Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
juin 2014
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

 

epica

  • Groupe : Epica
  • Album : The Quantum Enigma
  • Sortie : Mai 2014
  • Label : Nuclear Blast
  • Style : Metal Symphonique
  • Site Web : www
  • Note : 17/20

 


 

Comment commencer une chronique quand on a un album aussi prestigieux entre les mains. Epica est inutile à présenter avec 6 albums dans la discographie (tous chroniqués chez Magic Fire Music)

Epica et sa chanteuse charismatique Simone Simons et sa voix magique, une couleur rousse qu’on aime ou qu’on aime pas !!!
J’étais hésitante à écouter l’album The Quantum Enigma, ce 6ème opus studio du groupe (et je ne compte pas The Score – An Epic Journey qui lui serait plutôt considéré comme une compil) qui est apparu chez Nuclear Blast le 2 mai 2014. J’émet quelques réserves toutefois car je le trouve proche de Requiem For The Indifferent.

Avant de commencer l’écoute, je me suis mise à observer le cd et son ensemble, on découvre un beau packaging et la liste des chansons, ce qui permet de se faire un idée du contenu de l’album ; Je découvre donc les 13 titres, l’ensemble et sobre avec un côté bouddhiste pour la cover de l’album… 
Musicalement, on retrouve le style d’Epica , avec un côté explosif sur certains des morceaux. Le début me transporte dans un autre univers calme et lyrique. On trouve aussi un côté death qui est juste énorme.
Cet opus est complètement différent des autres albums comme The Phantom Agony, Design Your Universe, on aurait cru avoir un retour aux sources, ben non on nous a donné une continuité de Design Your Universe comme Simone nous l’avait promis .

Mes petites oreilles ont été en éveil et contentes de retrouver dès la fin de chaque intro des sons bien propre à Epica, comme sur « The Second Stone » par exemple, les intros se placent direct, et c’est un vrai plaisir à réécouter à nouveau (j’ai tendance à faire ça j’avoue), et Simone se dévoile sur ce morceau sur un ton de voix plus grave ce qui ma bien surprise, avec une voix pop/rock, sous une couleur homogène à sa voix lyrique habituelle, très belle surprise.

Et si nous parlions de Simone Simons qui après la naissance de son 1er enfant, a su reprendre la route très facilement, je pense avec beaucoup de travail derrière toutefois. Au Sonisphère dernier on se souvient qu’elle chantait sur scène avec les enceintes collées aux oreilles. Beaucoup d’efforts demandés pour assumer un show extra. 
A ce jour elle souhaite se diriger vers un côté pop/rock, on sent bien que la belle rousse délaisse son côté lyrique voir l’abandonne sur une grande partie de l’album « Requiem For The Indifferent » et sur « Sense Without Sanity », « Chemical Insomnia », elle nous offre une montée de voix lyrique sur des notes hautes, une prestation vraiment magique et correcte libre à vous d’aimer ou pas.

On pourra constater qu’il y a moins de fausses notes que sur le précédant album« Natural Corruption » et beaucoup plus de pêche que jamais.

Je conseille aux fans et autres c’est de l’écouter en étant neutre et sans penser aux autres albums ; Vous pourrez alors observer deux parties différentes, je pense dû à un mauvais choix de l’ordre des titres. On peut prendre une bouffée d’oxygène avec « Sense Without Sanity », « Natural Corruption, un peu de calme avec « Canvas of Life », « The Fifth Guardian et un côté japonais que je trouve magnifique à écouter.

Ce dernier album montre un changement de style musical pour Epica avec plus de convictions et avec des influences Death/Rock/Pop toujours aussi présente, mais qui laissent respirer le côté symphonique qu’ils revendiquent depuis le début on retrouve toujours des nuances de l’album The Phantom Agony de 2003 ou Design Your Universe de 2009. C’est plus travaillé, et on pourrait même chanter nos propres paroles si on ne les connaissaient pas déjà.

Par contre dans certains titres on ressent un petit manque de passion, ce que je trouve dommage, mais le bon point de cet album est que le groupe se démarque des autres par leurs styles et leurs de nombreux titres différents. Les fans seront ravis du résultat et ravis d’entendre notre Simone et sa voix lyrique qui nous enchante en l’écoutant, un vrai plaisir… 

J’ai trouvé ce The Quantum Enigma surprenant, magique, explosif, malgré quelques manques de motivation sur certains titres. 

A découvrir, pour ma part à réécouter à nouveau, et j’ai hâte de découvrir Epica en live lors sa tournée en Novembre 2014 sur Marseille au Moulin. Ce sera une première pour moi.


 

Tracklist:
01. Originem
02. The Second Stone
03. The Essence of Silence
04. Victims of Contingency
05. Sense Without Sanity (The Impervious Code)
06. Unchain Utopia
07. The Fifth Guardian (Interlude)
08. Chemical Insomnia
09. Reverence (Living in the Heart)
10. Omen (The Ghoulish Malady)
11. Canvas of Life
12. Natural Corruption
13. The Quantum Enigma (Kingdom of Heaven Part II)