en adéquation totale !
Imaginez un vrai duo avec Tarja en live …
http://youtu.be/kMwtX1e8nZE

“Covered by roses”, “Dangerous” et “And we run” ont emporté le public.
http://youtu.be/_IKXNQFHoZE

“Edge of the world” ramènera les fans puristes à ce qu’ils connaissent du groupe et permettra de faire une petite pause dans ce show débridé et endiablé qu’ils nous offrent !
http://youtu.be/MDSrp3DlMSM

Je mettrais toutefois un bémol quant aux clips en arrière-scène que je trouve toujours plus ou moins frustrants alors qu’un featuring en chair et en os reste quand même beaucoup plus excitant !

Au final, l’album qui au départ, m’avait laissé un goût un peu fade a été relevé par un live bien pimenté !!
Ceux qui auront eu le plaisir d’assister à l’un des shows de l’Hydra Tour ne verront sans doute plus l’album de la même façon, s’ils en avait la même vision que la mienne.
Si tel était votre cas, j’espère que les quelques petites vidéos agrémentant cette chronique, vous feront voir cet album d’une façon différente : çà en vaut la peine.

 


 

Tracklist:
01. Let Us Burn
02. Dangerous feat – Howard Jones
03. And We Run feat – Xzibit
04. Paradise (What About Us?) feat – Tarja
05. Edge Of The World
06. Silver Moonlight
07. Covered By Roses
08. Dog Days
09. Tell Me Why
10. Whole World Is Watching feat – Dave Pirner