Quoi de neuf ?
Archives
Calendrier
juin 2014
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

dte

  •  Groupe: Defeat The Earth
  • Album:  Beyond Creation
  • Sortie: 2014
  • Label : Aucun / Autoproduction
  • Style: Brutal Death Core
  • Site Web : www (facebook)
  • Note: 17/20 

 

 

 


 

Amis de la brutalité impitoyable, prosternez vous car voici venir les esprits dérangés de Defeat The Earth. Second effort avec une bonne production ultra massive et caterpillaresque.

Que ceux qui aiment se prendre des mandales de béton armé s ‘approchent car ils seront servis avec cette galette qui va en trouer plus d un.

Ca arrache, c ‘est dynamique à souhait.

On apprécie tout d’abord le côté bien mélodique qui risquera de rassembler tous les amateurs d’ All Shall Perish et consorts. L’ensemble est aussi lourd qu’une tonne de béton dans une semelle.

Des Mosh parts de furieux comme sur « Day To Day » où mélodies suivent parfaitement et furieusement cette double qui n’est décidément pas humaine. Un droïde, une vraie furie, ce batteur vous collera tous au carreau.

Les amateurs de combos tels que Gojira pourront se retrouver également dans les breaks aussi saccadés que groovy inclus dans les titres.

On prend un réél plaisir à se faire tabasser par les rythmiques délurées où le blast vous troue le cerveau (prenez « Utopist » comme exemple). Véritable mitraillette décapante, l’effet ultra carré des mélodies et rythmiques vous collera une baffe puissante.

La brutalité est de mise, certes et le groupe en joue beaucoup mais nous ne saurions renier cet aspect groovy. Les mélodies qui pourront sembler complexes mais qui néanmoins ont le respect d’attirer notre accroche du début à la fin.

Le genre de tarte qui te semble lourde au ventre mais qui cependant te rafraîchit le cerveau par le biais ici de mélodies épiques.

Ici on casse de la brique, que dis je on explose même les enclumes avec une énergie maléfique. Véritables spartiates, ils n’ont pas de pitié pour les 300.

Mangez vous une biffle sur « Sexual Headcase », appréciez et on n’en parle plus !

Mélodies, breaks qui donnent envie de tout exploser à coups de poings, blasts extraterrestres, instrumentation lourde, on se prend une véritable poignée de hargne.

De bien bonnes claques sur des titres tels que l’éponyme «  Defeat The Earth » où claques et lowkicks s’enchaînent jusqu’au K.O. de l’auditeur mais également sur « Brutal has just begun » où la folie engendre l’hystérie. Hargne vocale excellemment maîtrisée, groove ultra patate, l’arrachage de crâne se fait en deux temps trois mouvements.

C’est un réel plaisir de goûter à la puissance de  Defeat The Earth qui nous font l’honneur de cette première production déjà ultra prometteuse. A noter que le groupe a su se renforcer une réputation ne faisant pas défaut suite à une expérience scénique confirmée. Alors tous les amateurs du lourd mélodique brutal et catchy as fuck se pointent ici, la claque est là ! Et Nevers Say die !

 


Tracklist: